Magazine Autres sports

Histoires de receveurs de passes

Publié le 11 juillet 2011 par Sixverges
Histoires de receveurs de passesAvec le lock-out et toutes les distractions autour du conflit entre les propriétaires et la NFLPA, on néglige le fait qu’une légion d’agents libres attend impatiemment à la maison dans l’espoir d’avoir un emploi lucratif l’an prochain. Pour la plupart, c’est comme d’habitude, on parle de signatures sans histoire. Mais cet été, tout le drama de la Favre Saga des années passées sera remplacé par une aventure encore plus rocambolesque, soit l’histoire de quatre receveurs de passes troublés cherchant encore à prouver leur au monde entier. Au clavier: Stéphane Morneau.
Terrell Owens, Chad Ochocinco, Randy Moss et Plaxico Burress seront tous sur le marché dès la reprise des activités et, pour plusieurs raisons, les médias sont polarisés autour de ces quatre receveurs de passes qui ont fait la pluie et le beau temps dans la NFL au cours des dix dernière années. Allons-y cas par cas, on en jase une bonne fois pour toute et on se dit les vraies affaires avec, au passage, des prédictions complètement aléatoires.
-Terrell Owens-
Stats 2010 : 14 matches / 72 rec / 983 verges / 9 tds
T.O. aura 38 ans en décembre, dire qu’il n’est plus dans la fleur de l’âge n’est pas une exagération. Après un arrêt négligeable à Buffalo en 2009, Owens s’est fait une niche intéressante l’an dernier avec les Bengals et a connu une saison très décente dans une cause perdante. À la surprise de plusieurs, il n’a pas accusé Carson Palmer de quoi que ce soit mais TO a quand même trouvé le moyen d’user son public à Cincy et il n’est plus le bienvenu l’an prochain.
Pour en ajouter, il s’est blessé durant la saison morte (apparemment) et il est en convalescence pour une chirurgie (encore là c’est nébuleux). On parle donc d’un receveur de 38 ans, en convalescence, qui a la réputation d’être une plaie incroyable dans une chambre des joueurs et qui a déjà joué pour cinq équipes dans la NFL. Ce n’est pas un portrait bien rose pour TO.
Si on se souvient bien des deux dernières saisons, le marché n’est pas abondant pour Owens. Son contrat avec les Bills est arrivé après plusieurs semaines d’attentes et les Bengals semblaient être la dernière équipe à vouloir lui tendre une perche l’an passé. Serait-ce donc la fin de la route pour TO, fautes d’options? On pense qu'il sera incapable d’accrocher ses crampons de par sa propre volonté mais si aucun contrat valable ne s’offre à lui, son égo pourrait bien le garder dans les gradins cette année.
Notre prédiction, TO ne touchera pas à un ballon avant Janvier, lorsqu’une équipe décimée par les blessures lui lâchera un petit coup de fil pour tenter l’expérience Owens. Je vous gage un vieux 2 que le coup de fil viendra de la part des Jets qui n’ont pas peur des receveurs problématiques mais talentueux. Qui plus est, TO dans la grosse pomme, c’est un match presque parfait.
-Chad OchoCinco-
Stats 2010 : 14 matches / 67 rec / 831 verges / 4 tds
Ocho vient de connaître l’une de ses pires saisons en carrière avec un heureux mélange de blessures, de situations dysfonctionnelles à Cincy et d’abondance de cibles pour Carson Palmer. L’Ocho est donc moins spectaculaire qu’à l’époque mais à 33 ans, c’est probablement le receveur le plus intéressant sur le marché si le prix est bon. Sauf que le 85 ne vient pas sans problèmes, loin de là.
Depuis la fin de la saison, Chad est impliqué dans à peu près toutes les sphères imaginables, sauf le football. On l’a vu à la télé, au rodéo, dans des spectacles, des défilés de modes, des matchs de soccer et les dernières rumeurs folles l’envoies même faire du MMA. En bref, le Chad n’est pas du tout investi dans sa carrière au football et plusieurs équipes pourraient simplement regarder dans une autre direction pour se sauver les problèmes et l’attention inutile autour d’Ocho Cinco. Par contre, il n’a jamais évolué à l’extérieur de Cincy et on se demande vraiment quel genre de performances il pourrait offrir dans un environnement non-parasitaire avec une organisation digne de ce nom.
C’est là que les Patriots entrent dans le portrait. On sait les dégâts que Tom Brady peut faire avec un receveur explosif (Randy Moss) et c’est intriguant de voir ce que Bellichik offrirait à Ocho Cinco comme rôle dans la formation. Si le Chad est sérieux et que l’offre lui plait, on pourrait le voir briller au moins une saison en Nouvelle-Angleterre avant de redevenir complètement fou et de peut-être rechanger son nom pour Chad MuchoLoco. On ne sait plus trop avec lui mais c’est notre prédiction, un petit contrat de deux ans avec les Pats pour attraper les ballounes du Pretty Tom.
Histoires de receveurs de passes
-Randy Moss-
Stats 2010: 16 matches / 28 rec / 393 verges / 5 tds (3 équipes)
Quelle saison de misère Randy Moss vient de connaître. D’abord identifié comme persona non grata en Nouvelle Angleterre et puis littéralement rejeté au Minnesota, Moss est allé disparaître au Tennessee en attendant la fin de ce long calvaire. Le plus drôle dans l’histoire c’est que Moss s’est fait libérer par les Vikings à cause de sa critique très sévère à l’endroit du coach Brad Childress qui a perdu son emploi quelques semaines plus tard. Quand tu dis que rien ne va.
Alors Moss, 34 ans, se cherche un autre contrat pour peut-être finir sa carrière. Les jambes sont encore là mais fidèle à son habitude, l’éthique de travail est à retravailler. Moss est capable du meilleur (ses premières années avec les Vikings et les Patriots) et du pire (Son séjour à Oakland et la saison 2010) alors s’est difficile de définitivement trancher dans son cas. Est-ce que c’est terminé pour Moss ou reste-t-il une grosse saison spectaculaire à le voir voler le spectacle avec sa vitesse et ses mains?
On pense que Randy pourrait rebondir s’il le veut bien. Les Titans ne seront visiblement pas preneur et si on écoute Moss lui-même, il aimerait revenir chez les Pats ou les Vikings pour prouver sa valeur. On n’y croit pas beaucoup par contre. Mais on pense qu’une équipe comme les Lions ou les Rams pourraient prendre un moyen risque et offrir une cible de luxe à leur jeune quart. Les Rams ont passé bien prêt des séries l’an passé avec une collection de receveurs amateurs. Les Lions, eux, ont vu Matthew Stafford être blessé plus souvent qu’à son tour et on pense que la vitesse de Moss aux cotés de la magnificence de Calvin Johnson Jr. Donnerait tout un spectacle pour les partisans à Détroit. Donc c’est notre prédiction, contrat d’une saison avec les Rams ou les Lions pour mousser sa valeur avant de dénicher un dernier contrat de 3 ans avec une équipe qui le surpayera basée sur cette production. Des quatre receveurs observés, Moss pourrait connaître la meilleure saison s’il est dans le bon état d’esprit.
-Plaxico Burress-
Stats 2010 : 35 matches / 212 rec / 2500 verges / 75 touchés (Statistiques non-officielles de l’équipe de flag football du pénitencier de Riker’s Island)
Après deux ans à l’écart du monde civil, Plaxico est enfin libre comme l’air et son intention de revenir dans la NFL est bien réelle. À 33 ans, on suppose que Plaxico a encore du gaz mais on s’imagine que ses jambes ne sont plus tout à fait à niveau pour la compétition de la NFL.
On aimerait mettre tout de suite un bémol sur la valeur réelle de Plaxico qui est comparé à Michael Vick pour son retour au jeu l’an passé. On vous rappelle que Vick est un athlète d’exception qui était une superstar avant de passer du temps derrière les barreaux et à son retour, tout n’était pas rose. Vick a travaillé sur sa coordination et c’est sur le banc des Eagles qu’il a réinventé sa carrière. Plaxico, lui, est plus vieux que Vick lors de son retour et n’est pas à la base un phénomène athlétique. Burress est un receveur format géant, un peu plus lent que la moyenne, qui revient de deux ans d’inactivité. Donc sa vitesse sera encore moins adéquate pour la ligue et sa coordination ne le placera certainement pas dans une position pour être un partant avec une équipe de qualité.
Alors quelles sont ses options? Les Seahawks semblent intéressés tout comme les Rams et les Jets. Plaxico aurait émis le désir de joindre les Eagles s’ils veulent de lui ou les Texans mais eux ne semblent pas à la recherche d’un autre receveur. Notre destination favorite par contre serait les Bears avec Jay Cutler. Plaxico pourrait intégrer un système très évolutif instauré par Mike Martz et son expérience lui serait utile pour épauler les jeunes receveurs erratiques des Bears. On ne sait pas la contribution exacte mais comme 4e receveur, Plaxico pourrait reprendre le train à son rythme et voir où il se situe pour la suite des choses.
Par contre, permettez-moi de douter de la capacité de rédemption d’un joueur un peu tête folle qui non seulement trimballe une arme chargée dans ses poches mais trouve le moyen de se tirer dessus sans avoir été provoqué au préalable. On donne quand même la chance au coureur mais, on est très sceptique.
On vous invite à nous faire vos prédictions dans les commentaires pour les quatre receveurs et aussi, pourquoi pas, lequel est le plus susceptible de faire la manchette pour des frasques à l’extérieure du terrain l’an prochain. On spécule parce que vraiment, on s’ennuie terriblement de la NFL.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines