Magazine Séries

Alphas – Episode 1.01

Publié le 12 juillet 2011 par Speedu
Alphas – Episode 1.01

Pilot

Saison 1, Episode 1
Diffusion vo: SyFy – 11 juillet 2011

Un groupe de personnes aux capacités mentales surdéveloppés traque un tueur.

C’est parti pour la dernière « nouveauté » de SyFy, la chaine qui fait honte à la science-fiction. Je vais être franc avec vous, je n’attendais rien de Alphas. L’avantage de ce point de vue, c’est que je ne pouvais pas être déçu.

Alphas – Episode 1.01

Tu as bu trop d'eau ...

On a donc un groupe de personnalités diverses et variées avec des capacités à la X-Men du pauvre avec une qui peut imposer sa volonté aux autres, un qui est super fort, un qui lit les ondes électromagnétiques qui circulent dans les airs (télévision, radio, téléphone portable, …), une qui a des sens surdéveloppés et un à la précision sans faille. Hormis le « lecteur d’ondes », on a des pouvoirs très classiques qu’on peut rattacher à des dizaines de super héros de comic book comme Daredevil, Emma Frost, bullseye (le tireur), …
Chacun de ces « alphas » possède également une faiblesse, le lecteur d’ondes étant légèrement autiste par exemple. Le pire restant le super fort, l’ex agent du FBI qui est super boulet par ses actions et par son pouvoirs qui l’affaiblit immédiatement. Pas formidable ça comme dirait la marionette de Gildas aux guignols.

Du coté de l’histoire, bah, c’est du classique. SyFy décline sa formule qui plait de l’enquête policière avec une touche de SF light et/ou humoristique, comme dans Haven, Eureka ou Warehouse 13. Alphas n’est donc que le 4ème show de la chaine reposant sur la même dynamique. C’est juste chiant. On peut faire tellement plus dans le domaine de la SF light …

Heureusement, la série semble savoir où elle va. Il y a un fil directeur tracé par ce pilote. Bon, il n’est pas follement original (ouh, des méchants qui veulent du mal aux gentils) mais il a au moins le mérite d’exister. Et globalement, le pilote en lui-même sait où il va avec un rythme assez soutenu, de bonnes scènes d’action et un jeu d’acteurs convaincant. Il y a juste le dernier tiers de l’épisode qui peine puisqu’on a un train d’avance sur les personnages après la scène de l’hôtel qui dévoile tout. Il n’y a plus qu’à attendre la « trahison » de l’autre boulet super fort.

Bref, 7/10 pour la forme, 5/10 pour le fond.

Ce pilote remplit bien ses fonctions de pilote avec présentation de la situation, des personnages et des enjeux. La ligne directrice de la série est là, la caractérisation des personnages est faite. Malheureusement, cela se fait de façon parfois un peu à l’arrache comme la présentation des personnages en début d’épisode ou le fait que tout reste très simple pour l’instant.
Non, le problème que j’ai est sur le fond. SyFy livre un énième show d’enquêtes policières teinté de SF light. Si on accroche au genre, tant mieux. Moi, ce n’est pas le cas. Je n’irais pas plus loin, vu qu’il y a tellement mieux le lundi avec Teen Wolf sur MTV.
En fait, SyFy fait avec ce type de show ce que TF1 a fait avec ces policiers qui étaient tous basés sur le même moule Navarro / Julie Lescaut pendant des années.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines