Magazine Sport

Ronaldo

Publié le 16 février 2008 par Pascal Boutreau

Sans_titrePour illustrer le début de cette news, le dessin de Chenez paru jeudi dans L'Equipe (cliquer dessus pour agrandir). Moi, j'aime bien. Et c'est tellement vrai...

Quelle que soit la hauteur de l'investissement personnel que l'on peut mettre dans une passion sportive, ne jamais oublier que tout ça n'est que du sport et qu'il est donc essentiel de relativiser. "Son" équipe qui perd, une course que l'on termine déçu par sa performance, tout ça n'est que du futile. Il y a bien d'autres choses sur cette Terre qui méritent que l'on y prête davantage d'attention. Evidemment que ça peut parfois foutre les boules de rater une course pour laquelle on s'est entraîné plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Evidemment que ça énerve quand le Paris-SG gagne ou que l'OM perd...  (on se calme les Parisiens, c'est de l'humour...). Mais doit-on pour autant pourrir la vie de son entourage ? A un moment il faut réussir à se dire "ouh là mon vieux, on se calme, tout ça n'est que du sport". Et arrêter de prendre le sport pour une chose essentielle.

Dans une vie le sport doit être un facteur d'équilibre. Que ce soit dans sa pratique ou dans son suivi. Le sport doit générer des émotions positives et jamais destructrices. ça me désole quand je vois autour de moi des personnes délaisser leurs proches pour aller taper tous les soirs dans un ballon, qui préfèrent systématiquement aller voir un match (en live ou à la télé) plutôt que de consacrer du temps à leur famille ou à leur copine (moi là-dessus je suis peinard...). Evidemment, chacun est libre de définir ses propres priorités, mais ensuite, il ne faut pas venir pleurer...

............................................................................

3489910850
Qu'elles font mal ces images de Ronaldo évacué sur une civière mercredi soir ! Une fois de plus un des genoux du Brésilien l'a lâché. Passage obligatoire sur le billard. Une fois de plus. Une fois de trop ? A 31 ans difficile en effet d'imaginer le Brésilien revenir sur un terrain de haut niveau. Et quand on aime le foot, on ne peut que s'en désoler.

Depuis quinze ans, Ronaldo fait partie de ces champions d'exception qui nous ont fait rêver. Un de ces sportifs dont on guette le moindre geste, toujours prêts à toucher au sublime. Et puis comme le disait fort justement un collègue en conférence de rédaction, depuis un fameux 12 juillet 1998, Ronaldo fait partie de l'histoire du football français. Il y eut bien sûr tout le mystère autour de son malaise et de sa participation à la finale de la Coupe du monde. Il y eut aussi l'arrêt de Barthez sur une frappe à bout portant, puis la sortie du même Barthez faisant la culbute au-dessus de Ronaldo. Autant d'images fortes aujourd'hui entrées dans les mémoires. Comme tous les buts inscrits par Ronaldo que ce soit sous le maillot du PSV Eindhoven, du Barça, de l'Inter, du Milan AC et bien sûr du Brésil. Rarement un joueur n'a donné un tel sentiment de puissance et de rapidité. Merci M. Ronaldo pour tous ces instants.

...................................................................................

Ironman_logo
Jeudi

Course à pied : 2 heures  (50' d'accompagnage de la charmante compagnie le midi + 1 h 10' de "vraie séance" très tard le soir avec 15 x 30/30)

Sans doute pas loin de 21-22 km pour cette journée course à pied. Avec notamment très bonnes sensations lors de la séance nocturne en interval training

Vendredi

Vélo : 101 km (Vallée de Chevreuse)

J'ai eu beau chercher toutes les excuses imaginables pour ne pas enfourcher mon vélo, je me suis finalement décidé à aller braver le froid dans la Vallée de Chevreuse (et dieu sait que ça caillait)... Et quitte à se faire une séance, autant que ce soit une vraie. A l'arrivée 101 km en un peu moins de 4 heures avec quelques côtes sur la route (Vacheresse, Vaux de Cernay, Aufargis, 17 tournants, Port Royal, Homme Mort, et deux autres dont je ne connais pas les noms)

...............................................................................................

18860809_2
Côté cinéma, "seulement" deux films pour le moment cette semaine (mais il reste deux jours...). Une bonne semaine avec tout d'abord "Nos souvenir brûlés" avec Halle Berry et Benicio del Toro dans les deux rôles principaux. L'histoire : Le mari de Halle Berry est assassiné. Pour son enterrement, elle insiste pour que le meilleur ami de son mari, devenu junky, soit présent. La relation qui va naître va permettre aux deux de prendre un nouveau départ. Pas toujours très très gai, mais très bien interprété par les deux "vedettes" ainsi que par les seconds rôles. A l'arrivée une très très belle soirée (et évidemment pas que pour le film...merci).

18869056_w434_h_q80_2
Mention bien aussi pour "Benjamin Gates et le livre des secrets". Ce deuxième "épisode" m'a donné envie d'acheter le DVD du premier que je n'avais pas vu. J'étais un peu sceptique sur Nicolas Cage dans ce rôle version Indiana Jones, mais je suis ressorti convaincu et... sous le charme de la très très très très belle Diane Kruger. Des scènes spectaculaires de poursuite dans Londres, des énigmes en veux-tu en voilà, des mécanismes infernaux, des répliques bien marrantes, bref, un très bon film qui "vide le cerveau"... Et par les temps qui courent, ça fait du bien...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine