Magazine Environnement

Le courrier papier face à l’essor de l’email

Publié le 12 juillet 2011 par Sequovia

photoAlors que le bilan carbone du web a crée la surprise la semaine dernière, l’association pour la promotion de l’enveloppe en papier, Paper Mail, nous informe dans un communiqué de presse des valeurs écologiques de l’industrie papetière.

 


  • L’enveloppe en papier souffre d’une image négative

Pour l’association Paper mail, qui rassemble les principaux fabricants d’enveloppes et producteurs de papiers européens, il devient urgent de mettre de l’ordre dans le discours environnemental des fabricants et prestataires de services. « Sur l’exemple du Bureau de Vérification de la Publicité, pourquoi ne pas créer un Bureau de Vérification des Messages Environnementaux, qui examinerait le bien-fondé des campagnes de communication   durable ? », s’interroge Sylvie Deshayes, Présidente de l’association Paper mail.

L’enveloppe en papier, comme le papier en général souffre d’une image négative, due à une profusion de messages fallacieux, qui entretiennent le mythe du papier nuisible pour l’environnement. « On ne compte plus les campagnes d’e-mailing et les messages positionnés au dos des courriers, invitant les particuliers à faire un geste éco-citoyen en recourant à la facture électronique », déplore Sylvie Deshayes. « L’utilisation du courrier électronique, complémentaire au courrier papier doit être faite pour les bonnes raisons et non sur la base d’une fausse allégation », ajoute-t-elle.

Pratiqués à outrance et à des fins exclusivement économiques, ces messages jettent le discrédit sur l’industrie papetière, qui compte parmi les plus propres et responsables d’Europe, ceci au prix de nombreux efforts produits ces vingt dernières années.

  • Des consommateurs sous-informés sur les propriétés recyclables du papier

A l’appui d’un micro-trottoir réalisé récemment auprès d’un public sensibilisé aux questions environnementales, l’association Paper mail démontre que les idées reçues sur le papier polluant sont profondément ancrées dans l’esprit des consommateurs et qu’ils se disent, en revanche, sous-informés sur ses propriétés biodégradables et recyclables. Nombreux sont ceux qui restent convaincus que le papier dégrade les forêts, alors que la production de papier en Europe participe à la gestion durable des espaces boisés et à leur croissance. En France, notre forêt grandit de 50.000 hectares, chaque année. Une croissance équivalente à 200 terrains de football par jour !

Paper mail, promoteur de l’enveloppe en papier biodégradable et recyclable, milite aujourd’hui auprès des professionnels et des consommateurs pour que cesse ce matraquage néfaste. L’association appelle les dirigeants d’entreprise, les responsables de communication à prendre la mesure des retombées négatives qu’occasionne à terme un discours « green » infondé et inapproprié.

  • Avis de Sequovia

Si nos habitudes demeurent les mêmes, le web contribuera à hauteur de 4% des émissions totales de CO2 d’ici 2020. Quant au débat sur l’utilisation de la facture électronique contre l’utilisation du courrier, c’est un sujet dont nous pouvons longuement débattre. D’un côté, il faut prendre en compte au-delà de la production en elle-même des enveloppes et du papier, la question du transport pour acheminer le courrier. D’un autre, l’étude de l’ADEME qui souligne combien le stockage de données sur des serveurs et la lecture de documents sur un écran pèsent sur le bilan carbone du web.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sequovia 1882 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog