Magazine Poésie

Rаs Аlі : pоème Kаruⱪerа

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Karukera

Karukera

Karukera, tu as vu libérer tes esclaves

Des vastes champs de sucres vers l’intérieur des terres

Ta liberté m’a accueilli à bras ouverts

Moi l’étranger libre, insouciant et sans entraves

Loin des miens et des milliers de coups de rames

Dans l’océan, ont marqués pour la vie mon âme.

Karukera, lorsque j’évoque ton nom

Je revois ces graines qui ornaient mon cou

De ces arbres joyeux nichés de Fou-fou

Au parfum si frais de mangue et de citron.

Et sous ton soleil ardent j’arpentais

Les chemins qui mènent à Zion.

Karukera, tu m’as pris dans tes bras,

Gardé loin de la conformité de ce monde

Et de ma liberté sacrifiée

Pour préserver ma foi que dans mon cœur tu sondes

L’Amour de ce pays où tes ancêtres vivent toujours.

Ô descendant des Arawaks privé de ton héritage

Et la servitude déguisée, je découvrais sur mon passage

L’éclat terni de ta beauté que m’offrait ton paysage.

De ce combat permanent, quête de liberté,

Venant de tes mangroves des voies qui s’élevaient

Comme une révolte douce, criant : « Awa béké! »

Guidé sur mon chemin par les chants Rasta

Et les tambours d’Alpha qui résonnent encore

Accompagné par les signes de ma Bhagavad-Gîta.

…à Aimé CESAIRE.

R.Ali


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines