Magazine Sport

Initiation au pilotage

Publié le 11 juillet 2011 par Nicolashue1
Récit de Morgane
Il y a des jours où l'on se sent pousser des ailes et où l'on a pas forcément envie de garder les pieds sur terre.. et il y a d'autres jours où cela arrive vraiment !
Nicolas vient d'avoir sa licence de pilote pro.. Morgane aime s'envoyer en l'air de temps en temps... Ce qui arriva devait donc arriver! Nico emmena Morgane voler.. et ça la fit planer...
Par un beau dimanche du mois de juin, je prends donc ma voiture direction l'aérodrome de Chavenay. Non sans mal, je réussis à trouver mon chemin.. j'y arrive même en avance.. mais comme je suis sympa, je vous éviterai mon itinéraire en campagne qui n'a fait que confirmer mon pitoyable sens de l'orientation!
Nico est déjà prêt, on fait donc les présentations: "Morgane voici le D-430, le D-430 voici Morgane". Après ses formalités, Nicolas m'explique les vérifications à effectuer à l'extérieur de l'appareil.. les boulons tiennent les ailes, tout va bien !!Le temps de jeter un coup d'oeil sur la carte (Nico a organisé un itinéraire d'une heure) et on grimpe dans l'appareil.
J'adore cette sensation d'adrénaline juste avant le vol.. les vérifications à effectuer, le moteur qui s'allume dans un bruit sourd, l'hélice qui se met à couper le vent, la cabine qui tremble légèrement...Les casques nous coupent du bruit envahissant du moteur et on entend plus que nos souffles et nos voix de robots vérifiant que tout fonctionnent parfaitement.Les casques sont OK et après quelques conseils de sécurité, on prévient la tour de contrôle que Quebec, notre oiseau du jour est prêt à s'envoler!
Les pistes de l’aérodrome de Chavenay sont en herbe, ça secoue un peu jusqu'à ce qu'on se mette aligné à la piste 23 "prêt à décoller mon commandant!"
On prend de l'allure et très rapidement Nico fait décoller les 600 kilos de l'avion. Nous sommes à 2 000 pieds au dessus du sol et j'ai la tête dans les nuages!
Le vol se passe "comme sur des roulettes", on se passe les commandes, on contrôle l'altitude et on surveille notre itinéraire.. Evidemment, là il ne fallait plus compter sur moi! - "Tu vois l'embranchement de l'autoroute ??"- " Euh.. umh ... euh... oui oui Nico.. oui oui..."- " Donc maintenant on va suivre la voie de chemin de fer"- " Depuis quand y a une voie de chemin de fer à Chaveney??"
Bah oui.. pas de panneaux dans les couloirs aériens!
Sur le retour on est parfaitement dans les temps, poussé par le vent on vole beaucoup plus vite ! L'attérissage se fait en douceur malgré les petites rafales de vent essayant de nous déséquilibrer!
On retourne au hangar ranger la bête ( Ouf! pas de créneau à faire! ) et on s'immerge dans le monde des passionnés de l'aviation. Une femme de 65 ans, cheveux courts habillé à la garçonne version Amélia Earhart est en train de construire son avion en kit, un autre nous fait la présentation de tous les avions.. de vrais trésors.. et des autres pièces qui sont rangées ça et là de tous côtés du hangar. Un vieux planneur, des ailes d'avion de la guerre 39-45, des hélices,... On se prend au jeu de ces grands enfants dont les yeux brillent à chaque fois qu'ils utilisent le mot "voler". Quoi de mieux de conclure une matinée nuageuse par ses regards ensoleillés..
Un grand merci à mon commandant pour m'avoir donné des ailes. Depuis la nuit des temps, l'homme a toujours rêvé de voler et je pense toujours en montant dans un avion pour apprendre à piloter à la chance que nous avons de vivre cette époque qui nous permet de réaliser les rêves dans grands hommes...

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nicolashue1 84 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines