Magazine

Cher voisin de transport RATP… Je t’aime, moi non plus.

Publié le 12 juillet 2011 par Tendancescom

Bâillements à s’en décrocher la mâchoire, chips dévorées la bouche grande ouverte sans compter les claquements de chewing-gums à tout-va et les irréductibles des strapontins, même par grosse affluence… Les transports en commun dans toute leur splendeur.

La Régie Autonome des Transports Parisiens (RATP) a lancé le 29 juin dernier un site pour « débattre sur les petites incivilités du quotidien dont sont témoins les voyageurs » : chervoisindetransport.fr. Tout est (presque) dit dans le titre.

Cher voisin de transport RATP… Je t’aime, moi non plus.

En 600 caractères maximum, histoire de brider le flot (d’insultes ?) d’anecdotes qui pourrait s’emparer des plus émotifs, la RATP a mis en place cet espace collaboratif pour nous inviter à exprimer nos sentiments et ressentiments, modérés avant et après publication, envers nos chers voisins.

Le but principal de Cher voisin de transport, mis en ligne par l’agence Human to Human, est de « dédramatiser » les situations quotidiennes potentiellement explosives entre voyageurs (bruit, sans-gêne, politesse, propreté…).

Cher voisin de transport RATP… Je t’aime, moi non plus.

Cette plateforme participative se double d’un compte Twitter (@Chervoisin pour suivre « en live » les dernières contributions postées), qui, pour le moment, ne compte que 0 abonnement et 92 abonnés. Pas de page Facebook, la recherche menant directement au site.

Au final, Cher voisin de transport a pour mérite d’intriguer et d’amuser, mais espérons que cet espace de débat trouve une fonction plus dense que la simple expression publique sans retour pour que le concept ne meurt pas de lui-même, délaissé par des voyageurs blasés.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tendancescom 3241 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte