Magazine Focus Emploi

Quand le bénévolat mène au travail

Publié le 12 juillet 2011 par Raymondviger

L’implication bénévole comme expérience de travail

Le bénévolat, un tremplin pour le travail

Le bénévolat dans des organismes communautaires peut ouvrir des portes et aider à démarrer une nouvelle carrière.

Julie Rhéaume   Dossier Bénévolat.

À la suite d’une perte d’emploi, j’ai commencé à animer et produire un magazine culturel sur les ondes d’une radio communautaire de Québec. Je voulais remplir un agenda un peu trop vide à mon goût et continuer à œuvrer dans mon secteur d’activités. Je ne savais pas encore que les contacts établis me serviraient dans ma future carrière de pigiste pour un magazine artistique grand public.

Février 2004, mon poste au journal Droit de parole, publication de gauche bien connue à Québec, est aboli. C’est le désarroi. Le seul boulot qui s’annonce, ce sont mes collaborations à Reflet de Société. Je n’ai absolument rien devant moi. Je passe quelques entrevues pour de gros médias. J’obtiens quelques contrats de rédaction à la pige ici et là mais le découragement s’installe.

Bénévole à la radio

Afin de briser ce cycle de quasi-inactivité et relever de nouveaux défis, je propose un projet d’émission culturelle à la radio communautaire CKIA. Je veux y faire des entrevues avec, entre autres, des artistes alternatifs, pop, néo-trad, rock; y donner des suggestions d’activités; des comptes-rendus de spectacles et plus encore.

Mon projet est accepté: mon émission, Qulture, entre en ondes fin mai 2004. Je fréquente les conférences de presse, je vois des spectacles, je m’y fais des contacts avec des intervenants du milieu culturel et des relationnistes de boîtes de communications qui s’occupent de la venue d’artistes à Québec. Je courre partout! Même si je le fais bénévolement, ça me sauve de la déprime. Mon implication a des effets bénéfiques sur ma vie professionnelle, sociale et ma santé mentale!

J’anime Qulture par plaisir. J’y interview tout autant des artistes de la relève que de gros noms comme Ariane Moffat ou Luck Mervil. Du travailleur communautaire que je rencontre pour Reflet de Société à la méga vedette, tout le monde est égal pour moi. Je traite tous les gens avec le même respect.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog