Magazine Journal intime

L'invasion des couchsurfeurs

Par Atraversleurope

 

C'est l'été et il fait chaud, c'est donc l'heure d'aller faire bronzette à la plage, ce dont j'en suis sur, beaucoup d'entre vous ne s'en privent pas. Et bien figurez-vous que je ne m'en suis pas privé non plus, et une fois de plus, c'est du côté de la mer noire que je suis parti tremper mes pieds. Mais avant ça j'ai quand même pris le temps de visiter un peu la Capitale qu'est Bucarest, mais aussi de rencontrer plein de monde, et spécialement des couchsurfeurs, qui sont très actifs dans la Capitale.

Bucarest (5)

 

Rencontres entre couchsurfeurs à Bucarest

Je suis donc arrivé à Bucarest le 13 juillet, et c'est chez Lidia, une couchsurfeuse, que j'ai passé mon séjour en ville. Normalement j'aurais du être hébergé par Andra une autre couchsurfeuse, mais à cause d'une petite confusion dans les dates, celle-ci n'a finalement pas pu m'héberger. Ou du moins elle n'a pas voulu que je dorme dans sa baignoire, le seul endroit qui lui était disponible, le reste de son petit appart étant occupé par 6 autres couchsurfeurs. Toutefois celle-ci a réussi à me trouver une de ses amis couchsurfing qui a gracieusement accepté de m'héberger. Mais ayant rendez-vous à 19h et étant arrivé à Bucarest vers 16h, il m'a donc fallut patienter un peu. Je fais donc un petit tour dans un parc où j'ai fait la connaissance de quelques jolies et sympathiques Roumaines avec qui j'ai passé l'après-midi.

Bucarest (40)
 
Bucarest (42)

Une fois le temps venu, je retrouve Lidia accompagné de son copain Mariam ainsi que Andra. Ensemble nous partons boire un verre dans le vieux centre ville, où nous retrouvons un groupe de couchsurfeurs qui étaient occupés à offrir des câlins gratuit dans la rue ("Free hugs"). Ensemble nous nous réunissons autour d'un verre tout en discutant de nos voyages et nos expériences. L'ambiance y est très amicale et je découvre des gens tout aussi intéressant que drôles, tel Redwine l'anglais venu de Londres, ainsi que Bastien venu de France. Sans oublier bien sûr Alex et Alina, qui eux sont Roumains. Bref, après cette soirée très sympa, je pars avec Lidia qui me fera découvrir la grande et spacieuse chambre dans laquelle je dormirais.

Bucarest (37)
 
Bucarest (38)

Le lendemain je pars faire une promenade avec Lidia et son copain. Ils me font visiter un peu la ville qui est plutôt sympa et assez grande. On y trouve même le plus gros (mais non pas le plus grand) bâtiment d'Europe, la maison du peuple, qui est aussi le second plus gros bâtiment du monde après le Pentagone. Et c'est vrai que c'est assez impressionnant comme construction. Ceci dit, la ville compte aussi de nombreux parcs très sympas dans lesquelles il est agréable de s'y promener. Et comme Bucarest est, parait-il, le "Paris" made in Romania, on y trouve aussi une sorte de champs Elysée avec son arc de triomphe. Et si toutes les routes mènent à Rome, on peut aussi dire qu'elles mènent toutes à Bucarest, car d'après le plan de la ville, celle-ci est assez similaire à Rome. En effet elle est entourée d'une ceinture routière vers la quelle convergent toute les autres routes.

Bucarest (29)
 
Bucarest--60-.jpg

Bref, après cette petite promenade, nous partons boire un verre au vieux centre ville, qui apparemment est le lieu de rendez-vous et des retrouvailles. Il y a tout plein de bars et resto, et la plupart des jeunes viennent s'y retrouver pour boire un coup. Donc c'est assez vivant et mouvementé de ce coté de la ville. Quant à nous, nous retrouvons une fois de plus Andra qui cette fois-ci est accompagnée de ses invités venu de Pologne. Parmi ceux-ci je fais la connaissance de Bogusia et Aga, deux filles très sympas qui se proposent de m'offrir l'hospitalité une fois que je serais en Pologne. Voilà qui me fait deux contacts dans le pays, ce qui est plutôt sympa.

 

Bucarest (16)
 
Bucarest (12)

Retour en mer noire

Le lendemain il me faut préparer mes affaires, non pas pour partir, mais pour aller faire bronzette du coté de la mer. En effet, Alex, un des couchsurfeurs rencontré part pour le weekend à Vama Vechia, une plage du coté de la mer noire, près de la frontière Roumanie-Bulgarie. J'étais censé l'accompagner avec Lidia, mais celle-ci ne pourra finalement pas venir. Mais je pars quand même avec Alex ainsi que deux autres couchsurfeurs, un jeune couple venu d'Australie. Nous prenons donc la route en direction de la mer, accompagnés en voiture par un ami d'Alex et ses 3 chiens. Alors autant vous dire que la route fut riche en odeurs… Mais après près de quatre heures de route, nous arrivons finalement à Vama Vecchia.

Ayant été autrefois un lieu plutôt tranquille où les hippies aimaient à s'y retrouver, aujourd'hui Vama vechia est devenu un endroit plutôt touristique où des jeunes venus de toute l'Europe viennent y faire la fête, bronzer, et passer du bon temps. Et du monde il y en a beaucoup. La plage est un vrai terrain de camping. Tout le monde y plante sa tente, et moi bien sur, je plante la mienne. Toutefois les gens plus aisés préféreront dormir dans les hôtels qui à mon avis, coûtent assez chère. Mais bon, il en faut pour tout le monde.

Vama Vechia (2)
 
Vama-Vechia--11-.jpg

Sur place nous rencontrons aussi d'autres couchsurfeurs et pleins de voyageurs. J'ai même fait la connaissance de deux français, Jeremy et Theo, deux gars très sympa qui sont accompagnés de Théo, un Roumain très sympa aussi qui m'a donné plein de bons plans su la Roumanie. Et bien sûr, quand quatre mecs se rencontrent, à votre avis de quoi peuvent-ils bien parler? Et bien d'histoires de mecs bien sûr. Et j'avoue que nous avons passés de bons moments très marrants tous les quatre.

Ceci dit, on aura resté deux jours et deux nuits dans cet endroit qui est plutôt sympa. La journée on se ballade dans les petites rues pleines de bars, resto et petits magasins artisanales. De temps en temps on se prend quelques bières, et quand cela ne suffit pas pour étouffer la chaleur, il ne reste qu'une seule solution, se jeter à la mer. De plus la température de l'eau était excellente et il est assez aisé de se jeter à l'eau, même pour moi qui suis très frileux. Et puis Vama vechia est aussi un endroit où tout le monde se mélange, alors âmes sensibles s'abstenir car ici, les nudistes se mêlent à la foule, et apparemment cela ne choque personne.

Vama Vechia (3)
 
Vama Vechia (9)

Et si la journée est à la baignade, la nuit est à la fête. Tout le long de la plage, qui se transforme en vraie discothèque en plein air, il y a des soirées et des musiques pour tous les gouts; Electro, hard rock, reggae, mais aussi de la musique Roumaine où tout le monde danse sur un rythme endiablé. Donc forcément on se mêle à la foule, on danse, on boit, bref on s'amuse comme des fous jusqu'à ce que la fatigue aie raison de nous. Alors seulement chacun rejoint sa tente et essaye de dormir, ce qui n'est pas chose facile car la musique continue jusqu'au petit matin. Bref, si vous aimez faire la fête au soleil, tout en profitant des plaisirs de la mer, Vama vechia est une destination de choix.

Vama Vechia (6)
 
Vama Vechia (7)

Ceci dit, nous sommes finalement partis dimanche, et moi je suis retourné chez mon hôte Lidia, qui m'a gentiment proposé de rester une nuit de plus, histoire de récupérer un peu avant de reprendre la route. Je passe donc une dernière journée en sa compagnie, et avec son copain, nous passons une dernière soirée ensemble en compagnie d'Alina, avec qui nous avons eu l'idée de faire voyager Pog. Alors en fait Pog est un petit chien en peluche, et ma mission et de le faire voyager à travers le monde en le faisant passer de couchsurfeur en couchsurfeur. Pour ce faire, une fois en Hongrie, il me faudra passer Pog à un couchsurfeur que je jugerais sympa, qui lui à son tour, lors de son futur voyage, le passera à un autre couchsurfeur dans un autre pays, qui le passera à un autre et ainsi de suite. Et qui c'est, peut-être qu'un jour Pog reviendra entre mes mains. Mais en attendant, il m'accompagnera durant tout mon voyage en Roumanie. Je me sentirais peut-être moins seul.

Bucarest (8)
 
Bucarest (2)

Bref, sur ce, j'ai quitté Bucarest Aujourd'hui, et je me dirige maintenant vers le Nord en direction de Ploiesti. Alors je vous laisse ici et avec Pog, nous vous disons à bientôt pour de nouvelles aventures!!


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Atraversleurope 137 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte