Magazine Santé

Cancer du col de l'utérus : le vaccin Gardasil mis en doute

Publié le 18 juillet 2011 par Cmonassurance

Cancer du col de l’utérus : le vaccin Gardasil mis en doute



Le collectif de médecins Med’Ocean qui est présidé par le Dr Philippe de Charzournes s’inquiète sur les campagnes de vaccination contre le cancer du col de l’utérus. Les praticiens membres de ce collectif ont alors envoyé une lettre au ministre de la Santé, Xavier Bertrand pour lui exposer leurs points de vue.

Selon les médecins du collectif, les campagnes de vaccination contre le cancer du col sont basées sur une peur injustifiée. Ils se demandent si le cancer du col de l’utérus constitue vraiment un problème de santé publique en France. En effet, le nombre de nouveaux cas, ainsi que la mortalité liée à cette affection se sont régulièrement régressés depuis 1980. Ils ont ainsi jugé que le dépistage régulier par un frottis cervico-utérin serait la seule et unique mesure de prévention liée à cette baisse régulière. D’ailleurs, ils ont noté que ni une épidémie ni une augmentation du nombre de cas ne sont constatées en France. Aussi, le millier de femmes décédées de ce cancer chaque année en France sont essentiellement celles qui n’ont pas bénéficié d’un suivi régulier par frottis.

Les médecins du Med’Ocean estiment également que l’efficacité du Gardasil (Sanofi Pasteur MSD), l’un des deux vaccins commercialisés en France, n’est pas encore démontrée. Le collectif souhaite alors, d’un côté, la reconsidération de l’autorisation de mise sur le marché de ce vaccin au niveau européen, et, d’un autre, la suspension du remboursement jusqu’à ce qu’on ait de preuves solides concernant son efficacité.

De graves effets secondaires suite à une vaccination avec du Gardasil ?

Le 08 juillet dernier, deux jeunes femmes, âgées de 16 et 20 ans, ont envoyé, par lettre recommandée, à la Commission régionale de conciliation et d’indemnisation des accidents médicaux de Lyon leur demande d’indemnisation. Selon leur avocat, Me Charles Joseph-Oudin, ces jeunes femmes seraient victimes de graves effets secondaires (douleurs, crises de paralysie, …) après qu’elles ont été vaccinées avec du Gardasil. Cet avocat a même ajouté que d’autres dépôts de demande d’indemnisation vont s’ensuivre, environ 5 ou 6 dans toute la métropole.

Le neurologue d’une des plaignantes a saisi, en 2010, le Centre de pharmacovigilance de Grenoble qui par la suite a expliqué qu’il est difficile d’établir un lien de causalité entre un vaccin et une pathologie. Concernant les troubles de la patiente, le Centre a montré une grande incertitude. En revanche, une 3ème injection du vaccin a été déconseillée à cette patiente, compte tenu du rapport bénéfice/risque. Une responsable du Centre a toutefois précisé qu’aucune alerte n’a été donnée sur le Gardasil. Ce vaccin est seulement surveillé

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cmonassurance 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine