Magazine Afrique

Câblodistribution: Neige à l'écran à Yaoundé

Publié le 18 juillet 2011 par 237online @237online

Écrit par Mutations   


Les opérateurs annoncent un arrêt de diffusion dans tout le pays dès demain. Liliane Ngo Youmba, habitante au quartier Rond-point express à Yaoundé, avait gardé espoir jusqu'au bout. Mais, lorsque 22h sonnèrent à l'horloge ce vendredi 15 juillet 2011, la jeune fille se rendit à l'évidence : elle ne verrait pas les épisodes inédits de sa série préférée «Les experts Miami» diffusée sur la chaîne câblée TF1. «Il n'y a pas d'images depuis la mi-journée. J'ai cru que tout reviendrait à la normale d'ici la soirée, mais je crois que c'est parti pour jusqu'à demain (samedi 16 juillet 2011, Ndlr», se lamente la jeune fille, dépitée. Cette rengaine est reprise par plusieurs autres abonnés au câble résidant à Messassi, Superette, Emana, montée Jouvence, Mvan, Mimboman, Kondengui, Etoa-Meki, Ngoa-Ekellé, etc.

Hier, dimanche 17 juillet 2011, la neige persistait encore à l'écran dans plusieurs quartiers. «Au moment où je quittais mon domicile (hier) aux alentours de midi, il n'y avait toujours pas d'images», confie un habitant du lieu dit «Carrefour Essomba». Sur les raisons de cette énième coupure, un opérateur de câblodistribution installé à Superette a laissé entendre que cette situation générale est due à une à une «rupture de faisceau satellitaire». «Nous sommes en train de travailler là-dessus. Les images seront donc de retour ce soir (dimanche) ou demain matin (lundi)», assure ce dernier à l'intention des abonnés de cette zone. C'est un autre argument qui est avancé du côté du Collectif des câbleurs par voie câblée.

Arrêt
«Cette situation a un rapport avec le différent qui nous oppose à Canal + Afrique Sas (opérateur chargé de l'édition, la distribution et la commercialisation des chaînes des bouquets Canal+ et Canalsat horizons en Afrique subsaharienne, Ndlr)», affirme Me Jean-Claude Moungole, le conseil dudit collectif.
Selon ce dernier, c'est par solidarité à «l'un des nôtres», notamment la société Cloft Vision dont le matériel a été saisi vendredi dernier par Canal+ Afrique Sas que la distribution des images par câble est perturbée dans la capitale. Canal+ Afrique Sas reproche à cette société de diffuser et de commercialiser «frauduleusement» une soixantaine des chaînes commerciales de son bouquet.

Une sommation de cesser avant poursuites judiciaires avaient par ailleurs été servie au patron de cette société. «Une réponse de sommation avait été notifiée au conseil de Canal + Afrique Sas dans laquelle le patron de Cloft Vision lui faisait savoir qu'il ne diffusait plus ses chaînes», affirme Me Moungole, précisant qu'il est possible de diffuser les mêmes chaînes des chaînes à travers d'autres cartes.
En fait, le Collectif des câbleurs par voie câblée se réclame le droit de redistribution d'images auprès des ménages camerounais. C'est donc pour trancher le différend qui les oppose à Canal+ Afrique Sas que ce collectif a adressé le 8 juillet dernier, une correspondance au ministre de la Communication pour solliciter son arbitrage. «Nous attendons que le ministre nous disent qui de Canal+ Afrique ou des opérateurs nationaux a le droit de distribuer des images au Cameroun. En attendant, nous allons arrêter la diffusion des images dans tout le pays dès mardi (demain, Ndlr)», avance Me Moungole.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


237online 2277 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte