Magazine

Summer Time : Santa Fe (step 1)

Publié le 14 juillet 2011 par Loaparis
Aller dans des petites villes en vacances à l'autre bout du monde induit forcément de nombreuses escales. C'est comme ça que je me suis retrouvée pour ma première nuit dans un motel de Santa Fe, New Mexico. Mais pas un motel de film d'horreur (vous sentez la déception dans cette phrase ?). Non, un grand et beau et clean motel, avec baignoire (le rêve) et lit king size (dans lequel je me suis perdue - et qui montre bien le problème de poids des américains) et un petit déjeuner au café et céréales aux raisins (au retour je renterai de me faire des gaufres !).
Après avoir dormi comme une masse 6 longues heures (plus une dans la baignoire) et piqué autant de paquets de cranberries séchées que je le pouvais, j'ai pris mes petits pieds jusqu'à l'arrêt de bus le plus proche, direction downtown. J'étais partie dans l'optique d'y aller à pieds, remonter 3689 numéros ne me faisait pas peur (oui, Cerillos Road en compte 8500).
Santa Fe, c'est un mouchoir de poche. C'est la plus vieille ville de l'ouest, la capitale de l'état, mais un mouchoir de poche quand même. Avec la particularité d'être rempli de galeries d'art et de musées. Etant dans le centre ville à 8h, il m'a été difficile de voir autre chose que la cathédrale Saint Francis et ses vitraux français (de Clérmont pour être précis - inutile de préciser que c'est la seule information que j'ai retenue de cette visite). Comme attendu, la cathédrale est toute à la gloire des Espagnols, à commencer par les bas-reliefs sur les portes, montrant les faits religieux touchant la ville depuis le XVIe siècle. Bien entendu, il n'y a aucun Pueblo. Faut pas pousser non plus. L'intérieur est neuf : vitraux éclatant, peinture d'un blanc immaculé sur les murs, dorures dorées...Une cathédrale dans une région hispanique quoi.
J'ai aussi visité le Visitor Center, histoire de trouver un plan de la ville, ça peut être utile... Enfin utile façon de parler, l'officine de tourimsme a une façon bien à elle de ne pas indiquer le nom des rues sur le plan.
Et puis en tentant de retrouver mon chemin, je suis tombée sur la Place (c'est comme la Grand Place, on ne peut pas se tromper), avec sous les arcades, le marché amérindien. Pour la prochaine fois.
Lo, new mexican

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Loaparis 33 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog