Magazine Société

Purin d’ortie : une autorisation partielle

Publié le 12 juillet 2011 par Unpeudetao

L’arrêté du 18 avril 2011, donnant l'autorisation de la commercialisation du purin d’ortie en tant que préparation naturelle peu préoccupante à usage phytopharmaceutique, vient d’être publié au Journal Officiel de la République Française. Toutefois, seules les préparations respectant la recette figurant dans l’arrêté (1) sont concernées par cette mesure. Par ailleurs, toute personne souhaitant procéder à une mise sur le marché devra en faire la déclaration auprès de la direction générale de l’alimentation du ministère de l’Agriculture.

Si elle a salué cette décision, la FNAB (Fédération Nationale d'agriculture biologique des régions de France) a néanmoins objecté que la recette validée par l'arrêté ne correspond pas à celle utilisée par les producteurs. En outre, contrairement à d’autres pays européens ayant opté pour une basique liste déclarative pour les Préparations Naturelles Peu Préoccupantes (PNPP), la France a choisi un cadre réglementaire très contraignant. Au regard de quoi, la FNAB estime nécessaire la mise en place d’aides par le ministère de l’Agriculture en vue du montage des dossiers d’autorisation.

L’ASPRO pnpp (2) affiche une position encore plus tranchée, estimant que l’arrêté récemment publié « a pour effet d’interdire la commercialisation de tout purin d’ortie correctement préparé », au profit d’une « piquette d’ortie ». L’association a, par ailleurs, souligné la contradiction à prendre tant de précautions pour des PNPP, comme le purin d’ortie, alors que pas moins de 74 dérogations ont été délivrées en 2010 en vue d’autoriser la commercialisation et l’utilisation de pesticides, reconnus toxiques.
Cécile Cassier

1- Fabrication et ingrédients du purin d'ortie, tel qu'autorisé par l'arrêté ministériel :
 1. Faire macérer les feuilles d’orties (choisir des pousses jeunes et non montées en graines) dans de l’eau (eau de pluie ou de source de préférence) à raison de 1 kg pour 10 litres d’eau, sans aucun autre ajout. La fermentation peut être facilitée si l’ortie est préalablement hachée.
 2. Brasser le mélange tous les jours.
 3. Laisser macérer 3 à 4 jours à 18°C pour obtenir un effet insecticide et fongicide.
 4. Filtrer la macération et diluer le filtrat dans environ 5 fois son volume d’eau (eau de pluie ou de source de préférence) dans un récipient fermé et identifié. S’assurer que le pH du purin obtenu sera de l’ordre de 6 à 6,5, gage d’une fabrication et d’une conservation dans de bonnes conditions.

 Une 'recette officielle' à comparer à la véritable sur cette page :
http://www.univers-nature.com/activites/recette-purin-ortie.html

2- ASsociation pour la PROmotion des Produits Naturels Peu Préoccupants.

***************************************************

 Le site de Univers-nature ==> actualité environnement, habitat et santé,
et l'article ici :

http://www.univers-nature.com/activites/recette-purin-ortie.html

 
 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unpeudetao 369 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte