Magazine Conso

UIQ est voué à disparaître

Publié le 15 février 2008 par Greg

uiq_logo.jpgIl est vrai que je n’ai jamais porté la plate-forme UIQ dans mon coeur mais après le salon MWC et l’état actuel du marché, j’en arrive à la conclusion que UIQ est condamné à une mort assez rapide selon moi.

Pourquoi ?

Tout d’abord, un petit rappel si vous ne connaissez pas UIQ. Il s’agit d’une plate-forme pour smartphones/PDAPhones qui repose sur le système d’exploitation Symbian. Principale différence de UIQ par rapport à S60, autre plate-forme basée sur Symbian, elle repose sur l’usage d’écrans tactiles. UIQ ne date pas d’aujourd’hui mais de la fin des années 90. Je vous invite à lire ce rapide historique sur le site de UIQ.

Plusieurs facteurs m’amène à cette conclusion.

Tout d’abord le nombre de plates-formes disponibles sur le marché. Il y en beaucoup. En effet, entre Windows Mobile, S60, les nombreuses plates-formes sous Linux et bientôt le fameux Androïd poussé notamment par Google, il y a beaucoup de monde.

Et déjà deux plates-formes dominent le marché, S60 et Symbian qui s’octroient une large part. Quant à Linux, même s’il souffre d’une trop grande fragmentation avec des plates-formes qui devraient plutôt s’unir pour réussir, il ne fait pas de doute qu’à terme il va également occuper une part importante. Quant à Androïd, succès d’estime ou vrai réussite il est un peu tôt pour le dire mais avec la puissance de frappe de Google, il y a de quoi faire. A terme, seules les plates-formes dominantes devraient vont survivre.

Reste UIQ. Comment cette plate-forme va t-elle pouvoir résister ?

Sincèrement, je ne vois pas. UIQ n’est pas toute jeune et pourtant il y a bien trop peu de modèles. Si l’on jette un coup d’oeil au nombre de modèles sortis ou qui vont sortir, il n’y en a même pas une vingtaine. Du côté de Windows Mobile et de S60, on est déjà largement au dessus de la centaine pour chacune des deux plates-formes.

Si l’on regarde les annonces faites au salon MWC, il n’y a eu que 4 terminaux sous UIQ et bien plus pour les deux autres.

Sur quel soutient peut compter UIQ ?

Deux constructeurs seulement supportent la plate-forme contre 8 pour S60 dont Nokia en tête. Ces deux constructeurs sont Sony Ericsson et Motorola.

Sony Ericsson a jusqu’à présent sorti un très faible nombre de smartphones/PDAPhones chaque année (1 ou 2). Lors du MWC, le constructeur a dévoilé un nouveau terminal sous Windows Mobile, une première. Le constructeur a justifié ce choix par l’obligation d’utiliser l’OS de Microsoft pour réussir sur le marché américain. Parallèlement il continue de soutenir UIQ. Est-ce viable à terme ? Je ne suis pas sûr surtout si Sony Ericsson continue de sortir si peu de smartphones/PDAPhones. Je pense que Sony Ericsson risque de migrer vers Windows Mobile.

Motorola s’est rallié à la cause de UIQ il y a quelques mois. C’est une bonne chose mais malheureusement ce n’est pas le meilleur constructeur pour soutenir le développement d’UIQ. Motorola est malmené par ses concurrents et ne cesse de perdre des parts de marché. De plus, il semblerait que la société cherche à revendre sa division mobile.

D’un côté nous avons donc un très bon constructeur mais dont la part de marché dans le domaine des smarpthones/PDAPhones est faible et qui se rallie maintenant à une plate-forme concurrente et de l’autre un grand constructeur sur le déclin. Les moyens semblent donc limités.

D’autant plus que le coup de grâce risque de venir du principal concurrent de UIQ, S60. Car si jusqu’à présent l’élément différenciateur venait de l’interface qui n’était pas tactile pour S60, la dernière version de la plate-forme supporte maintenant les interfaces tactiles et non tactiles.

Quel intérêt peut donc présenter UIQ ?

Personnellement je ne vois pas quand on voit que S60

  • est soutenu par 8 constructeurs dont Nokia en tête;
  • supporte aussi bien les interfaces tactiles et non tactiles ce qui est un plus pour les constructeurs;
  • que le nombre d’applications disponibles est bien supérieur;
  • que Nokia offre des services alléchants comme (Nokia Maps, n-Gage, Music Store etc.) qui tournent tous sur des terminaux S60.

UIQ na va pouvoir acquérir une taille suffisamment critique pour continuer à justifier son attrait auprès des utilisateurs et le développement de la plate-forme par les constructeurs partenaires.

Pour en savoir plus :


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Greg 171 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines