Magazine High tech

Jour J pour Panzer Corps

Publié le 12 juillet 2011 par Cyberstratege

Jour J pour Panzer Corps

Tada… sortez tambours, fifres et trompettes, il y a eu le génial Panzer General en 1995, désormais il y aura l’impérial Panzer Corps pour mener sous l’étendard de l’éditeur Slitherine Strategies, associé pour le meilleur à ce jour à Matrix Games, l’ancienne comme la nouvelle génération de wargamers sur PC.

Conçu par le studio TheLordz, composé d’anciens de l’équipe de moddeurs du même nom et s’étant fait une réputation pour la qualité de ses mods sur la série Total War, Panzer Corps est plus qu’une simple remise à niveau graphique du jeu phare de SSI. En quelques mots, il offre toujours des mécanismes avec une prise en main des plus aisées sans pour autant négliger le contenu, loin s’en faut. Il s’agit donc bien d’un tout nouveau jeu, disponible depuis hier en téléchargement, qui se veut clairement le digne successeur de Panzer General premier du nom.

Alors l’élève surclasse-t-il le maître ? Et bien sans vouloir dévoiler le contenu de cet article, on peut dire que oui. Vous noterez mon enthousiasme, et pour cause, c’est la suite de Panzer General que j’attendais.
Ce qui saute, que dis-je explose, aux yeux de prime à bord, ce sont les graphismes revus et plus que corrigés au niveau des cartes, du matériel et des unités de l’époque, dont la liste est plus complète que dans Panzer General. Mais il faut également faire mention des belles animations, preuve de la méticulosité des développeurs, qui ont été jusqu’à modéliser les unités en 3D pour ensuite générer des sprites en 2D d’une plus grande finesse. Toutes les unités n’ont pas non plus les mêmes effets visuels au combat, et pour ne citer qu’un exemple il suffit de voir tirer les nebelwerfer (lance-roquettes allemands) avec un son bien caractéristique et donc réaliste qui accompagne l’action. Exit les animations graphiques désactivées au bout de 10 minutes de jeu de feu Panzer General.

Jugez-en avec ces gros plans et la présentation des unités de chaque pays, ci-dessous, puis avec la vidéo de gameplay à la fin de cette préview.

***

Panzer Corps
Panzer Corps
Panzer Corps
Panzer Corps
Panzer Corps
Panzer Corps
Panzer Corps

***

Panzer Corps - URSS
Panzer Corps - USA
Panzer Corps - Pays mineurs
Panzer Corps - Allemagne
Panzer Corps - Angleterre

 ***

Au-delà de ce premier contact visuel, Panzer Corps offre plus aussi coté adversité, notamment grâce à une I.A. bien au-delà de son prédécesseur. Il y a cinq niveaux de difficultés allant du Sergent au Feld-Maréchal. Mieux vaut commencer avec le niveau intermédiaire même pour un débutant: colonel correspond à normal, et tant qu’à faire, autant relever un défi plutôt que d’opter pour une ballade de santé sans réel intérêt vidéoludique.

D’ailleurs, les développeurs se sont fendus d’un didacticiel fort bien fait sous forme de campagne, ce qui est bien pensé en termes de prise en main, et permet de se lancer dans le jeu avec de vrais combats tout en acquérant les principes de base sans être confronté immédiatement à un casse-tête stratégique.

Panzer Corps propose au total 26 scénarios qui peuvent se jouer en solitaire, et sont répartis au travers de 4 campagnes (en plus du didacticiel) démarrant à différents moments clef de la seconde guerre mondiale (1939 – campagne complète, 1941 – Front- Est, 1943 – Front Ouest, 1943 – Front Est). Il est recommandé de passer par le didacticiel pour les débutants, puis par la campagne complète (1939). Pour les plus chevronnés, les deux dernières campagnes (1943) assurent un démarrage en force ;  la difficulté allant crescendo avec un avantage toujours plus important pour les Alliés au fil du temps.

Pages: 1 2 3


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cyberstratege 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte