Magazine Autres sports

Retour au sommet ou effondrement? Les receveurs de passes

Publié le 23 juillet 2011 par Sixverges
Retour au sommet ou effondrement?  Les receveurs de passesMême si Roger Goodell et DeMaurice Smith sont engagés dans une ultime bataille pour savoir qui pisse le plus loin, commençons le party sans eux en parlant de la prochaine saison!
Dans cette série de 4 articles, nous braquerons les projecteurs vers des joueurs qui ont connu du succès en 2009, mais qui, pour toutes sortes de raisons, en ont bavé en 2010. Dans un sport où tout change si vite, doit-on y voir le début d’un déclin permanent, ou simplement une mauvaise année? Le monde du football ayant la mémoire courte, peut être dénicherez-vous dans ces chroniques quelques candidats sous-évaluées pour vos Fantasy League!
Débutons avec nos divas préférées, soit les receveurs de passes.
Des vétérans comme Chad Ocho Cinco et Randy Moss ont connu une annus horribilis en 2010 et pourraient avoir leur place dans cet article. Mais Stéphane Morneau a déjà chroniqué à leur sujet il y a quelques temps, donc nous ne nous répèterons pas.
Miles Austin
2010 : 69 réceptions, 1041 verges, 7 TD
2009 : 81 réceptions, 1320 verges, 11 TD
L’éclosion d’Austin à la 5e semaine de la saison 2009 fut spectaculaire. Le WR a profité de la blessure au décevant Roy Williams pour décrocher un rôle régulier qu’il a célébré avec une performance inouïe de 250 verges, incluant le TD de la victoire en prolongation contre les Chiefs. Il en a remis au match suivant amassant 171 verges en route vers une saison de rêve. En 2010, les attentes étaient immenses, surtout qu’Austin n’avait disputé essentiellement que 12 matchs en 2009 (seulement 81 verges amassées dans ses 4 premières rencontres). La nouvelle vedette de Dallas a débuté la saison en lion amassant plus de 100 verges à 3 reprises au cours des 4 premiers duels. Ça s’est gâté par la suite et le receveur fut très inconstant. Six fois, il n’a pas été foutu d’amasser 25 verges par la passe. La chimie avec Jon Kitna était inexistante et il n’a pas créé de longs jeux pour une équipe qui avait désespéramment besoin d’une bougie d’allumage. Beaucoup de WR ont été des étoiles filantes qui n’auront brillé qu’une saison, est-ce le cas d’Austin?
La prédiction : Le retour de Romo lui fera du bien. Il restera inconstant, mais devrait produire des stats semblables à celles de 2009.
Dallas Clark
2010 : 30 réceptions, 347 verges, 3 TD
2009 : 100 réceptions, 1106 verges, 10 TD
Oh que Peyton Manning s’est ennuyé de ce gars-là. D’accord, il n’est pas WR, mais plutôt un TE. Mais, il attrape des passes, et on ne le voit pas bloquer très souvent, donc il est à sa place dans cette liste. En 2009, Clark avait connu la saison de sa vie, ses 100 réceptions lui conférant le 5e rang dans la NFL (1er chez les TE) et une invitation au Pro Bowl. Avant même la blessure au poignet qui a mis un terme à sa saison à la semaine 6, les statistiques du vétéran étaient plus modestes en 2010. Se disant pleinement rétabli, Clark est prêt à revenir aider les Colts qui tenteront de disputer le Super Bowl à domicile. Par contre, il semble improbable que le TE produise au même niveau qu’en 2009. Pierre Garçon et Austin Collie étaient des recrues à cette époque, ils auront plus de ballons en 2011. Tout comme le TE Jacob Tamme, qui a accompli un boulot honnête en remplacement de Clark, ce qui lui vaudra bien une petite part du gâteau.
La prédiction : Clark aura une bonne saison, mais n’atteindra pas les sommets de 2009. Disons dans les 800 verges avec 7-8 TD.
Larry Fitzgerald
2010 : 90 réceptions, 1137 verges, 6 TD
2009 : 97 réceptions, 1092 verges, 13 TD
Surprenant n’est-ce pas? Desert Fitz a obtenu plus de verges en 2010 avec un armada de pieds de céleri pour lui lancer la balle qu’en 2009 avec Kurt Warner. Par contre, ses touchés sont en chute libre, tout comme son impact sur les parties. Sans compter qu’il avait obtenu plus de 1400 verges en 2007 et 2008 et que jusqu’à l’an dernier, un très bon équipier (Anquan Boldin) avait droit à sa part de ballons. Alors, pour 2011 ? Tout dépendra de qui dirigera l’attaque dans la plus belle destination golf des USA. Celui que l’auteur de ces lignes considère comme le meilleur WR de la NFL a prouvé sa valeur on obtenant une solide saison malgré des QB atroces. Il semble certain qu’il y aura amélioration dans ses statistiques cet automne.
La prédiction : Sa saison 2010 est le plancher. Si le jello prend avec Kevin Kolb (en supposant que les rumeurs se confirment), le plafond pourrait avoisiner son extraordinaire saison 2008.
Vincent Jackson
2010 : 14 réceptions, 238 verges, 3 TD
2009 : 68 réceptions, 1167 verges, 9 TD
Nous le voyons en cette fin de lock-out et nous l’avons vu l’an passé, Jackson est représenté par un groupe de chacals parmi les plus agressifs de la ligue. En quête d’un nouveau contrat, il a donc fait une grève aussi stupide qu’inutile qui lui a coûté une demi-saison. En y ajoutant une suspension de 3 matchs, il n’a disputé que 5 rencontres en 2010, son absence étant un des facteurs qui a coûté aux Chargers le championnat de division. Sa production fut très ordinaire durant ces 5 matchs, mais Jackson est un receveur intelligent qui devrait profiter de 2011 pour retrouver son niveau d’antan, surtout qu’il deviendra agent libre à la conclusion du calendrier. Il ne faut pas oublier que Philip Rivers a obtenu plus de verges que quiconque par la passe l’an dernier, et ce malgré des absences prolongées de Jackson, Malcom Floyd et Antonio Gates. Le jeu au sol étant incertain, le ballon devrait encore voyager beaucoup par la voie aérienne à San Diego.
La prédiction : Osons espérer que ses agents ne trouveront pas une autre façon de voler le spectacle. Sinon, Jackson reproduira ses stats de 2009.
Sydney Rice 
2010 : 17 réceptions, 280 verges, 2 TD
2009 : 83 réceptions, 1312 verges, 8 TD
Lui c’est une énigme. En 2 campagnes avant l’explosion de 2009, Rice n’avait accumulé qu’un famélique total de 550 verges sous Tavaris Jackson. Mais l’arrivée de Brett Favre dans les villes jumelles a propulsé Rice parmi l’élite et c’est au Pro Bowl qu’il a terminé son année de rêve. 2010 fut plus cauchemardesque, Rice manquant 10 parties pour cause de blessure. A son retour, le vieux Brett était reparti avec sa marchette et Rice est durement retombé de son piédestal. Il faut dire qu’avec Jackson comme QB, les touchés sont toujours plus difficiles à aller chercher! Rice sera vraisemblablement agent libre lorsque le lockout prendra fin, donc il n’est même pas certain qu’il revienne au Minnesota. S’il revient, on ne sait pas encore qui lui lancera la roche, mais il faut savoir que Percy Harvin aura plus de ballons qu’en 2009. Est-ce que Rice est vraiment un WR dominant ou si la chimie qu’il a développée avec Favre ne peut être recréée avec un autre QB ?
La prédiction : Tant qu’on ne sait pas où il jouera, c’est impossible de se prononcer, mais les chiffres de 2009 seront difficiles à reproduire. Quelqu’un paiera probablement trop cher pour les services de ce WR.
-ARTICLE ÉCRIT PAR JR-

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines