Magazine Focus Emploi

Rentrée scolaire : le prix des fournitures à la hausse

Publié le 18 juillet 2011 par Rozennlefeuvre @aladom

Rentrée scolaire : le prix des fournitures à la hausseDepuis 2007, l'opération " les essentiels de la rentrée, permettait de garantir aux familles une relative stabilité des prix sur les fournitures scolaires. Cette année le dispositif affaibli par le retrait du gouvernement ne suffira pas à compenser une hausse des prix.

Une opération en place depuis 2007

Véritable chemin de croix pour la plupart des parents, l'achat des fournitures scolaires peut vite s'avérer chaotique sans véritable organisation. A contrario, la rentrée scolaire est LA date à ne pas manquer pour les différentes enseignes de distribution.

Afin de limiter les abus possibles et dans un soucis de soutien aux familles nombreuses ou en difficultés, le gouvernement, l'association Familles de France, et la fédération des parents d'élèves de l'enseignement public (PEEP) ont lancé en 2007 l'opération  "les essentiels de rentrée".

Concrètement, l'opération consistait en l'établissement par le gouvernement de 3 listes de fournitures de bases après négociations avec les différentes enseignes de distribution et grandes surfaces. Une liste étant établie pour le primaire, une autre pour le collège et la dernière pour le lycée. Les différents éléments de ces listes étant ensuite proposés à la vente par les enseignes signataires, à des prix relativement modestes.

Une opération remise en cause

Cette année malgré de longues discussion, les partenaires n'ont pas réussi à s'entendre sur ces listes et sur les conditions de l'opération. Plusieurs motifs de mécontentement ont ainsi été annoncés.

Pour les distributeurs, une augmentation des prix est des plus légitime au vu notamment de l'inflation et du surcoût affiché des matières premières. Pour la fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), "pour la première fois cette année, il faut s'attendre à une légère augmentation sur les fournitures papier, du fait que la pâte à papier a explosé cette année de 40 %".

Du côté de la PEEP, c'est la suppression des cartables de l'opération qui parait inacceptable. Un retrait, qui a d'ailleurs conduit la fédération à quitter la table des négociations.

Ne parvenant pas à réunir les différents signataires sur un accord et estimant les conditions des grandes surfaces trop élevés, le ministère de l'Éducation nationale s'est retiré de l'opération, acceptant néanmoins d'établir une liste de base comprenant une trentaine de références, mais se refusant à tout contrôle.

Au final, l'opération sera maintenue cette année, mais dans des conditions plus strictes.

Une hausse des prix annoncée mais surveillée

Porté par Familles de France, le dispositif est ainsi renouvelé cette année grâce au soutien de plusieurs grandes enseignes. Néanmoins les prix des "essentiels" devraient augmenter d'environ  5 % en moyenne. Concernant les autres fournitures hors programme, Le Figaro reprend une étude publiée fin juin prévoyant une hausse de 18 % du coût moyen des fournitures par rapport à l'année 2010-2011.

S'engageant a présenter des produits aux prix "les plus attractifs possibles ", les distributeurs signataires seront ainsi étroitement surveillés par l'association Familles de France".

Avis au plus prévoyants, les "essentiels de la rentrée" démarrent dès aujourd'hui.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Rozennlefeuvre 5972 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog