Magazine Sport

Tour de France 2011 : Taaramae croit au maillor blanc

Publié le 12 juillet 2011 par Oplfr @OPL_Sports
Tour de France, 2 au 24 juillet, classement du meilleur jeune. Le Néerlandais Robert Gesink, porteur du maillot blanc du Tour, blessé depuis quelques jours, a montré des signes de faiblesse dans le Massif central. Il est néanmoins capable de récupérer et reste le candidat le plus sérieux pour le classement de meilleur jeune. Ses trois challengers principaux sont l’Estonien de Cofidis Rein Taaramae et deux Français, l’attendu Jérôme Coppel et l’inattendu Arnold Jeannesson. TROIS ETOILES ROBERT GESINK : pour beaucoup, le Néerlandais de Rabobank était même un candidat sérieux au podium des Champs-Elysées… Le maillot blanc avec, forcément. Sixième en 2010, il grimpe, il roule et sera aussi candidat à la victoire finale à l’horizon 2013. Mais il est tombé sur la route de Châteauroux et depuis, il galère, même s’il reste compétitif. Le rendez-vous de Luz Ardiden, qu’il peut aborder maillot blanc toujours sur les épaules, sera décisif. REIN TAARAMAE : il n’a jamais fait ses preuves dans le Tour, qu’il a abandonné, blessé, l’an dernier. Mais à 24 ans, l’Estonien de Cofidis, troisième de l’International et quatrième de Paris-Nice cette saison, a déjà démontré qu’il disposait d’un potentiel exceptionnel pour les grands Tours. Une équipe entière à son service. Et Kreuziger n’est plus dans le jeu du maillot blanc, Van Garderen a laissé des plumes, Gesink est mal en point… DEUX ETOILES TEJAY VAN GARDEREN : révélation du Dauphiné 2010 (troisième), cet Américain de 22 ans débute dans le Tour. Un surdoué ? Sans doute. Mais chez HTC, il s’est déjà occupé de Cavendish la première semaine, et il a manqué du coup de force dans le final de Super Besse, où il s’est fait remarquer. En retrait au général (à 10 minutes de Taaramae) mais à ne pas sortir du jeu. JEROME COPPEL : le leader de Saur-Sojasun est « le » Français qui peut entrer dans le top 10 du Tour, mais il a déjà perdu près de trois minutes les trois premiers jours… A 24 ans, il peut toutefois exposer son énorme potentiel de grimpeur et de rouleur, confirmé dans le Dauphiné 2010 (cinquième) et face à Contador au Tour de Murcie en mars dernier. GERAINT THOMAS : la grand interrogation. Comment le Gallois peut-il assurer le statut de coureur protégé chez Sky, depuis l’abandon de Wiggins ? Il a fort bien passé le Massif central, c’est déjà une indication, mais quel est son réel potentiel en montagne ? Les Pyrénées vont le dire… UNE ETOILE ARNOLD JEANNESSON : une énorme cote. A 25 ans, ce bon grimpeur dispute pour la FdJ son premier Tour et a montré sa belle condition dans le premier tiers de l’épreuve, à l’aise sur tous les terrains. Il aura carte blanche en montagne. BAUKE MOLLEMA : ce Néerlandais de 24 ans, récente révélation du Tour de Suisse, aurait pu être mieux considéré si son rôle n’avait été d’accompagner Gesink dans ses galères. A perdu du temps mais ne pas négliger. PIERRE ROLLAND : une revanche à prendre sur 2010 où il était passé au travers, après de bons débuts (vingt-et-unième à Paris) à 22 ans, l’année précédente. Chez Europcar, on en attend un peu plus. Peut s’épanouir au contact de Voeckler, qu’il va toutefois devoir accompagner dans les Pyrénées. Lire la suite de l'article sur opl.fr

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Oplfr Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine