Magazine Rugby

Sensation samoane

Publié le 18 juillet 2011 par Ansolo

Osons employer le mot. C'est un véritable exploit que vient de signer le XV des Samoa, qui a remporté la première victoire de son histoire face à l'Australie. A sydney qui plus est, sur un score aussi avantageux que logique au vu de la rencontre (32-23).

Evidemment, il importe de nuancer l'enthousiasme de tous ceux qui verraient dans ce succès l'avénement tant attendu d'un rugby du Pacifique riche des promesses que le talent de ses représentants alimente depuis plus de vingt ans.

En premier lieu, il faut rappeler que l'équipe d'Australie qui faisait face aux Samoans, dimanche, ressemblait vraisemblablement assez peu à celle qui sera alignée lors de son premier match de coupe du monde en septembre prochain, ni sans doute à celle qui foulera la même pelouse, samedi, à l'occasion de sa confrontation avec l'Afrique du Sud pour la journée inaugurale du tri Nations 2011.

Il est ainsi permis de se dire qu'avec sa charnière Genia - Cooper,  le XV d'Australie ne présente pas les mêmes garanties en termes d'animation offensive. Sans minimiser le rôle de Matt Giteau (seul de son équipe à avoir réalisé une prestation à la hauteur de son talent), nul doute que les deux demis des Queensland Reds, récemment sacrés dans le Super15, sauront bien davantage dynamiser le jeu et trouver des solutions face aux défenses agressives, en particulier dans les zones de ruck.

Des zones de rucks dans lesquelles le pack Australiens n'a pas été à son avantage. L'absence de David Pocock et le manque de compétition de Rocky Elsom (tout juste remis d'une blessure qui l'a éloigné des terrains pendant la quasi-totalité de l'année 2011) ont notamment pesé dans ce secteur. Il faut ajouter à cela une certaine bienveillance de l'arbitre vis-à-vis des plongeons et autres entrées par les côtés, qui a contribué à pourrir la vie des Australiens. Et on sait combien ces Wallabies sont dépendants de leur rendement dans ce secteur du jeu.

On notera également un rendement très en deçà des habitudes australiennes en touche, qui a privé l'équipe de Robbie Deans de précieuses munittions. Enfin, la mêlée fermée, qui n'est pas - on le sait - la meilleure arme des Wallabies, n'a pas été transcendante, mais pas non plus catastrophique.

Au-delà des absences, les deux raisons essentielle de la défaite Australienne sont sans doute à chercher dans deux deux directions :

Tout d'abord le calendrier, qui plaçait ce match au tout début d'une phase de préparation qui verra le XV d'Australie monter en puissance jusqu'en septembre prochain. A cet égard, il se pourrait bien que le niveau du Tri Nations soit un peu en demi-teinte par rapport à ce qu'il nous est donné de voir habituellement.

Ensuite, il faut pointer la performance de l'équipe Samoane, confirmant ses progrès, déjà entrevus lors de la tournée d'automne 2010, qui la vit échouer d'assez peu face à l'Irlande et à l'Ecosse. Malgré une Pacific Nations cup ratée (compétition dont elle pourtant était la tenante du titre), l'équipe des Samoas affiche quelques belles raisons d'espérer un parcours intéressant en coupe du Monde et viser, pourquoi pas un quart de finale. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ansolo 109 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines