Magazine High tech

Premiers pas sur…Child of Eden (Xbox 360)

Publié le 19 juillet 2011 par Blogjeuxvideofree

Eden. Un lieu que seules les personnes complètement à l’Ouest - excepté les rebelles sans cause - n’ont jamais entendu parlé. Ce lieu paradisiaque prête son nom à la nouvelle production de Tetsuya Mizuguchi : Child of Eden. Ici, point de paradis : Eden est l’avenir de l’Internet et le havre de paix de Lumi, premier être né dans l’Espace et synthétisé dans ce nouveau monde virtuel réunissant toutes les connaissances humaines.

Premiers pas sur…Child of Eden (Xbox 360)

Dans la lignée d’un Rez, le clic du viseur de tir vous rappellera instantanément ce titre de Mizuguchi disponible également sur le Xbox Live. Child of Eden est un jeu de tir dans lequel vos coups influenceront la musique : lockez un maximum de 8 cibles, à la chaîne et en rythme pour marquer le plus de points possibles. C’est une expérience multi-sensorielle qui nous est offerte, au travers de la musique bien sûr, mais aussi des visuels sortis tout droit de l’imagination du Japonais et s’inspirant de la Nature et de l’Homme.
Les vibrations de la manette Xbox 360 sont parfaitement gérées pour créer une immersion plus grande et en rythme avec la bande son.
Le gameplay tire aussi parti de Kinect, que je n’ai malheureusement pas encore eu l’occasion de tester, en plus de porposer un jeu classique à la manette.

Child of Eden débute par une introduction textuelle de l’histoire suivie rapidement par une introduction filmée de Lumi et de l’attaque d’Eden par de mystérieux virus. Votre mission est simple : éradiquer les virus qui se sont introduits dans différents niveaux d’Eden et nettoyer ce paradis électronique pour sauver la belle Lumi.

Premiers pas sur…Child of Eden (Xbox 360)

Le principe de Child of Eden est similaire à Rez : on locke, on tire. Mais il évolue suffisamment pour justifier cette suite non-officielle. Les musiques tout d’abord, s’imprègnent toujours des musiques électroniques mais incluent désormais plus de voix.
Les graphismes restent “simplistes” mais ils paraissent plus complexes et plus colorés. Ils représentent des formes indescriptibles, des animaux ou des végétaux. C’est beaucoup plus beau et plus varié.

Il va être possible de récupérer des vies en shootant aux endroits adéquats, la “barre” étant représentée par les pétales d’une fleur bleue. De la même façon, on récupère l’Euphoria, un bonus de destruction rose fort utile dans les situations délicates. Et puisqu’on parle d’attaque, il n’y a plus un mais deux types de tir : le laser normal et un violet appelé “traceuse” qui est moins efficace, sauf sur les ennemis/tirs de la même couleur.


Pour le moment, le jeu ne semble pas comporter beaucoup d’univers : cinq en tout, portant des noms tels que Beauté ou encore Passion…c’est d’ailleurs ici que je suis bloqué pour le moment. Pour accéder aux mondes suivants, il faut bien sûr terminer les précédents mais surtout avoir suffisant d’étoiles pour les débloquer. Il existe aussi un mode permettant de se balader dans les niveaux pour observer les visuels délirants et apprécier la musique électronique des Genki Rockets sans craindre de coups mortels.

On débloque aussi des bonus, comme des images qui viendront agrandir la galerie photo. D’autres choses sont vraisemblablement prévues mais je n’ai pas encore pu y accéder.
On se souvient aussi du concours lancé par Ubisoft en septembre 2010, invitant à la créativité des futurs joueurs. L’objectif était d’envoyer des photos célébrant la vie, les plus représentatives devant être incluses dans le niveau final de Child of Eden. Ce sera à vérifer !

On peut parler véritablement d’expérience vidéoludique avec ce Child of Eden : on y revient souvent pour produire d’autres sons, nettoyer entièrement les niveaux, récupérer le maximum d’items. Ce savant mix de shoot’em up et de jeu musical est une bouffée d’air frais à réserver aux joueurs en quête d’un nouveau plaisir de jeu…ou d’un jeu sympa sur Kinect.

Par contre, si le jeu reste sur ces 5 univers et sa douzaine de minutes pour terminer chacun d’entre eux, la quarantaine d’euros demandées risquent de ne pas passer pour tout le monde. Mais si vous avez adoré Rez, vous ne pourrez que vous extasier sur Child of Eden.

Possesseurs de PS3, il vous faudra attendre le 27 septembre pour sa sortie, avec peut-être des contenus additionnels ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blogjeuxvideofree 304 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte