Magazine Afrique

Cameroun: Un nouveau dispositif sécuritaire se déploie sur Yaoundé

Publié le 18 juillet 2011 par 237online @237online

Écrit par Cameroon Tribune   


Cameroun: Un nouveau dispositif sécuritaire se déploie sur Yaoundé
Depuis quelques jours, des opérations ciblées de contrôles se déroulent de nuit dans certaines zones criminogènes de la ville.
C'est un peu surpris que le taxi se range sur le côté droit de la route, obéissant au geste de la main de l'agent de police qui vient de l'intercepter. Malgré le début d'embouteillage que la manœuvre suscite, il rejoint la file d'autres véhicules alignés, dont les occupants font déjà l'objet de contrôles par d'autres éléments de force de l'ordre qui scrutent tant les pièces des usagers, que l'intérieur même des voitures. Il est un peu plus de 21h, à la descente dite « Cité des Nations », au quartier universitaire de Ngoa-Ekellé. En laissant faire ces contrôles, quelques propriétaires des véhicules interpellés ne peuvent s'empêcher d'interroger sur la raison des fouilles dont ils font l'objet, d'autant que les choix des agents semblent particulièrement ciblés. Dans la plupart des cas, l'exercice se termine par un R.A.S. et les automobilistes sont autorisés à reprendre tranquillement leur route. D'autres coins de la ville vivent également, ces derniers jours, des opérations de contrôles individuels, collectifs ou de véhicules, généralement de nuit. C'est ainsi que, indique une source à CT, de nombreuses interpellations ont eu lieu du côté de Messamendongo en fin de semaine dernière, pour défaut de carte nationale d'identité.

Dans les services régionaux de la délégation générale à la Sûreté nationale, on explique que ces déploiements participent de la stratégie de lutte contre la criminalité, instiguée par le délégué régional, le commissaire divisionnaire Jean Marie Ndie Ngah. D'après notre source, « il s'agit-là de ce que nous appelons des services spéciaux, et qui comprennent contrôles des cartes nationales d'identité et contrôles de sécurité ». Ces opérations, précise notre informateur, sont extrêmement ciblées et concernent surtout des coins de la ville identifiés comme étant fortement criminogènes, conformément aux prescriptions du délégué général Martin Mbarga Nguele. « On a des quartiers mal famés où des bars restent ouverts jusqu'à 2h ou 3h du matin, alors que la règlementation prévoit qu'ils ferment par exemple à minuit. Les gens qui fréquentent de tels endroits peuvent être suspectés de commettre par la suite agressions et cambriolages, raison pour laquelle nos contrôles visent ces sites », poursuit notre source. C'est pourquoi pour les véhicules, par exemple, ce sera moins les pièces, que les contenus des malles-arrières et des dessous de sièges qui intéressent les agents de police sur le terrain. « Nous avons trouvé sous des sièges de véhicules, des tournevis, des pinces Monseigneur. Dans certaines malles-arrières des machettes, ou encore un individu avec un couteau sur lui », avance-t-on à la délégation régionale de la Dgsn, sans être exhaustif sur le bilan du début de ces opérations. Avec, à chaque fois en amont, un travail de renseignements qui permet aux équipes de terrain de pouvoir, par exemple, traquer les véhicules volés, ou des auteurs présumés de forfaits dans la ville.

Par ailleurs, ce dispositif sécuritaire a également entraîné le ramassage d'une cinquantaine d'enfants de la rue, ou encore de prostituées opérant autour de l'hôtel de ville de Yaoundé. Et à en croire notre source, ces opérations seront régulières, afin de développer une dimension pédagogique et dissuasive.



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog