Magazine Hockey

Coups à la tête : tolérance zéro au Canada Part.I

Publié le 31 mai 2011 par Guillemette
Les mesures de tolérance zéro en matière de contact et de coups à la tête ont été approuvées par la fédération canadienne de hockey sur glace lors de sa 92e assemblée générale qui s'est achevée samedi. Aujourd'hui, Glacenews vous explique les dispositions prises par Hockey Canada.
Il aura fallu bien des commotions cérébrales et des franchises de NHL privées de leurs stars fétiches pour qu'une réelle prise de conscience s'opère.
Après trois jours de discussions à Calgary,les 250 délégués venus de tout le pays sont tombés d'accord sur un point : la tolérance zéro en matière de contact et de coups portés à la tête.
Cette décision, sans précédent en Amérique du Nord au sein de la prestigieuse NHL côté canadien, se décline dans tous les secteurs de la discipline du hockey mineur à la pratique senior, en passant par la section féminine.
Mesures concrètes en hockey mineur et féminin :
  • pénalité mineure pour tout contact à la tête accidentel
  • double pénalité mineure ou pénalité majeure accompagnée d'une méconduite pour le match (20 minutes)*, cette dernière laissée à la discrétion de l'arbitre selon le degré de violence de l'impact, pour tout contact volontaire à la tête
Mesures concrètes en hockey junior et senior :
  • tout coup porté à la tête entraînera une pénalité mineure associée à une méconduite pour le match (20 minutes) ou une pénalité majeure toujours suivie d'une méconduite pour le match (20 minutes), la décision d'appliquer l'une ou l'autre revenant à l'arbitre
  • une pénalité majeure et une méconduite pour le match (20 minutes) ou une pénalité de match (5 + 20 minutes)** sera infligée à tout joueur qui blesse un adversaire par un coup à la tête
*méconduite pour le match (20 minutes) : le joueur est expulsé, mais l'équipe joue au complet. Une 2e méconduite entraîne un match de suspension.
**pénalité de match (5 + 20 minutes) : le joueur est expulsé et rentre directement au vestiaire. La commission de discipline statue sur le nombre de matches de suspension à octroyer. L'équipe joue en infériorité pendant 5 minutes. Un substitut remplace le joueur expulsé sur le banc de la prison. Cette infériorité est maintenue même en cas de but.
Demain, Glacenews reviendra sur quelques-unes des blessures qui ont émaillé la saison 2010/2011 de NHL ainsi que sur les conséquences des commotions cérébrales sur la vie des sportifs.
http://@glacenews.blogspot.com - reproduction partielle ou totale interdite sauf autorisation de l'auteur

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Guillemette 9774 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines