Magazine Info Locale

De l'écrêtement à la route du Rhum…

Publié le 11 juillet 2011 par Gezale
Le Parlement a enfin mis un terme à l'écrêtement, mesure financière qui permettait aux cumulards locaux ou nationaux de reverser le trop plein de leurs indemnités à des proches (épouses, compagnes, maîtresses, amis, élus) avec l'aval de l'assemblée choisie par l'écrêté. A Louviers, le cas s'est posé avec Franck Martin, cumulard revendiqué, puisque 1425 euros du montant total de ses indemnités devaient être écrêtés. J'ai le souvenir d'une réunion de conseil municipal particulière puisque le choix de la bénéficiaire (Mme Ghislaine Baudet, compagne du maire) ne fut entériné qu'avec une majorité de voix…de la majorité municipale, certains ou certaines étant absents pour des raisons diplomatiques.
On ignore encore à partir de quand cette mesure sera applicable. Il faut simplement que le maire de Louviers s'organise, lui qui a justifié le versement des 1425 euros à son amie pour « protéger ses arrières ». Tout de même, avec 8300 euros, plafond maximum touché par le cumulard local, et les indemnités diverses de Mme Baudet, on en connaît qui ont des arrières plus vulnérables.
L'influence des multinationales de l'eau est encore très importante, surtout dans les Bouches-du-Rhône puisque Marseille va renouveler son contrat avec les principales sociétés privées du secteur, contrairement au mouvement national d'ampleur constaté par ailleurs. En effet, nombreuses sont les villes de France, petites, moyennes et grandes, qui veulent profiter de l'arrêt Olivet pour mettre un terme aux concessions, affermages et autres délégations de services publics de l'eau et de l'assainissement. Heureusement, le Parti socialiste — mais pas seulement lui évidemment — a pris conscience des puits de ressources possibles au bénéfice des usagers dans un retour à la régie publique.
Contrairement à ce que voudrait faire croire le président de la CASE, ce retour en régie publique ne répond pas à une attitude sectaire, archaïque, dépassée. Au contraire ! Les maires et les présidents de communautés ont compris que le combat pour l'eau publique répond à une politique engagée au service de l'intérêt général sur le plan financier, d'abord, et technique ensuite puisque la collectivité se réapproprie des savoirs et des compétences qu'elle n'aurait jamais dû abandonner. Vie l'eau publique !
La droite est enlisée dans les affaires. Mme Lagarde et l'affaire Tapie, Balladur et l'affaire Karachi. Il s'agit toujours d'argent, de millions, de commissions, d'arbitrage, sans qu'on sache encore très bien qui a versé et qui a touché. Sauf dans l'affaire Tapie puisque l'ancien président de l'OM, repreneur d'entreprises moribondes et fieffé malin, a réussi à se faire attribuer un préjudice moral de 45 millions d'euros ! Ce qui ne s'était jamais vu. En attendant l'évolution des dossiers judiciaires en cours (on peut faire confiance à Me Morice pour ne pas lâcher le morceau) il y a fort à parier que la campagne présidentielle va être émaillée de révélations croustillantes.
Espérons que ces révélations seront vraies. Pas comme ces attaques méchantes contre Martine Aubry qui commencent à alimenter certains sites Internet proches de l'UMP. Que la droite attaque « la dame des 35 heures », soit, c'est un angle mais qu'on reproche à son mari d'être «l'avocat des islamistes» alors qu'il n'a fait que son métier de défenseur d'un homme et non d'une cause, c'est pousser le bouchon un peu loin. Martine Aubry annonce qu'elle poursuivra tout diffamateur…et ceux qui la connaissent savent qu'elle tiendra parole.
De nombreuses personnes m'ont demandé pourquoi François Loncle se trouvait en première ligne dans l'affaire DSK et notamment dans les connexions éventuelles entre la direction du Sofitel de New York et l'Elysée. Je lui ai posé directement la question. Sa réponse a été on ne peut plus simple : parce que j'ai conservé des réflexes et une curiosité de journaliste. Un journaliste doit poser des questions et si possible les bonnes questions. Il est logique de s'étonner des liens de proximité entre le responsable de la sécurité du Sofitel et des responsables policiers français de haut rang. Surtout quand on sait que le directeur du Sofitel de Washington, par exemple, fait partie du premier cercle de l'UMP des Français de l'étranger.
Présenté comme proche de DSK, François Loncle ne l'est pas vraiment. D'ailleurs, il fait partie depuis des mois du groupe de parlementaires favorables à la candidature de Martine Aubry et c'est ainsi, s'agissant des affaires étrangères, qu'il animera la campagne interne puis externe, espérons-le, de la mairie de Lille. En attendant, François Loncle votera contre la poursuite de la guerre en Libye alors que le groupe PS de l'Assemblée nationale votera pour !
J'ai été intéressé par l'interview de Jean-Edouard Criquioche, après sa route du Rhum. Ce texte paru dans le journal municipal Allez-Louviers permet au marin d'expliquer sa démarche et de raconter son aventure car c'en est une. Ce fut également l'occasion d'apprendre que Jean-Edouard consacre un livre à son histoire et que ce livre est édité par la maison d'édition « l'Ancre de Marine ». Ben voyons…

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine