Magazine Journal intime

Lectures en cours

Par Kasey

Lectures en cours

     Bébé dort, en mode grenouille ( cela devient une habitude ). En fait, c'est le premier soir depuis longtemps où il est calme. Cela ne va pas durer... Mais cela fait du bien. Je devrais probablement dormir, parce qu'il ne m'en laisse guère le temps. Les nuits sont courtes. Je m'étonne toujours de tenir encore debout, de ne pas m'énerver ( en trois semaines, j'ai été à cran seulement un soir parce que j'ai enchainé presque 48h avec que quatre heures de sommeil ) quand pour réviser des partiels, j'ai besoin de mes 8h complète de sommeil pour être en forme. 

Comme quoi... Je devrais peut être davantage sacrifier mon sommeil comme nombre d'autres étudiants quand je révise. 

Enfin, j'ai quand même réussi mon premier partiel de kiné haut la main cette année, juste avant de quitter l'école. Je désespérais qu'un tel jour puisse arriver. Récolter le fruit de son travail. Et bah, faut croire qu'il ne faut pas toujours désespérer... En tout cas, ca m'avait tellement choquée que j'étais restée bouche bée pendant toute la soirée avec un sourire niais en répétant inlassablement " j'ai eu 20, tu crois qu'y a une erreur ? " à ma mère. 

Faut espérer que je réussisse bien mes derniers partiels l'an prochain.

En théorie, je ne devrais perdre que la pratique... Puisque j'ai bossé la théorie depuis ma suspension à raison de 6h à 10h par jour. Donc, ca devrait allé... Enfin, j'espère. Depuis que je suis dans cette école, j'ai appris, que j'étais plutôt nulle... et trop sure de moi quand je pensais réussir. Et je me prends après de sacrées claques.

      Ces temps ci, mon plus gros soucis c'est de comprendre pourquoi Bébé pleure. Y a des fois on se sent complètement dépassée. Alors on le laisse pleurer seul dans son couffin... mais comme dirait ma mère " t'es comme une maman chatte, tu peux pas t'empêcher de t'inquiéter et tu vas le rechercher tout de suite ". Peut être. Disons que ca m'échappe de ne pas comprendre ce qui le met dans tous ses états. De tout essayer. Et que rien ne fonctionne. C'est comme une suite mathématique... j'y pige pas grand chose.

" Ton enfant, il sera comme tu l'as éduqué " Et pour le moment, je me laisse bien avoir... Parfois, j'ai l'excuse de la fatigue et du besoin irrépressible de dormir. Mais le reste du temps, je n'ai pas trop d'excuses, quand je le prends dans mes bras, qu'il s'endort contre moi et qu'au lieu de le coucher, on reste allongé à dormir sur le canapé du salon. En fait, j'ai l'impression parfois de me retrouver comme quand j'étais toute petite, que je prenais en affection des animaux que je trouvais ou qu'on me prétais et que je dormais chaque nuit avec eux dans mon lit, en faisant très attention à ne pas les blesser, les écraser ou autre. Et quand je me réveillais, c'était magique de voir qu'aucun de nous d'eux n'avait bougé. 

Du coup, j'essaye d'introduire l'étape " dors dans ton couffin " mais c'est plus facile à dire qu'à faire. Parce que je vais vous dire, le Reflexe de Moro c'est une vraie plaie. Cela réveille Bébé une fois sur deux. Et après, pour le rendormir... faut de la patience. 

       Du coup, comme Bébé ne fait pas ses nuits, ou reste éveillé de longues heures durant ( parfois sans pleurer du tout ), il faut s'occuper, en ayant à l'esprit que le plus souvent on a aucune main de libre, et au mieux des cas qu'une seule main.

Dans un premier temps, y a avait l'option " Dramas " ( pour ceux qui ne connaissent pas, ceux sont des feuilletons - une douzaine d'épisode de 40 min généralement - coréens, taiwannais, japonais qui prône des valeurs qu'on a oublié en Europe. A savoir la famille, les liens du sang, le respect, la combativité, la volonté, le travail, le fait qu'on ne peut pas tout avoir parce qu'on est beau ou riche voire les deux, le respect de l'amitié... Loin de la téléréalité et de la superficialité de notre télévision francaise même si y a des aspects niaiseux, ils sont plus touchants que gerbants. ) - dans le domaine médical, il faut regarder " Dears Friends " : horrible et magnifique - un épisode = une tétée. C'était l'idéal quand j'avais trop mal, et qu'il fallait un dérivatif et que l'aspect contemplation de Bébé ca marche la journée mais que le soir quand on est juste fatiguée et douloureuse ca ne marche plus. On veut juste que Bébé mange vite pour vite se recoucher. C'est horrible à dire, mais y a certaines nuits on a vraiment l'impression d'être une vache laitière. 

Dans un deuxième temps, j'ai trouvé l'option " lecture ". Du coup, j'ai décidé de lire et relire les trois livres de De Gasquet ( malheureusement, l'un est en rupture de stock et il est cité dans beaucoup d'articles kinés ) et " Bébé Bonheur " que j'avais acheté à la naissance de ma Crapule y a 4/5 ans, ce dernier étant écrit par la fondatrice de Edelweiss à Antony ( 92 ) Masso Kinésithérapeuthe. D'ailleurs, elle propose des scessions raccourcies pour les MKDE désormais. Son ouvrage est un des précursseurs des livres sur le massage des bébés ( très en vogue ces dernières années si on compte le nombre de livres et de vidéos sur le sujet ).

Du coup, pendant que Bébé mange, je fais la lecture à haute voix. Certes, ce n'est pas des contes pour enfants ( j'ai rien trouvé encore de vraiment intéressant ) mais au moins j'apprends des choses. Et comme ca fonctionne bien, et que Bébé est calme, je me dis que quand j'en serais à réviser mes cours. Ca pourrait marcher aussi ;) 

      Mais ce n'est pas demain la veille. Sur une journée, j'ai que 4heures grosso modo où il me libère mes deux mains... mais du coup, je me dis que peut être la semaine prochaine, je pourrais toucher un ou deux cours de kiné. On verra bien.

       Rires. En fait, ce Petit, il demande plus d'affection et d'attention que je n'ai eu l'impression d'en réclamer dans ma vie. S'en occuper c'est instinctif. Mais, en même temps effrayant. Surtout quand il fait le Koala. Qu'il s'accroche à vous comme si y avait que vous au Monde, et qu'il ne veut pas vous lacher. 

On se demande si on peut être à la hauteur... pour toujours.

       Et puis, en dehors de sa bouille comique pendant ses heures d'éveil qui lui donne un air de " shooté " ou de lutin sorti de je ne sais quel conte pour enfants ( un peu à la Golumm dans le Seigneur des Anneaux ), il a un sacré punch. 

J'ai beau savoir qu'il utilise son cerveau automatique pour interragir avec le Monde. Que son cerveau ne fonctionne pas, et que c'est les noyaux gris qui travaillent... 

Y a des fois... c'est quand même impressionnant.

De le voir savoir se retourner du Décubitus Dorsal au Décubitus Latéral/Décubitus Ventral. Ou encore de Ramper sur le ventre. Ou de donner des coups de poings ( avec une prédilection pour la poitrine de sa mère... ) ou des coups de pieds ( avec une prédilection pour le ventre de sa mère... ). Ou quand il se dresse en soulevant son poids sur ses jambes... 

Personnellement, cela m'impressionne.

       Ptit Bout avait pas deux jours de vie qu'il marchait sur un tapis roulant pour une expérience se déroulant dans l'Hopital où on était hospitalisé. Pendant une heure et quart ( cela devait durer 15 min, mais Bébé avait faim... ) je l'ai regardé marché, j'ai vu les petits pieds qui bougeaient sur le tapis. C'est assez magique. On dirait un morceau de piano joué avec les orteils. Chaque pas se décompose selon le rythme du tapis.

C'est dans ces moments là, que ne pas être kiné, me manque.

Je veux dire par là, que pour le moment, je reste une imposture. 

Juste une étudiante qui pour le moment n'a que le Bac en poche... Donc, une imposture.

Pourtant, le temps de cette petite heure, à discuter avec les ingénieurs et la stapsienne, j'avais l'impression d'être dans mon univers. Pas celui d'une imposture. Mais vraiment dans le Monde de la Kiné. A parler de développement moteur de l'enfant, de trisomie, spina bifida... de la marche à proprement parler et des CPG ( central patern générator ) - accessoirement, la seule chose qui m'a captivée dans les cours du professeur de neurophysio de seconde année... le reste mes notes atteste pour une fois mon incapacité à comprendre sa facon d'enseigner et le programme d'enseignement de la matière -. 

Un seul regret : que cette expérience qui ressort des compétences kinés ( aussi bien que de celles qui étaient en charge du projet ) n'a AUCUN KINE dans son effectif. 

Alors quand certains de nos profs nous disent qu'on va se faire coiffer au poteau par les autres professionnels, je pense qu'ils n'ont pas tord. Dommage qu'on ne nous donne pas l'occasion ou qu'on ne nous incite pas à participer à des programmes de recherches. Parce que c'est génial de pouvoir voir nos connaissances au service d'autre chose que de la thérapeuthique pure et dure. 

De voir plus loin...

... Vers des solutions plus adéquates.

      Parce que si cette expérience auquel mon Bout de Chou a participé marche, s'ils obtiennent des résultats concluants, n'est ce pas nos patients qui en bénéficieront ? N'est ce pas pour leur bénéfice ? 

Pour qu'ils aillent mieux ? 

Même si un kiné m'a dit en février qu'il fallait que je me taise le jour du DE pour ne pas énerver le jury - ce qui pourrait fort bien arriver vu mon tempéramment d'avant grossesse, je me suis assagie depuis, mais ma mère stipule que ceux ne sont que les hormones... et que je ferai mon retour sous peu - depuis que je suis en kiné, l'ensemble des articles et des livres que j'ai lu m'ont montrée qu'il n'y a pas qu'une SEULE solution mais un ensemble de mises en oeuvres possibles.

On nous enseigne une facon de faire, c'est celle à laquelle il faut dire " AMEN " aux examens, devant le jury MKDE, devant les vieux kinés récalcitrants ou juste les kinés qui n'ont pas que leur métier dans leur vie et donc pas forcément l'envie de s'améliorer ou d'améliorer leurs compétences. 

Mais quand on cherche plus loin, on a d'autres possibilités ( comme par exemple, on vous enseignera à l'école que les efforts se font en apnée en formant le caisson abdominal consistant en un bon gainage abdos/spinaux... pourtant d'autres kinés vous diront que les efforts doivent se faire en expiration. Et leur théorie tient tout aussi bien la route. Autre exemple, on vous enseigne à l'école que l'hyperlordose, ou en tout cas les exercices qui ne contrôle pas la lordose physiologique sont néfastes pour le rachis lombaire. Pourtant d'autres kinés, vous diront que travailler en lordose permet de réduire certaines douleurs d'hernie discale - la théorie est complexe mais j'accroche assez sur le concept - ) auxquelles on peut ou pas croire mais qu'il faut éviter de dire lors du grand Jury ou devant ses professeurs ( ca, c'est bien plus dur ! ) pour éviter d'être sacquer. Surtout si la diplomacie et le tact ne sont pas notre fort...

      Allez, je laisse les choses là.

Faut que je recontacte les autres rédactrices pour leurs articles... 

Kath.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Kasey 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte