Magazine Autres sports

Mission Bleu Ciel : promouvoir l'aérothérapie

Publié le 18 juillet 2011 par Xavier

Mission Bleu Ciel : promouvoir l'aérothérapie

Robin R2160 de la Mission Bleu Ciel au Salon du Bourget 2011


Lors du dernier salon du Bourget, j'ai pris en photo ce Robin R2160 (F-GAXP) qui roulait vers le seuil de piste. Qu'y a t'il d'extraordinaire à cela, me direz vous ? Sauf que le pilote Dorine Bourneton est paraplégique depuis l'age de 16 ans suite à un accident d'avion et que grâce à sa volonté elle est devenue pilote en 1995 sur un avion spécialement équipé où les malonniers remplacent les palonniers.Dorine Bourneton et 4 autres pilotes tous membres de l'aéroclub Paul-Louis WEILLER forment la Patrouille Mission Bleu Ciel . Mission Bleu Ciel (association 1901) s'est donné pour but promouvoir « l'aérothérapie ». Leur mission s'articule autour de grands projets tels que « Déclic - Centres de rééducation » pour l’organisation de rencontres, « Pilotes Bleu Ciel » pour rayonner en France et en Europe à l’aide d'un avion messager ainsi que «Le Bleu Ciel Pour Tous» qui regroupe un réseau d’experts chargés de faire évoluer la règlementation et la technologie.
Réglementation :
En 1972 André Crépy, privé de l'usage de ses membres inférieurs, a réussi à démontrer sa capacité à piloter un avion léger. Puis en 1976, il a été accordé aux handicapés moteur le droit d'obtenir un brevet de pilote privé d'abord pour voler seul, et depuis 1985 avec des passagers non payants. La France compte actuellement une cinquantaine de pilotes dans ce cas. La réglementation en vigueur depuis 2002, et qui découle d'une harmonisation européenne, autorise les pilotes privés handicapés à obtenir une qualification "montagne" ou hélicoptère. Depuis deux ans, ils peuvent postuler à un brevet d'activité professionnelle de messagerie, fret, surveillance aérienne, vols publicitaires, le transport onéreux de passagers restant exclu de même que le "vol aux instruments" (sans visibilité) et sur appareils multi-moteurs.  L'aéroclub de Champagne auquel j'appartiens vient d’ailleurs d'équiper son PA28RT (F-GJCL) d'un malonnier pour permettre à des pilotes handicapés de suivre une formation sur un avion à train rentrant pour passer leur brevet de pilote professionnel.
Pour être élève, tout candidat devra passer une visite médicale comme toute personne valide chez un médecin agréé Aéronautique. La visite aboutira obligatoirement à un refus, et le futur élève devra faire une demande de dérogation adressée au Conseil Médical Supérieur de l’Aviation Civile qui pourra être accordée si le handicap n'est pas évolutif ce qui élimine les maladies dégénératives telles les myopathies. La dérogation doit être renouvelée annuellement. A la demande du conseil, le Pilote Inspecteur devra constater que le futur élève monte et descend seul de l’appareil spécialement équipé de commandes manuelles.  Les adaptations de commandes mécaniques sont actuellement limitées mais l'introduction de commandes électriques pourrait élargir les possibilités d'adaptation à d'autres handicaps moteurs, telle l'hémiplégie, voire les cas de tétraplégie incomplète . Après dérogation de la visite médicale, les pilotes deviennent élèves standards et ne sont plus considérés comme handicapés.
Sources des informations :
Mission Bleu Ciel
Aéroclub Paul-Louis WEILLER Association Aérienne d'Handicapés Physiques (AAHP)
Aviation Passion
Quelques liens
HandyFlying
Le Cercle Vélivole Raymond Schalow (CVRS) de Vétheuil
Handivol
Liste d'aéroclubs pour personnes handicapées
Association Européenne des Pilotes Handicapés Visuels "Les Mirauds Volants"
Aéro-club des Sourds de France (ACSF).
Aéroclub de Champagne

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Xavier 1339 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines