Magazine Humeur

Magnifique Tour de France 2011

Publié le 25 juillet 2011 par Jlhuss

Magnifique Tour de France 2011

Magnifique Tour de France 2011
C'est terminé, Cadel Evans remporte l'épreuve et j'invite à relire l'analyse de benjamin parue hier, sur l'homme et sa victoire.
Une bien belle édition 2011 qui en réconciliera plus d'un avec le cyclisme, ces dernières années souvent secoué et vilipendé.

Magnifique Tour de France 2011
Le Cav', fait une fois de plus le sprint et gagne la dernière étape de l'épreuve, avec toujours la parfaite démonstration de son équipe "TGV". Il repart en vert et en dépit du repêchage, on peut dire qu'il a mérité cette distinction. La règle appliquée à la lettre, l'aurait privé de cette distinction méritée sur l'ensemble de "son œuvre", comme on dit. On pourra cependant toujours discuter la clémence des commissaires : pourquoi une règle en effet, si c'est pour la contourner. La jurisprudence sera délicate à gérer.

Nos chroniqueurs, benjamin tous les jours et Makhno plus épisodiquement, doivent être une fois de plus remerciés pour les éclairages toujours pertinents qu'ils ont eu la gentillesse de confier à ce blog.

Saluons ici également la qualité de France Télévision pour ces trois semaines de retransmission, avec toujours de belles images, un grand professionnalisme. Rien n'est parfait et l'agaçant Gérard Holtz continue à nous horripiler, mais l'ensemble est de grande qualité et honore notre service public.

Le Chat

Étape finale : sur les Champs, le Cav' se met au Vert.

Comme d'habitude, l'étape finale obéit à un protocole informel, mais en pratique aussi codifié que le mariage du Prince Albert. Un départ fictif interminable, un critérium cyclotouriste dans la banlieue parisienne, quelques guignolades (cette année, plutôt moins que d'habitude), et l'entrée sur le circuit des Champs, certes toujours aussi splendide, mais qui commence à avoir un air de déjà-vu.

Ensuite, le rituel continue. Une ou deux échappées qui se succèdent sans aucune chance de réussite, un regroupement, un sprint massif avec un frottage classique sans trop et le meilleur, impeccablement emmené par son train blanc, le Cav', domine Boassen Hagen et Greipel.

Il n'empêche, je suis un fervent partisan d'un retour à l'ancien principe de l'étape contre la montre finale, qu'elle arrive aux Champs, ou ailleurs. Parce que cette simagrée de critérium n'a pas lieu d'être d'une part, parce que cela permettrait d'acclamer individuellement chacun des gars qui d'une manière ou d'une autre nous ont fait vibrer, et parce que le suspense demeurerait jusqu'à la dernière minute comme en 1964, en 1968, en 1989, entre autres.

Il y avait une chance infime que le Cav' perde son maillot vert, il a mis les choses au clair sur le plan sportif. Je demeure persuadé que le règlement l'a clairement favorisé puisqu'en théorie il était deux fois hors course, et qu'à partir du moment où on le repêchait, la pénalité en points était insuffisante. Cela dit, le règlement a été appliqué et pas "tortillé". Il faudra peut être le modifier, mais évidemment pas à effet rétroactif. Une suggestion : pourquoi une étape surhumaine comme celle de l'Alpe d'Huez rapporte moins de points qu'une étape en ligne ? Pourquoi ne pas attribuer 45 points au meilleur de toutes les étapes comme cela c'est fait il y a longtemps ?

Quels faux-culs ces anglo-saxons... le gouvernement australien décrète un jour férié pour commémorer la victoire de Cadel Evans (un peu excessif quand même, ce n'est que du sport...) mais ce jour étant fixé le dimanche... ça mange pas de pain !

Un coup de gueule quand même, et pas simulé. Dopage – cyclisme ; cyclisme – dopage et patati, et patata.

Un nageur de très haut niveau vient de se faire prendre les doigts dans la confiture et il n'écope que d'un "avertissement" du Tribunal Arbitral Sportif, "sanction" exemplaire qui lui permettra de participer aux championnats du monde, quand un cycliste dans sa situation se ramasserait deux années ferme de suspension en plus, neuf fois sur dix, de son licenciement immédiat. En outre il n'a fallu que quelques jours au TAS pour rendre son "verdict" alors que comme à plaisir, la décision finale de l'affaire Contador ne sera connue qu'en août, 13 mois après les faits supposés. A part cela, c'est le vélo qui est pourri...

Fin du jeu pour cette année, et les vélolâtres vont devoir décompresser (ça ne sera pas facile...).

Merci à tous les lecteurs d'avoir suivi cet exercice sans prétention aucune qui s'est étalé sur trois semaines, et qui, sans engagement ferme – il coulera de l'eau sous les Ponts de la Seine (pardon : de l'Yonne : demandez des précisions au Félidé), nous ne pouvons donc préjuger de rien – se répétera peut être dans un an sous cette forme ou sous une autre, ici ou ailleurs.

benjamin

Magnifique Tour de France 2011

Vous retrouverez ci-dessous et dans une "page" spéciale toutes les notes sur ce Tour 2011, à l'image de ce qui a été mis en place pour le Tour 2010.
Merci de votre fidélité et de vos participations.

Magnifique Tour de France 2011

Didi, le Diable

Plus dures seront les chutes !

Les neuf doigts de la main

Couillu, le Feuillu !

« Étape pluvieuse, étape ennuyeuse »

Au pays des éoliennes

Journée pour les grenouilles

Les Châteaux de la Loire

Brandade à Super-Besse …

Les amateurs et les voyous aux commandes

Le dopage

L’affaire Contador

Du côté de Jaurès

En Vert et contre tous

Tourmalet 2011

Le cyclisme à crédit et par correspondance.

Du jaune qui s’obstine !

Carré d’as pour le Cav’

Les truismes et sophismes habituels liés au vélo

Eva Joly heureuse : deux Norvégiens en tête

Attention, Vikings !

Il était une fois encore le Galibier

Faites sonner l’olifant !

Victoire de l’intelligence

Le Jaune et la transcendance

Magnifique Tour de France 2011

Magnifique Tour de France 2011


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jlhuss 148 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines