Magazine Internet

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

Publié le 12 juillet 2011 par Dymon @dymonandpaic

Depuis le 1er juillet 2011, on vous en parlait ICI , l’AFNIC a ouvert certains termes dont l’enregistrement était auparavant soumis à un examen préalable. Ainsi, les noms des communes ainsi que les termes dits fondamentaux qui étaient considérés comme étant réservés  ou interdits tels que «deportation », « parricide » ou « nazis » mais aussi « agence », « sante » ou « expression » sont dorénavant ouverts à tous, à condition d’avoir un intérêt légitime à l’enregistrement d’un tel nom de domaine et d’en faire un usage de bonne foi. Cette modification de la charte de nommage du « .fr » et du « .re » était nécessaire pour être en conformité avec la récente loi sur les noms de domaine du 22 mars 2011 qui modifie l’article L45 du Code des postes et des communications électroniques, et que nous avons expliqué ICI.

Grâce à cet article et à ses quelques chiffres, vous vous rendrez compte – au cas où cela ne serait pas encore fait – de l’importance d’une telle ouverture pour le monde des noms de domaine. En effet, ce changement permet ainsi de libérer à l’enregistrement près de 30 000 noms de domaine, noms de domaine qui sont en plus des termes particulièrement transparents et donc intéressants.

  • Les trois premières heures vues par l’AFNIC

Les premiers changements entrainés par la loi du 22 mars 2011 entrant en vigueur à partir de 12h le 1er juillet, l’AFNIC a fait un premier point à 17h ICI.

Nous apprenons ainsi qu’en trois heures, l’AFNIC a reçu 2467 requêtes pour 818 noms de domaine. Si le nombre de requête est conséquent, on se rend compte qu’en réalité les termes demandés sont apparemment peu nombreux puisqu’ils correspondent à 2% des 30 000 proposés à l’enregistrement. En effet, l’AFNIC détaille les principales demandes et le résultat est finalement peu étonnant puisqu’il est caractéristique de notre société actuelle : 55 demandes pour le terme « internet », 45 pour « email », 44 pour « webmaster », 36 pour « emploi », 29 pour « mail » et 28 pour « entreprise ». L’AFNIC précise également que 51 bureaux d’enregistrement ont participé à cette requête. En effet, rappelons qu’il est obligatoire de s’adresser à un registrar pour faire une demande d’enregistrement d’un terme anciennement interdit ou réservé.

L’AFNIC conclut son point en précisant que l’examen de ces noms de domaine déposés depuis le 1er juillet à midi ne débutera qu’à partir de la date de publication du décret.

  • Les trente premières minutes vues par Captain Names

-   Difficulté d’accès à la page d’enregistrement

Différents registrars ont été contactés, afin de connaître la façon dont s’est déroulé cet l’évènement entre 12h et 12h30 du côté des bureaux d’enregistrement.

Il ressort qu’une grande majorité d’entre eux se sont retrouvés dans l’impossibilité de se rendre sur la page d’enregistrement avant 12h30 au niveau de la connexion à l’extranet de l’AFNIC ou au niveau du chargement de la page. Si certains registrars y sont parvenus, ils ne sont pas pour autant arriver à déposer des dossiers. En effet, lorsqu’ils accédaient à la page d’enregistrement et qu’ils souhaitaient valider les informations qu’ils avaient entrées, le chargement de la page était alors interminable et finissait par planter avant la fin, ce qui empêchait l’enregistrement du dépôt de dossier. (cliquez sur une image pour l’agrandir)

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

Cependant certains registrars ont pu être les maîtres des premiers enregistrements et ceci jusqu’à la fin du coup de feu soit aux alentours de 12h35 – 12h40. Ainsi, 784 dossiers concernant 344 termes ont pu être déposés par 26 registrars.

-   Les termes les plus demandés (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

Ces dix termes représentent 18,75% des 784 dossiers déposés.

-   Le nombre de dossier déposés par registrar

Le registrar Gandi est largement en tête puisqu’il représente à lui seul plus de la moitié des dépôts (54,21 %). En effet, sur les 784 dossiers déposés pendant les trente premières minutes 425 ont été déposés par Gandi.

Voici la répartition du nombre de dossiers pour les 25 registrars restants (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

A noter : OVH a déposé sa première demande à 16h02 et 1and1 n’a toujours pas déposé de dossier à ce jour.

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

  • Les dix premiers jours vus par Captain Names (Ces données sont à jour du Dimanche 10/07 à 20h)

Au 10 juillet 2011 à 20h, 5288 dossiers concernant 1995 termes ont été déposés par 78 registrars.

Voici un graphique des termes les plus demandés (cliquez sur l’image pour l’agrandir) :

Ouverture des termes fondamentaux : le point dix jours après !

Nous en profitons d’ailleurs pour rappeler qu’au dimanche 10 juillet, seuls 1995 termes ont été demandés. Dans la mesure où près de 30 000 ont été débloqués par l’AFNIC, il reste donc encore de nombreux termes anciennement dits réservés ou interdits en attente d’un propriétaire.

  • Quelques liens, pour information

Liste des demandes en cours chez l’AFNIC en temps réel : http://www.afnic.fr/data/divers/public/suivi-demandes-codes-autorisation.csv

Liste non exhaustive des termes dits réservés ou interdits et dorénavant débloqués (hors communes) : http://www.afnic.fr/obtenir/chartes/fondamentaux#listes

Liste des communes : http://www.insee.fr/fr/methodes/nomenclatures/cog/telechargement.asp

Article de Michael CORRE en collaboration avec Justine BARNOUIN


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dymon 66 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines