Magazine Sport

COPA AMERICA : Face au Costa Rica, l’Argentine se lâche enfin (3-0)

Publié le 12 juillet 2011 par Rene Lanouille
Avec quatre nouveaux titulaires, l’Argentine a montré un visage enfin digne de son prestige en baladant le Costa Rica (3-0) et en se qualifiant pour les quarts de finale. Auteur de deux passes décisives et d’une partie d’un altruisme absolu, Lionel Messi a définitivement fait taire les derniers sceptiques. COPA AMERICA : Face au Costa Rica, l’Argentine se lâche enfin (3-0) Des quarts de finale de la Copa America disputée en Argentine sans l’Albiceleste, ça aurait fait tache. Mais les hinchas (ndlr : supporters) n’auront finalement pas à se consoler en admirant la panoplie technique du Chilien Sanchez ou les prochaines démonstrations du rouleau compresseur colombien.
Lundi soir, à Cordoba, les doubles champions du Monde ont marché sur le Costa Rica (3-0). Deuxième du groupe A derrière la Colombie, ils connaîtront demain le nom de leur adversaire annoncé samedi après-midi en quart de finale à Santa Fé (16h, 21h heure française). Ce sera le Pérou, le Chili ou, dans le cas le plus probable, l’Uruguay, dans une confrontation qui vaudrait 4 Coupes du Monde et 28 Copa America.
Dans son match face aux joueurs d’Amérique Centrale, les Argentins ont montré tout ce qu’ils leur avaient fait défaut depuis le début de la compétition.
Batista avait décidé de reconduire le même système de jeu en 4-3-3, mais en titularisant Gago et Di Maria dans l’axe devant l’incontournable capitaine Mascherano, le second nommé dans un rôle de relayeur inhabituel. Ces deux joueurs ont apporté leur technique et leur vision du jeu dans un secteur où jusqu’alors Cambiasso et Banega s’étaient perdus dans des longues chevauchées sans aucun résultat.
L’autre grand changement était le repositionnement de Messi à droite et surtout la titularisation d’Higuain. Le Madrilène a ainsi pu offrir le point d’appui, au sol et dans les airs, qui manquait aux autres joueurs offensifs. Il est aussi, comme Agüero également nouveau titulaire, un danger permanent dans la surface, ce qui monopolise des défenseurs et laisse le champ plus libre à Messi.
Emmené par un grand Barcelonais, les attaquants de l’Albiceleste ont multiplié les missiles sur le but de Moreira pendant quatre-vingt dix minutes. Plus de vingt tirs au total, contre deux côté costaricien. Deux poteaux, un hors-jeu sifflé et deux pénalties oubliés retardèrent longtemps l’échéance.
Mais un doublé d’Agüero, qui devient le meilleur buteur de la compétition avec trois réalisations, et un troisième but de l’excellent Di Maria allaient venir matérialiser l’immense écart de niveau existant entre une équipe de stars mondiales, quand celle-ci daigne jouée comme un vrai collectif, et une sélection d’Espoirs sans aucune référence.
« J’avais dit avant le match de ce soir qu’on avait quatre finales à gagner pour aller au bout, il n’en reste plus que trois », annonce le sélectionneur argentin Sergio Batista. Quelque soit l’adversaire proposé pour le deuxième match couperet, Pérou, Chili ou Uruguay seront des adversaires d’un tout autre calibre pour l’Argentine samedi à Santa Fé.

Argentine : Romero – Zabaleta, Burdisso, G. Milito, Zanetti – Gago, Mascherano, Di Maria (Biglia, 79e) – Messi, Higuain (Pastore, 79e), Agüero (Lavezzi, 85e).
Costa Rica : Moreira – Duarte, Acosta, Calvo (Brenes, 46e) – Mora, Salvatierra, Leal, Cubero – Martinez (Madrigal, 46e), Elizondo (Valle, 56e) – Campbell.

Buts : Agüero (45e, 52e), Di Maria (63e).


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rene Lanouille 34849 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine