Magazine Santé

SAMU SOCIAL: L’urgence sociale n’a plus d’argent ni de Président – AFP

Publié le 19 juillet 2011 par Santelog @santelog

SAMU SOCIAL: L’urgence sociale n’a plus d’argent ni de Président – AFPXavier Emmanuelli, fondateur du Samusocial, vient d'annoncer son départ de l'Association. Motif, manque d'argent. La lutte contre la grande exclusion commence par des actions d'urgence, c'est le concept de base du Samusocial. Une organisation en danger, à cause du manque d'argent, déclarait déjà il y a quelques semaines son fondateur à l'AFP.


“Solidaires, sans conditions”: Depuis 1993, le Samusocial de Paris agit en urgence pour «dévictimiser» les personnes en souffrance médico-psycho-sociale tout comme le SAMU médical intervient en urgence auprès des victimes d'accidents. La spécificité du Samusocial de Paris repose essentiellement sur l'analyse de son Président Fondateur, le Dr Xavier Emmanuelli.


Le Samusocial gère aujourd'hui un très grand nombre de dispositifs qui contribuent à maintenir en vie les plus défavorisés. Les dispositifs maraudes, comprenant la Maraude de Jour, l'Equipe Mobile de la Maraude Psychosociale et l'Equipe Mobile de Lutte contre la Tuberculose. Ce dispositif constitué des Equipes Mobiles d'Aide (EMA) assure chaque année plus de 15.000 prises en charge. Le 115 de Paris, numéro national départementalisé d'urgence et d'accueil des personnes sans abri tente d'orienter les personnes sans abri vers des associations partenaires relevant de l'urgence ou de la post-urgence, en leur proposant un hébergement ou une orientation adaptée. Il reçoit près de 800.000 appels de détresse chaque année. Au delà de ces 2 dispositifs, le samusocial gère également un Espace Solidarité Insertion (ESI) « La Maison dans le Jardin », les Centres d'Hébergement d'Urgence (CHU), le Pôle d'Hébergement et de Réservation Hôtelière (PHRH), les lits Halte Soins Santé (LHSS), l'Alchimie des Jours, une pension de Famille ou « maison relais » dont tous les logements sont conventionnés et donnent droit à l'APL et la Maison des Femmes, ouverte en décembre 2007, qui propose à 14 femmes en errance un lieu adapté.


Le gouvernement "ne comprend pas ce qu'est l'urgence sociale" qui vise à "maintenir les gens en vie", déplorait déjà fin juin dernier Xavier Emmanuelli. Car le Samusocial de Paris se trouve aujourd'hui confronté à des restrictions budgétaires de l'Etat, son financeur à 92 %. Selon l'AFP, L'impact est direct sur l'hébergement des défavorisés, avec un financement de l'hébergement en hôtel réduit de 25 %. Le centre d'hébergement d'urgence Yves-Garel (XIe) qui abrite 57 hommes et 38 femmes serait dans un état délabré.


Sources: AFP, Samusocial


SAMU SOCIAL: L’urgence sociale n’a plus d’argent ni de Président – AFP
Accéder à l'Espace Humanitaire


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine