Magazine Cinéma

Case départ

Par Chezfab

film,cinéma,actualité,racisme

Pour leur premier film, Thomas Ngijol et Fabrice Eboué s'attaquent à un sujet délicat : l'esclavage, sa mémoire et le racisme ordinaire (ou plutôt la connerie ordinaire). Et bien on peut dire que cela fonctionne partiellement.

Drôle certes, mais un peu brouillon, le film laisse un goût étrange de "gène" quelque part. Pas pour le sujet, mais plus autour d'une homophobie un peu latente, sûrement involontaire, mais qui naît d'un traitement bancale autour de ce sujet. De plus, les acteurs ne sont pas très bons (qu'on le veuille ou non le film est assez mal dirigé). Mais la réflexion sur le racisme est pas mal du tout.

Alors je ne dirais pas courrez le voir...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chezfab 4794 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine