Magazine Société

DSK – Explication sur l’ajournement de l’audience jusqu’au 1er Août

Publié le 12 juillet 2011 par Labasoche

DSK – Explication sur l’ajournement de l’audience jusqu’au 1er Août
C’est en fait une mauvaise nouvelle, source d’une grande déception pour DSK et ses avocats.

Comme il fallait s’y attendre dans cette affaire très riche en rebondissements et surprises de toutes sortes, contre toute attente le procureur a décidé d’aller juqu’au procès suite aux pressions de toutes parts.

L’audience de DSK devant la justice reportée au 1er août

« Le but de l’ajournement de cette audience est de permettre aux deux parties de poursuivre leur enquête sur cette affaire », a expliqué le procureur.

La prochaine audience de Dominique Strauss-Kahn devant la justice américaine pour crimes sexuels, initialement prévue le 18 juillet, a été reportée au 1er août. « Nous espérons que d’ici là, le procureur prendra la décision nécessaire d’abandonner les charges contre M. Strauss-Kahn », ont commenté Benjamin Brafman et William Taylor, les avocats américains de l’ancien directeur général du Fonds monétaire international, dans un communiqué publié lundi 11 juillet. De son côté, le procureur Cyrus Vance a confirmé le report de l’audience au 1er août, précisant que « l’enquête sur cette affaire se poursuivait ». « Le but de l’ajournement (de cette audience) est de permettre aux deux parties de poursuivre leur enquête sur cette affaire ». L’ancien patron du Fonds devait comparaître le 18 juillet devant la tribunal pénal de Manhattan. Il est visé par sept chefs d’accusation, dont « séquestration » et « tentative de viol », un crime passible de plusieurs dizaines d’années de prison, et pour lesquels il a déjà plaidé « non coupable ». DSK est poursuivi pour crimes sexuels à la suite de la déposition d’une femme de chambre guinéenne qui prétend avoir été violée le 14 mai dans une suite de l’hôtel Sofitel à New York. Le 1er juillet, Dominique Strauss-Kahn a été libéré de son assignation à résidence. L’apparition de contradictions dans le récit, sous serment, de la victime présumée a ébranlé l’accusation. Les avocats de l’ancien ministre parient maintenant sur le non-lieu, faute de témoin suffisamment fiable. Le procureur du Manhattan pourrait alors tenter de boucler l’affaire en proposant à DSK un accord dans lequel il plaiderait coupable des accusations les moins lourdes en échange de l’abandon des charges criminelles. Reste que les avocats de Dominique Strauss-Kahn ont répété que leur client refuserait de plaider coupable du moindre chef d’accusation, même secondaire, si le procureur de Manhattan lui proposait un accord afin de clore la procédure. « M. Strauss-Kahn ne plaidera coupable de rien », avait déclaré Me William Taylor dans le New York Times.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Labasoche 3192 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine