Magazine Beauté

J'ai testé une "réunion tupperware" beauté !

Publié le 12 juillet 2011 par (dé)maquillages @demaquillages


Je fais partie des 30%* des français totalement réfractaires à la vente en réunion : vous savez, ces réunions inventées par Tupperware, déclinées aujourd'hui pour de la lingerie, des sextoys ou des cosmétiques (Avon, Frédéric M, Nu Skin...) où l'on se retrouve entre copines pour découvrir (... et acheter) des produits.
Mais comme ce mystérieux canal de distribution a de plus en plus de succès, j'ai voulu essayer. Pour vous le faire découvrir ((dé)maquillages, ce sont les coulisses de la beauté, ne l'oublions pas !), pour le tester pour ma culture professionnelle aussi.
Le plus simple a été de m'adresser à Natura Brasil, le leader mondial de la vente de produits de beauté par réunion : en Amérique du Sud, où ils sont n°1 des cosmétiques, ils ne procèdent que comme ça, d'ailleurs. Leur seule boutique au monde est à Paris, car les français ne sont pas encore tous mûrs pour ce genre de ventes
(la preuve avec moi, hum)
J'ai été mise en contact avec Julia, ma conseillère Natura dédiée, et j'ai réuni un samedi après-midi 7 ou 8 copines novices elles aussi, chez moi, pour voir...
Julia a commencé par nous présenter la marque, via une petite vidéo, puis a montré la gestuelle d'un auto-massage des mains, que chacune a effectué consciencieusement,
avec l'un des produits phares de la marque, le Pulpe Mains.
Allez, juste pour vous, le protocole de l'auto-massage Natura !

Ensuite, à ma demande, elle s'est attardée sur les nouveautés du moment, la gamme Açai
(souvenez-vous). Vous pouvez choisir avec votre conseillère la thématique de votre atelier : nouveautés, maquillage, spécial maman ou hommes...
Un assortiment de produits était à disposition pour tester textures et parfums.

Et au bout d'une petite heure de démonstration, la quasi-totalité de mes copines a voulu acheter des produits (l'une d'entre elle a un peu hésité puis a craqué quelques jours après en passant à la boutique parisienne)

C'est chez moi ! Elle est pas top, ma vue ?


Malheureusement, vous ne pouvez pas partir tout de suite avec vos achats. Il faut passer un bon de commande, et vous les recevez chez vous, quelques jours plus tard.
D'un point de vue professionnel, j'ai trouvé ça hyper intéressant : un moment convivial, des prospects pas pressés, à l'écoute pendant une heure (le rêve) et au final, 100% des filles convaincues, 100% de ventes. Un autre avantage : le relationnel avec la conseillère, qui vous sollicite régulièrement, vous présente les nouveautés en avant-première, vous propose des offres que vous n'avez pas en passant via la boutique ou le site web, etc..., bref, une vraie relation de proximité, qui incite à acheter d'avantage. Pour les marques, c'est toujours plus facile de fidéliser que de recruter, ne l'oublions pas...

La limite : trouver des prospects qui veulent bien jouer le jeu ! Sincèrement, si je n'étais pas intéressée pour en faire un billet, JAMAIS je n'aurai franchi le pas...

Avant de revenir sur le métier de conseillère (qui pourrait vous intéresser car Natura recrute), je laisse la parole à trois des participantes, qui nous racontent comment elles ont vécu l'aventure :
Delphine : "Il 'agissait pour ma part de mon premier atelier à domicile, je connaissais le principe mais j'avais une appréhension sur la manière de présenter les produits, voyant ça assez agressif commercialement.
Cela n'a pas du tout été le cas et j'ai été séduite par l'approche des produits et comment nous les avons testés.Concernant la marque, je la connaissais de nom mais je ne l'avais jamais testée, c'était donc l'occasion. J'ai au final acheté deux produits et j'en suis très satisfaite, je pense que je recommanderai par la suite.J'en ai parlé autour de moi, mais c'est un peu compliqué d'organiser ce genre d'atelier chez moi." (Delphine, c'est Fifi les Bon Tuyaux)
Clarisse : "Un atelier utile pour découvrir la marque, dommage seulement que les produits n'étaient pas disponibles sur-place car, à l'idée de devoir commander et attendre, on peut renoncer, ce qui fut mon cas. N'empêche que, quelques jours après, je suis entrée en boutique et j'ai acheté le gommage Açai que j'avais testé lors de la réunion, donc : au final, la marque gagne quand même ! ;)"
Nadège : "La réunion m'a beaucoup plu. C'était une grande première mais le fait de se retrouver entre filles, de papoter cosmétiques autour d'un verre et de pouvoir tester les produits sur-place, j'ai trouvé tout cela très convivial. J'ai acheté le fameux gommage corporel Açai sur lequel j'ai flashé, et dont j'ai déjà fait l'éloge autour de moi :-)Ça me plairait beaucoup de refaire une réunion, mais plutôt chez quelqu'un que chez moi.Quant à devenir conseillère, pourquoi pas dans le futur, mais ce n'est pas à l'ordre du jour. Je pense qu'il faut quand même y consacrer du temps pour que cela soit bien fait et ce n'est pas dans mes possibilités en ce moment.Bref, moment très agréable, à renouveler !"

Petit focus conseillers :
La plupart des conseillers ne le sont pas à temps plein : c'est un complément de revenus, notamment pour les personnes (femmes ET hommes) qui travaillent à temps partiel. Ou les (desparate?) housewives (househusbands?).
Natura recrute actuellement des conseillers sur toute la France.
Si vous êtes intéressé(e), sachez qu'il faut être un minimum sérieux, suivre des formations par exemple, et sachez aussi, si vous ne la connaissez pas, que la gamme est juste extraordinaire et que ce sera forcément un plaisir pour vous de la faire découvrir. Vous pouvez contacter
Julia de ma part pour toute information complémentaire : julia.pajany@gmail.com.
°°°
PS : ce blog n'étant pas une tribune libre pour faire sa pub, j'invite les conseillers Natura Brasil à ne pas mettre leurs mails ou n° de téléphone en commentaire, comme à chaque fois que je parle de Natura. Je les censurerai de toutes façons. Merci de votre compréhension ! :)* chiffres internes Natura Brasil


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


(dé)maquillages 7145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte