Magazine

Travailler plus !

Publié le 12 juillet 2011 par Despasperdus

Le conseil supérieur de l'internet civilisé ordonne au webmaster du bloug de publier la tribune, ci-dessous, conformément aux dispositions du décret relatif à la liberté d'expression et d'information dans l'internet civilisé.

Mes chers amis, vous ne pouvez pas savoir combien ce que nous appelons communément les loisirs me causent une souffrance inouïe que ma pudeur naturelle m'empêche habituellement de dévoiler.

Oui, je l'avoue sans ambages, j'ai toujours détesté les congés, les vacances, les jours fériés, les dimanches et plus encore les RTT des 35 heures. Les jours chômés, je suis comme un lion un cage !

conges.jpg

Je m'emmerde j'ai le blues je me traine comme un boulet je me fais chier comme un rat mort je m'énerve je m'impatiente je joue je glande je bulle je m'ennuie dans la file je procrastine je bâille à m'en décrocher la mâchoire je rêve d'incubes et de succubes, je délire je privatise je bois je fume je mange des antidépresseurs, je me fiche de tout je consomme je souffre je traîne comme un damné mon âme en peine !

Comble de l'ironie : l'oisiveté me travaille sans relâche !

Ce n'est pourtant pas faute d'activités :

Je coupe les nouilles au sécateur je déçois je perce je pointe j'ai du tracas jusqu'au cou je visse je peins je colle je lustre je cloute je troue je déménage je laboure je bine je sarcle je pine je sème j'arrose je désherbe je défriche je divague je plante, je fleuris je serre les dents je coupe j'arrache j'arborise je traite je jardine je harcèle mes locataires je procédurise contre l'Etat je veille à faire mes courses 5 minutes avant la fermeture des magasins de préférence le dimanche en ôtant quelques codes barres avant de passer à la caisse je météorise je rackette je participe aux primaires d'EELV et du PS !

Bien-sûr que je me divertis en regardant alternativement les intégrales en DVD Blue Ray 78 tours des 60 ans de carrière de Jauny, Sichel Mardou et Fiane Lony .

conges1.jpg

Bien entendu que je voyage dans nos anciennes colonies où les mœurs, comme nous l'a appris un ex futur ministre de la culture, moyennant quelques billets, sont un peu plus relâchées que dans nos campagnes profondes, hélas envahies par des idées saugrenues de respect et d'égalité.

Carrément que je me cultive en lisant les ouvrages de Fuc Lerry, notre ancien ministre de l'éducation, et je me targue d'être un de ses plus anciens lecteurs tant je partage son exécration des valeurs de mai 68 et son culte de la valeur "travail". J'ai toujours en tête cette extraordinaire citation du maître que j'utilise n'importe quand pour étaler ma grande culture et ma modestie devant un public d'abrutis :

«La liberté de pensée est absolue ou elle n'est rien.»

Je me repais d'économie en lisant chaque jour in extenso les pages saumon du Figaro et Les Echos. J'approfondis ces sujets complexes grâce aux ouvrages de MM. Suy Gorman et Malain Ainc. D'ailleurs, je feuillette régulièrement "La Solution libérale" et "La mondialisation heureuse".

De plus, je me pique de littérature, passant mes nuits blanches à me goinfrer de Robert Brasillach, de Charles Maurras, de Jean Cau en fin de vie, d'Alain Soral et de Denis Tillinac.

Enfin, j'écoute Radio courtoisie ou les radios périphériques et je regarde TF1, en particulier le JT et combien ça coûte de Pernod ! Sans oublier "Où qu'il est l'assassin ?" de Rondelatte.

conges2.jpg

Mais toutes ces activités ne trompent pas mon manque de travail.

Perso, je me sens trop souvent en congés forcés !

J'en vois qui se marrent, mais sachez que je ne peux guère travailler plus d'une dizaine d'heures par jour ! Mon compte épargne-temps gonfle à vue d’œil, à tel point que je serais contraint de prendre ma retraite avant 70 ans !

N'étant ni de gauche ni de droite, j'affirme néanmoins que la politique de nos présents gouvernants va dans le bon sens, mais trop mollement ! Le second mandat de notre grand dirigeant, le président Sarkozy devra complètement libérer les corps, les esprits et les initiatives. Oui, travailler plus, beaucoup plus, parce qu'il faut travailler et entreprendre pardi ! Heu heu pour édifier une Union européenne forte, paisible, prospère économiquement et socialement...

Attention, je tiens à préciser ma totale indépendance politique puisque je n'appartiens à aucun parti. Ceux qui me situent à droite seront surpris d'apprendre combien le Maréchal m'a déçu en faisant du 1er mai un jour férié ! Je suis seulement un citoyen pragmatique, plein de bon sens, et simple comme Jean-Rierre-Paffarin qui eut le courage de supprimer un jour férié. Ce grand homme a dit :

«La modestie, ça ne se proclame pas, ça se vit».

Aussi, je soutiens la proposition réaliste préconisée par le très moderne M. Nervé Hovelli :

«Il faut supprimer les 35 heures».

Le contraire vous eût étonné, n'est-ce pas ?!

conges3.jpg

Comme le pense ce visionnaire, les négociations par entreprises ou par branches permettront de casser les rigidités bureaucratiques et apporteront la souplesse et la liberté nécessaires aux chefs d'entreprise et aux salariés : tout ça créera des emplois et stimulera la concurrence !

A terme, un cadre contractuel local sur mesure se substituera au cadre étatique légal national, mal adapté par nature, dans le domaine du travail, de la santé, de l'éducation, de la petite enfance, de la prise en charge des personnes handicapées, des transports...

Cette évolution naturelle et pragmatique des choses est partagée par un homme de gauche, ancien premier secrétaire du parti socialiste, M. Hrançois Follande :

«il n'y a rien à redouter de laisser une plus grande place aux partenaires dans la définition et l'élaboration des normes sociales.»

Aussi, suis-je très confiant en l'avenir, à moins d'une victoire du Front de gauche...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Despasperdus 4931 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte