Magazine Asie

Ciné-club : Raj Kapoor 2/2

Publié le 12 juillet 2011 par Safran
Ciné-club : Raj Kapoor 2/2Si vous avez raté la première partie, c'est ici.
La seconde partie du ciné-club Raj Kapoor correspond à la période où il s'est remis à la réalisation en 1964, année qui marque le début de ses films en couleurs avec Sangam qui va rencontrer un énorme succès et  gagner 4 Filmfare. 
Après Padmini dans Jis Desh Mein Ganga Behti Hai, c'est une autre actrice du Sud, Vijayanthimala qui est l'héroïne de ce drame amoureux.

L'année 1970 et celles qui suivent sont très difficiles à passer : la débâcle de
Mera Naam Joker, film-fleuve amplement inspiré de sa propre vie va mettre R.K. Films en péril.
Passé cette période, il joue très peu les héros (il commence à s'empâter) et s'adonne plutôt à la réalisation et à la production. Les films de cette période sont marqués par l'apparition d'une sensualité féminine peu fréquente dans le cinéma hindi, en particulier dans Bobby (1973) Satyam Shivam Sundaram (1973) et Ram Teri Ganga Maili (1985).
Il confie alors des rôles à ses frères, Shashi (déjà depuis le noir et blanc) et Shammi et à ses fils, Randhir, Rishi, et Rajiv.

Il meurt à Delhi en 1988 à la suite de complications asthmatiques, un mois après avoir reçu le Dadasaheb Phalke Award pour l'ensemble de son œuvre.


Plus de 20 ans après sa mort, ses films, qui ont émaillé 40 ans de cinéma hindi, continuent de passer dans les programmes de télévision indiens. Sur la chaîne Zee, que nous recevons, on dénombre au moins un film par mois... avec sous-titres en français.

Sangam (1964). Drame amoureux

Ciné-club : Raj Kapoor 2/2

Le trio amoureux de Sangam

Trois amis d'enfance grandissent ensemble. Les deux garçons sont bien sûr amoureux de la même jeune fille.
Quand l'un d'eux s'engage dans l'armée et disparaît, les deux autres décident de se marier. Mais le retour de l'aviateur vient anéantir ces projets.
Premier film en couleurs de Raj Kapoor et premier film à être partiellement filmé en Europe, Sangam est un mélo qui bénéficie de belles prestations de la part de ses interprètes.
Réalisateur : Raj Kapoor
Héroïne : Vijayanthimala
Héros : Raj Kapoor, Rajendra Kumar
Compositeurs : Shankar-Jaikishan
Chanteurs : Lata, Mahendra, Mohd. Rafi, Mukesh
Notre avis : 2,5/5
Mera Naam Joker (1970). Epopée amoureuse
Ciné-club : Raj Kapoor 2/2
Pour sa dernière représentation, un clown invite celles et ceux qui ont compté dans sa vie.
Cette fresque quasi autobiographique se compose de 3 tableaux présentant la vie du clown, sur près de 4 heures. Malgré sa sensibilité, sa brillante distribution, et l'apparition de Rishi, 2e fils de Raj Kapoor, dans son premier rôle, le film ne séduit pas le public de l'époque, mais obtient tout de même 5 Filmfare. 
Réalisateur : Raj Kapoor
Héroïnes : Padmini, Simi Garewal, Kseniya Ryabinkina
Héros : Raj Kapoor, Dharmendra, Manoj Kumar, Rajendra Kumar, Rishi Kapoor
Compositeurs : Shankar-Jaikishan
Chanteurs : Asha, Manna, Mukesh, Mohd. Rafi
Notre avis : 4/5
Bobby (1973). Amours de jeunesse

Ciné-club : Raj Kapoor 2/2

Dimple Kapadia et Rishi Kapoor

Un jeune homme riche rencontre une jeune fille, fille de pêcheur (sans doute de Goa). Ils tombent amoureux et se battront pour faire admettre  leur amour à leurs parents.
Cette fraîche romance montre des amours d'adolescents interprétés par une nouvelle venue de 16 ans et par le 2e fils de Raj Kapoor. Leur sincérité et leur candeur font de ce film un immense succès.
Réalisateur : Raj Kapoor
Héroïne : Dimple Kapadia
Héros : Rishi Kapoor
Compositeurs : Laxmikant-Pyarelal
Chanteurs : Lata, Manna, Narendra, Shailendra
Notre avis : 3/5

Prem Rog
(1982). Sort des veuves
Ciné-club : Raj Kapoor 2/2
Un jeune homme retrouve son amour de jeunesse après une longue absence ; le mariage de cette dernière est décidé, mais son mari décède quelques jours après la cérémonie. La nouvelle mariée va subir le sort des veuves dans un milieu traditionnel et cruel. Le jeune homme tentera de la libérer de cette situation.
Raj Kapoor dénonce ici le sort des veuves. Malheureusement, les bons sentiments ne font pas toujours mouche, surtout quand le trait est trop appuyé.
Réalisateur : Raj Kapoor
Héroïne : Padmini Kolhapure
Héros : Rishi Kapoor
Compositeurs : Laxmikant-Pyarelal
Chanteurs : Lata, Anwar, Sudha, Suresh
Notre avis : 2,5/5

Et aussi comme acteur : Teesri Kasam (Basu Battacharya, 1966), Diwana (Mahesh Kaul, 1967) Sapnon Ka Saudagar (Mahesh Kaul, 1968), Kal Aaj Aur Kal (Randhir Kapoor, 1971).
Et comme réalisateur : Satyam Shivam Sundaram (1978), Ram Teri Ganga Maili (1985)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Safran 276 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte