Magazine Voyages

Veliko Tarnovo

Publié le 03 juillet 2011 par Atraversleurope

Comme je vous l'ai déjà dit, depuis que je suis ici, on ne cesse de me vanter la beauté de cette ville qu'on appelle veliko Tarnovo. La plus belle ville de la Bulgarie qu'ils me disent. Mais qu'en est-il vraiment? Et bien c'est ce que j'ai décidé de savoir en venant voir ça de plus près. Et bien entendu, si les rencontres sont au rendez-vous, c'est toujours plus agréable. Alors Veliko Tarnovo, Plus belle ville de la Bulgarie ou pas? Jugez-en par vous-même.

 

DSCN0051



Après avoir quitté Gabrovo, je suis donc parti en direction de Veliko Tarnovo. En route je fais une halte à Triavna, une petite ville plutôt sympa avec son vieux quartier et ses maisons traditionnelles. Ville d'art, sa gloire est liée à la sculpture sur bois dont les maitres étaient, parait-il, sans égal. Ceci dit, après avoir repris ma route, celle-ci fut interrompue quelques kilomètres plus loin par Georgios, un monsieur avec une voiture plutôt vieille qui se propose de me mener à Veliko, étant donné que c'est là où il va. J'accepte donc sa proposition et monte avec lui. Mais ai-je eu raison de le faire... En effet, ce vieux bonhomme de la cinquaintaine dont la voiture n'est pas non plus très jeune, a une conduite plutôt agressive qui j'avoue, m'a un peu effrayé. On double à tout va, on roule à 120, mais on n'oubli pas de faire un joli sourire aux flics qui font le control radar. Heureusement plus de peur que de mal, je suis quand même parvenu à destination sain et sauf. Ouf! 

DSCN9961
 
DSCN9972

 Arrivée donc à Veliko Tarnovo plutôt que prévu, Georgios me dépose directement face au mont Tsarevets sur lequel se situe l'ancienne cité royale du même nom, avec son imposante enceinte l'entourant. Le temps n'étant pas très beaux, je lui réserve une visite pour plus tard. En attendant, je contacte Boryana, une couchsurfeuse qui avait accepté de m'héberger. Après m'avoir indiqué comment se rendre chez elle, je la rejoins donc dans son appart où elle vit avec son copain Sashko. Ce fut donc en leurs charmante compagnie que j'ai passé mon séjour à Veliko Tarnovo, et les échanges furent très intéressants et tout aussi enrichessant, que ce soit sur le niveau culturel, artistique ou linguistique. De plus, Boryana est une fille très drôle avec qui on se marre bien, et Sashko lui, fait de très bon barbecue.

DSCN9672
 
DSCN9728

 

J'ai également eu l'occasion de rencontrer quelques uns de leurs amis avec qui nous sommes partis à un concert qui était plutôt sympa. Mais le plus intéressant, et ce pour ma grande joie, se passa durant une courte pause musicale. En effet, nous avons eu droit à magnifique spectacle sons et lumières sur le mont tsarevets visible depuis l'endroit où se déroulait le concert. On m'en avait également parlé, et j'avoue que j'avais hâte d'y assister. Et bien me voilà servi! Et je ne fus pas déçu. Tous ces jeux de lumières illuminant la forteresse et son rempart dégage quelque chose de magique. Vert, bleu, orange, ou rouge, le mont rayonne de couleurs, et le flash des appareils photos se confondent avec les lumières qui étincellent. Un très beau spectacle dirais-je!

DSCN9731
 
DSCN9706

Ceci dit, j'ai aussi pris le temps de visiter un peu la ville qui était autrefois la Capitale du second empire Bulgare. Occupant trois collines au milieu d'un paysage verdoyant, ses maisons sont perchées sur les hauteurs et les monts du pré-Balkan tel un amphithéâtre, et à ses pieds coule la rivière du Yantra laquelle est traversée ici et là par quelques ponts. Et bien sur il est impossible de passer à coté du mont Tsarevets sur lequel se dressent les vestiges de l'ancienne cité royale du même nom. Véritable forteresse entourée de ses hauts remparts et autrefois réputée imprenable, celle-ci ne dû sa chute qu'à une mesquine traitrise. Et bien que le spectacle de nuit fut saisissant, l'intérieure de la forteresse n'a pas grand-chose de spécial en fait. Toutefois, depuis celle-ci, et particulièrement depuis son point le plus élevée où se dresse l'église de la Patriarchie de Tzarévetz "L'ascension du Christ", on peut jouir d'une très belle vue sur la ville de Plovdiv qui s'étend de part et d'autres sur les collines, tel des villages reliés les uns aux autres et se rejoignant en un même point.

RSCN0145
 
DSCN0066

Pour conclure, je dirais que cette ville ne m'a pas laissé indifférent, bien loin de là. Elle dégage un charme indéniable et les spectacles sons et lumières se déroulant sur sa forteresse ne font que renforcer l'intérêt qui fait la renommée de cette ville. Maintenant est-elle la plus belle ville Bulgare? Je ne serais vous dire. Mais de toutes celles que j'ai vu, c'est certainement celle que j'ai préféré. Mais ce n'est là que mon point de vue bien sûr. Et puis je n'ai pas encore quitté la Bulgarie, bien que cela ne saurai tarder. En effet, après avoir quitté Boryana et Sashko, voilà que je me dirige maintenant en direction de Ruse, la dernière étape. Cela sonnera le glas de l'aventure Bulgare et laissera place à une nouvelle aventure qui cette fois prendra place sur les terres de la Roumanie, au prochain épisode peut-être…


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Atraversleurope 137 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine