Magazine Asie

Les Forts de l'Inde (2/4)

Publié le 18 juillet 2011 par Olivia1972

Ranthambhore ranthambore-fort.jpg

Construit par la dynastie Chauan, le fort de Ranthambore, situé dans le sud est du Rajasthan, date du X° siècle, En 1301, assiégées par les troupes du Sultan de Delhi, les femmes de Ranthambore, selon la coutume, se jetèrent dans un immense bûcher en entrevoyant la défaite.

ranthambore-fort2.jpg
Puis au XVI° siècle le fort tombe aux mains de l’empereur Moghol Akbar. Au déclin de l’empire moghol, après la mort de l’empereur Aurangzeb, les souverains de Jaipur récupèrent le site pour en faire leur territoire de chasse.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Golconda

Golkonda ou Golconde est une ville en ruines, ancienne capitale du royaume de Golkonda ‘1364-1512), située dans l'État d’Andhar Pradesh, à 8 kilomètres à l'ouest d’Hyderabad. Elle est construite sur une colline de granit qui domine de ses 120 mètres la plaine environnante.

La première forteresse fut construite en 1143 ; à la fin du XVI° siècle les Qutb Shâhi agrandissent le fort, dont la muraille extérieure enferme la ville dans ses 11 kilomètr

ts.jpg
es, remplaçant la première construction de brique par des murs de pierre. Le sultanat durera jusqu'à la conquête du Dekkan en 1687. La forteresse résista à cette occasion à Aurangzeb pendant huit mois, ne tombant que suite à une trahison. Après sa chute, elle n'est plus qu'un champ de ruines. Il subsiste cependant la Fath Darwâza, la « Porte de la victoire », la mosquée construite par Qulî Qutb Shâh, une armurerie et les 87 bastions, parmi d'autres structures.

Les tombeaux des sultans Qutb Shâhi, des structures gracieuses admirablement découpées et entourées par des jardins paysagers, se trouvent à environ un kilomètre au nord des murs externes de Golkonda.

Dans le territoire autour de la ville se trouvaient des mines qui firent la richesse du sultanat puis des Nizams d’Hyderabad qui administrèrent la région de 1724 à 1948, en particulier des mines de diamants d'où provient le célèbre Koh-i Nor et qui étaient les seules sources au monde de cette pierre précieuse avec Bornéo jusqu'au XIX° siècle, le marché aux diamants se déroulant tous les vendredis dans un jardin (le « jardin des gemmes ») derrière les murs de la forteresse.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivia1972 1305 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines