Magazine Asie

Kawah Ijen: Splendide !

Publié le 11 juillet 2011 par Stephaniehk

Au moment de quitter le Bromo, les enfants sont en forme… rien ne saurait indiquer qu’ils se sont réveillés si tôt!

Java2011_0118
 
Java2011_0158

En descendant, les troncs d’arbres attirent notre regard. Je pense au caoutchouc mais cela n’a rien à voir: la sève des arbres est récoltée pour être utilisée comme combustible de lampes.

Autre curiosité: ce deux roues en bois, conçu pour faciliter le transport des récoltes en l’absence de matériel motorisé.

Java2011_0122
Java2011_0126

A l’arrière de la voiture, ça se calme rapidement… les effets du Bromo commencent à se faire sentir!!

Java2011_0127
Java2011_0128

Java2011_0129
Java2011_0162

Il faut dire qu’en plus de la fatigue, les routes nous bercent… enfin, presque un peu trop par moment!

Java2011_0161

Petite pause déjeuner à Pasir Putih, on peut se dégourdir un peu les jambes (beaucoup de kilomètres… ou plutôt de temps de route, car la vitesse n’est pas vraiment au rendez vous…) et profiter de ce que l’agence n’a pas hésité à appeler un bateau à fond de verre!

Java2011_0140
 

Java2011_0141
Java2011_0143

Je vous laisse regarder à quoi ressemble le ‘fond de verre’

:-)

Java2011_0147
 
Java2011_0146

Mais bon, c’est un pause relaxante (limite assommante avec le soleil et la chaleur du midi), l’embarcation a son charme… et surtout je crains qu’il n’y ait pas grand chose à voir sous l’eau de toute façon…

Après quelques heures de route (nous sommes à une trentaine de kilomètres seulement de Bali, à l’extrême est de Java), le paysage tant attendu apparait devant nos yeux: des plantations de café à perte de vue occupant la caldeira du Kendeng, et au loin le Mont Merapi (à ne pas confondre avec le très actif volcan Merapi situé au centre de Java) sur la gauche. C’est sur son flanc qu’est adossé le Kawah Ijen, but de notre expédition.

Java2011_0165

Java2011_0166

Notre hôtel est encore plus rudimentaire que celui du Bromo. Là aussi, nous nous y attendions mais c’est vraiment pire: propreté plus que douteuse, odeur de naphtaline, draps rêches… Bref, le grand luxe

:-(

Perdus au milieu de la plantation de café, les activités sont limitées et le choix du restaurant pour le diner réduit à celui de l’hôtel!

Nous faisons un tour dans le jardin: les voisins sont sympas…

 

Java2011_0167
Java2011_0168
Java2011_0169

Java2011_0170

Petit tour également dans la plantation:

Java2011_0175
 
Java2011_0182

Les petites maisons et les potagers sont charmants:

Java2011_0176
Java2011_0189

Java2011_0178
Java2011_0188

Les couleurs du couchant sont magnifiques, que ce soit sur le massif volcanique…

Java2011_0186
 

… ou sur les champs avoisinants:

Java2011_0191
Java2011_0192

Après une nouvelle nuit écourtée, à la fois par les conditions d’hébergement et le lever matinal – 5h cette fois, nous nous apprêtons à partir à la rencontre du Kawah Ijen. Les conditions semblent optimales cette fois.

Java2011_0194

Après une heure de voiture, nous commençons l’ascension. Il est 7h, nous avons le ventre vide et la première partie de la promenade est assez raide:

Java2011_0205

Mais contrairement aux apparences, nous voyageons léger

:-)

Java2011_0222
 
IMG_4966

Ce qui n’est pas le cas des gens que nous croisons:

Java2011_0208
 
Java2011_0210

Le Kawah Ijen a été rendu célèbre en France via un reportage de Nicolas Hulot il y a quelques années et une étape de Pékin Express il y a deux ans (je n’ai vu ni l’un ni l’autre!). Les paysages que nous allons découvrir n’en sont pas l’unique raison… Les mineurs chargés de soufre – entre 80 et 120kg – en sont une autre! Chacun d’entre eux fait généralement 3 voyages par jour, chaque trajet mesurant 4 kilomètres… Mais nous reparlerons un peu plus loin de leurs terribles conditions de travail.

En attendant, nous atteignons le site où les mineurs dorment. Il nous reste 3km et 500m de dénivelé avant d’atteindre notre destination.

Java2011_0213
Java2011_0203

Java2011_0204

Java2011_0220
Java2011_0214

Les conditions de vie sont à l’image des conditions de travail:

Java2011_0215
Java2011_0216

Les derniers mètres sont embrumés, c’est d’autant plus joli

:-)

Java2011_0238
Java2011_0236

Mais au détour d’un virage cela devient lunaire…

Java2011_0237
Java2011_0243

… puis extraordinaire!

Java2011_0247
Java2011_0251

Nous surplombons le lac le plus acide du monde – pH de 0,2 environ!! 600m de large et 200m de profondeur, c’est tout simplement magnifique

:-)

Java2011_0252

Vous avez bien lu plus haut, l’accès au cratère est interdit… mais notre guide nous le propose (sans les enfants bien sûr!)… alors nous cédons à la tentation et y descendons à tour de rôle.

Java2011_0249
Java2011_0254

Et on comprend très vite pourquoi la descente est interdite: l’air est saturé de gaz acide et hautement toxique. Il nous faut protéger yeux et gorge et malgré cela la respiration devient haletante.

Java2011_0256
Java2011_0257

Le meilleur moyen de comprendre ce qu’endurent ces mineurs tous les jours… A 40 centimes d’euro le kilo de soufre, ils explosent le revenu moyen indonésien, mais à quel prix? Leur espérance de vie ne dépasse guère la quarantaine d’années…

Java2011_0260
 
Java2011_0259

Le soufre s’accumule sur les rivages du lac, là où les dégagements gazeux se produisent.

Pour accélérer et faciliter sa formation, les mineurs concentrent les émanations dans des tuyaux en fer. Le gaz y devient liquide et forme des mares rouges sur le sol. Le liquide cristallise ensuite et prend cette jolie couleur jaune. Il ne reste plus qu’à briser les blocs pour les transporter en dehors du cratère…

Java2011_0267
 
Java2011_0269

Java2011_0264
 
Java2011_0282

Un enfer… paradisiaque…

Java2011_0261

Java2011_0277
 
Java2011_0278

Java2011_0276

La descente était déjà éprouvante, alors la montée!! Encore une fois, une bonne façon d’imaginer ce qu’est le quotidien de ces mineurs…

:-(



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephaniehk 318 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte