Magazine Côté Femmes

Mille sabords et sacré non de Dieu....

Publié le 13 juillet 2011 par Marigotine

 

    Visite

   Sacré non de Dieu c'est ça la guerre !

                              En plus ça craint, j'ai pas mis ma tenue de camoufflage ....   

<b></div>Visite</b>. Le secret avait été bien gardé. Nicolas Sarkozy est arrivé en hélicoptère, mardi matin, à Kaboul pour une visite-surprise de quelques heures en Afghanistan, la troisième dans le pays depuis son élection, au lendemain de la mort du 64ème soldat français, victime d'un ''tir accidentel''. Le Président s'est rendu dès son arrivée à la base avancée de l'armée française à Tora, dans le district de Surobi, à l'est de Kaboul, où il a rencontré des soldats du 152ème régiment d’infanterie et a confirme le retrait de 1 000 soldats français d'ici à fin 2012. Il s’est ensuite entretenu avec le général américain David Petraeus, commandant de la force de l'Otan en Afghanistan, puis avec le président Hamid Karzaï, dont le demi-frère, Ahmed Wali Karzaï, venait d'être assassiné à Kandahar, dans le sud. Visite. Le secret avait été bien gardé. Nicolas Sarkozy est arrivé en hélicoptère, mardi matin, à Kaboul pour une visite-surprise de quelques heures en Afghanistan, la troisième dans le pays depuis son élection, au lendemain de la mort du 64ème soldat français, victime d'un ''tir accidentel''. Le Président s'est rendu dès son arrivée à la base avancée de l'armée française à Tora, dans le district de Surobi, à l'est de Kaboul, où il a rencontré des soldats du 152ème régiment d’infanterie et a confirme le retrait de 1 000 soldats français d'ici à fin 2012. Il s’est ensuite entretenu avec le général américain David Petraeus, commandant de la force de l'Otan en Afghanistan, puis avec le président Hamid Karzaï, dont le demi-frère, Ahmed Wali Karzaï, venait d'être assassiné à Kandahar, dans le sud. " title="Mille sabords et sacré non de Dieu...." />Visite. Le secret avait été bien gardé. Nicolas Sarkozy est arrivé en hélicoptère, mardi matin, à Kaboul pour une visite-surprise de quelques heures en Afghanistan, la troisième dans le pays depuis son élection, au lendemain de la mort du 64ème soldat français, victime d'un ''tir accidentel''. Le Président s'est rendu dès son arrivée à la base avancée de l'armée française à Tora, dans le district de Surobi, à l'est de Kaboul, où il a rencontré des soldats du 152ème régiment d’infanterie et a confirme le retrait de 1 000 soldats français d'ici à fin 2012. Il s’est ensuite entretenu avec le général américain David Petraeus, commandant de la force de l'Otan en Afghanistan, puis avec le président Hamid Karzaï, dont le demi-frère, Ahmed Wali Karzaï, venait d'être assassiné à Kandahar, dans le sud. " border="0" />  Le secret avait été bien gardé. Nicolas Sarkozy est arrivé en hélicoptère, mardi matin, à Kaboul pour une visite-surprise de quelques heures en Afghanistan, la troisième dans le pays depuis son élection, au lendemain de la mort du 64ème soldat français, victime d'un "tir accidentel". Le Président s'est rendu dès son arrivée à la base avancée de l'armée française à Tora, dans le district de Surobi, à l'est de Kaboul, où il a rencontré des soldats du 152ème régiment d’infanterie et a confirme le retrait de 1 000 soldats français d'ici à fin 2012. Il s’est ensuite entretenu avec le général américain David Petraeus, commandant de la force de l'Otan en Afghanistan, puis avec le président Hamid Karzaï, dont le demi-frère, Ahmed Wali Karzaï, venait d'être assassiné à Kandahar, dans le sud. (Philippe Wojazer/REUTERS)    Coulisses
Sacré non de Dieu c'est ça la paix....
<b></div>Coulisses</b>. C’était une promesse de Nicolas Sarkozy. Pour l’année des Outre-mer français, des représentants des sept régiments ouvriront le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. Mardi, à l’avant-veille du jour J, des répétitions au millimètre ont été organisées sur la plus belle avenue du monde. Au total, plus de 5000 hommes de troupe seront au rendez-vous, avec, en tête les quelque 250 jeunes ultramarins des services militaires adaptés dont certains feront une démonstration du fameux haka spécialement créé pour l’occasion. Coulisses. C’était une promesse de Nicolas Sarkozy. Pour l’année des Outre-mer français, des représentants des sept régiments ouvriront le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. Mardi, à l’avant-veille du jour J, des répétitions au millimètre ont été organisées sur la plus belle avenue du monde. Au total, plus de 5000 hommes de troupe seront au rendez-vous, avec, en tête les quelque 250 jeunes ultramarins des services militaires adaptés dont certains feront une démonstration du fameux haka spécialement créé pour l’occasion. " title="Mille sabords et sacré non de Dieu...." />Coulisses. C’était une promesse de Nicolas Sarkozy. Pour l’année des Outre-mer français, des représentants des sept régiments ouvriront le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. Mardi, à l’avant-veille du jour J, des répétitions au millimètre ont été organisées sur la plus belle avenue du monde. Au total, plus de 5000 hommes de troupe seront au rendez-vous, avec, en tête les quelque 250 jeunes ultramarins des services militaires adaptés dont certains feront une démonstration du fameux haka spécialement créé pour l’occasion. " border="0" />  C’était une promesse de Nicolas Sarkozy. Pour l’année des Outre-mer français, des représentants des sept régiments ouvriront le défilé militaire du 14 juillet sur les Champs-Élysées. Mardi, à l’avant-veille du jour J, des répétitions au millimètre ont été organisées sur la plus belle avenue du monde. Au total, plus de 5000 hommes de troupe seront au rendez-vous, avec, en tête les quelque 250 jeunes ultramarins des services militaires adaptés dont certains feront une démonstration du fameux haka spécialement créé pour l’occasion. (Fred Dufour/AFP)    Sur le front. Sacré non de Dieu c'est aussi comme ça la guerre! Je croyais que c'était une répétition du cirque du soleil....
<b></div>Sur le front</b>. Toujours présents, les rebelles libyens. Et quoi qu’il arrive, leur objectif est de mieux combattre les forces pro-Kadhafi. Alors ils ne cessent de s’entraîner, comme ici, lundi, à Misrata, dans l'ouest du pays. Alors que le conflit s'enlise depuis des mois, les insurgés poursuivent leur offensive dans l'ouest, et progressent vers Tripoli, mais peinent à faire des avancées importantes et ce, en dépit des bombardements que mène l'OTAN, en vertu d'une résolution de l'ONU qui vise à protéger les civils. Sur le front. Toujours présents, les rebelles libyens. Et quoi qu’il arrive, leur objectif est de mieux combattre les forces pro-Kadhafi. Alors ils ne cessent de s’entraîner, comme ici, lundi, à Misrata, dans l'ouest du pays. Alors que le conflit s'enlise depuis des mois, les insurgés poursuivent leur offensive dans l'ouest, et progressent vers Tripoli, mais peinent à faire des avancées importantes et ce, en dépit des bombardements que mène l'OTAN, en vertu d'une résolution de l'ONU qui vise à protéger les civils. " title="Mille sabords et sacré non de Dieu...." />Sur le front. Toujours présents, les rebelles libyens. Et quoi qu’il arrive, leur objectif est de mieux combattre les forces pro-Kadhafi. Alors ils ne cessent de s’entraîner, comme ici, lundi, à Misrata, dans l'ouest du pays. Alors que le conflit s'enlise depuis des mois, les insurgés poursuivent leur offensive dans l'ouest, et progressent vers Tripoli, mais peinent à faire des avancées importantes et ce, en dépit des bombardements que mène l'OTAN, en vertu d'une résolution de l'ONU qui vise à protéger les civils. " border="0" />  Toujours présents, les rebelles libyens. Et quoi qu’il arrive, leur objectif est de mieux combattre les forces pro-Kadhafi. Alors ils ne cessent de s’entraîner, comme ici, lundi, à Misrata, dans l'ouest du pays. Alors que le conflit s'enlise depuis des mois, les insurgés poursuivent leur offensive dans l'ouest, et progressent vers Tripoli, mais peinent à faire des avancées importantes et ce, en dépit des bombardements que mène l'OTAN, en vertu d'une résolution de l'ONU qui vise à protéger les civils. (Thaier al-Sudani/REUTERS)    L’émotion. Sacré non de Dieu mais qu'est ce que tu fous! Faut plus que ça continue comme ça la guerre....
<b></div>L’émotion</b>. Les proches des milliers de victimes du génocide de Srebrenica pleurent toujours. Comme eux, plus de 40.000 personnes sont attendues, lundi, pour marquer le 16e anniversaire du plus terrible massacre en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A cette occasion, 613 dépouilles, retrouvées dans des fosses communes et identifiées grâce à l’ADN, vont être inhumés au cimetière mémorial de Potocari. Cette année, les cérémonies prennent une autre dimension, avec l'arrestation fin mai et l'incarcération à La Haye de Ratko Mladic, ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, recherché depuis toutes ces années par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité.L’émotion. Les proches des milliers de victimes du génocide de Srebrenica pleurent toujours. Comme eux, plus de 40.000 personnes sont attendues, lundi, pour marquer le 16e anniversaire du plus terrible massacre en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A cette occasion, 613 dépouilles, retrouvées dans des fosses communes et identifiées grâce à l’ADN, vont être inhumés au cimetière mémorial de Potocari. Cette année, les cérémonies prennent une autre dimension, avec l'arrestation fin mai et l'incarcération à La Haye de Ratko Mladic, ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, recherché depuis toutes ces années par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité." title="Mille sabords et sacré non de Dieu...." />L’émotion. Les proches des milliers de victimes du génocide de Srebrenica pleurent toujours. Comme eux, plus de 40.000 personnes sont attendues, lundi, pour marquer le 16e anniversaire du plus terrible massacre en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A cette occasion, 613 dépouilles, retrouvées dans des fosses communes et identifiées grâce à l’ADN, vont être inhumés au cimetière mémorial de Potocari. Cette année, les cérémonies prennent une autre dimension, avec l'arrestation fin mai et l'incarcération à La Haye de Ratko Mladic, ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, recherché depuis toutes ces années par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité." border="0" /> Les proches des milliers de victimes du génocide de Srebrenica pleurent toujours. Comme eux, plus de 40.000 personnes sont attendues, lundi, pour marquer le 16e anniversaire du plus terrible massacre en Europe depuis la fin de la seconde guerre mondiale. A cette occasion, 613 dépouilles, retrouvées dans des fosses communes et identifiées grâce à l’ADN, vont être inhumés au cimetière mémorial de Potocari. Cette année, les cérémonies prennent une autre dimension, avec l'arrestation fin mai et l'incarcération à La Haye de Ratko Mladic, ex-chef militaire des Serbes de Bosnie, recherché depuis toutes ces années par la justice internationale pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité. (Dado Ruvic/REUTERS) Repos forcé. Sacré non de Dieu, là au moins je suis sur que tu y es pour rien....
<b></div>Repos forcé</b>. À quelques mois seulement de l’accouchement de la première dame, le couple présidentiel s’offre quelques instant de vacances sous le soleil méditerranéen, au fort de Brégançon, dans le département du Var. Enceinte de six mois, Carla Bruni-Sarkozy, qui doit réduire ses déplacements suite aux recommandations de son médecin, est également interdite de mondanités, elle ne sera donc pas présente aux cérémonies du 14 juillet. Repos forcé. À quelques mois seulement de l’accouchement de la première dame, le couple présidentiel s’offre quelques instant de vacances sous le soleil méditerranéen, au fort de Brégançon, dans le département du Var. Enceinte de six mois, Carla Bruni-Sarkozy, qui doit réduire ses déplacements suite aux recommandations de son médecin, est également interdite de mondanités, elle ne sera donc pas présente aux cérémonies du 14 juillet. " title="Mille sabords et sacré non de Dieu...." />Repos forcé. À quelques mois seulement de l’accouchement de la première dame, le couple présidentiel s’offre quelques instant de vacances sous le soleil méditerranéen, au fort de Brégançon, dans le département du Var. Enceinte de six mois, Carla Bruni-Sarkozy, qui doit réduire ses déplacements suite aux recommandations de son médecin, est également interdite de mondanités, elle ne sera donc pas présente aux cérémonies du 14 juillet. " border="0" />  À quelques mois seulement de l’accouchement de la première dame, le couple présidentiel s’offre quelques instant de vacances sous le soleil méditerranéen, au fort de Brégançon, dans le département du Var. Enceinte de six mois, Carla Bruni-Sarkozy, qui doit réduire ses déplacements suite aux recommandations de son médecin, est également interdite de mondanités, elle ne sera donc pas présente aux cérémonies du 14 juillet. (AFP) Marigotine

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marigotine 1310 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine