Magazine Politique

Carnet de campagne à Cognac [7] : remous

Publié le 17 février 2008 par Pierre-Alain Dorange


Retrouvez l'agenda du citoyen, avec toutes les dates des rencontres, réunions et meeting des candidats sur Cognac. Cet agenda sera mis à jour au fur et à mesure des annonces et propose un plan pour situer les lieux des rencontres publiques.

Dernier conseil municipal
Le dernier conseil municipal a été l'occasion de voter le budget, sans surprise par rapport aux orientations présentées fin janvier. Je n'étais pas présent à ce conseil mais la presse indique que, une fois n'est pas coutume, le public était venu en nombre. L'augmentation de la taxe sur les ordures est confirmée. Coté subvention une légère évolution pour le sport, compensée par la baisse des subventions à la culture (disparition du festival du film policier).

Visite de Ségolène Royal
Le même jour, Ségolène Royal est venue faire une visite rapide à Crouin pour soutenir la candidature de Michel Gourinchas en présence de Philippe Lavaud (candidat à Angoulême), Robert Richard (maire de Boutiers St-Trojan et conseiller régional), Jean-Pierre Denieul (Conseiller régional) et Marie-Line Reynaud (Députée de notre circonscription). L'occasion pour Michel Gourinchas de rappeler que La municipalité actuelle n'a pas su profiter des fonds de l'état pour la réhabilitation des quartiers.
Panorama disponible sur le blog Panoglobe.

Sondage
Jeudi, le journal Charente Libre jette un pavé dans la mare des municipales, en publiant un sondage sur les intentions de vote à Cognac. Une première pour notre ville. Sondage réalisé par Ipsos du 7 au 9 février sur un échantillon "représentatif" de 602 personnes. Ipsos indique les marges d'imprécisions pour ce type de sondage : 3 à 4 points.

Premier enseignement, sur les 602 sondés, 27% déclarent qu'ils n'iront pas voter. Il ne reste plus que 440 personnes dans l'échantillon. Le sondage étudie 2 scénarios pour le premier tour : avec ou sans Franck Valente.

1er tour avec Franck Valente 1er tour sans Franck Valente
  • 28% d'Indécis qui iront voter mais qui ne savent pas encore pour qui
  • 44%, Michel Gourinchas (PS+PRG+Verts+PCF)
  • 42%, Jérôme Mouhot (UMP+MoDEM)
  • 14%, Michel Aparis (Divers droite)
Pour le second tour, le sondage fait l'hypothèse qu'il ne restera que les 2 candidats majoritaires en lice :

  • 30% d'indécis
  • 52% pour la liste de Jérôme Mouhot (UMP+MoDEM)
  • 48% pour la liste de Michel Gourinchas (PS+PRG+Verts+PCF)
Selon ce sondage, l'électorat de Michel Aparis et Franck Valente rejoindrait "naturellement" pour une part :
  • + 11 points pour Jérôme Mouhot
  • + 2 points indécis
  • + 3 points pour Michel Gourinchas
J'ai reconstitué les résultats sous forme graphique (voir ci-dessous) en intégrant les indécis à chaque fois pour mieux représenter la situation du sondage.

Carnet de campagne à Cognac [7] : remous


Pour rappel, le résultats de 2001 :

Carnet de campagne à Cognac [7] : remous


Franck Valente
Suite au sondage réalisé par La Charente Libre/Ipsos, Franck Valente jette l'éponge le lendemain, estimant ne pas pouvoir atteindre son objectif annoncé de 15%.
Mais dès samedi, la situation change, puisque lors de ma visite des permanences des 3 candidats je croise Franck Valente qui sort de celle de Michel Aparis. Nous nous saluons rapidement il est pressé... Quelques instants plus tard c'est Michel Aparis qui quitte sa permanence pour parcourir les rues de la ville avec quelques colistiers (voir plus bas). Sur le chemin il me signale une surprise pour lundi dans sa liste.
Une surprise ? Je lui indique que je soupçonne fortement la nature de la surprise...

Liste de Michel Aparis : la surprise
Tout au long de la semaine, c'est par petites touches successives que la liste de Michel Aparis apparait sur son site internet.
Enfin dimanche, est publié ce qui semble être la liste définitive ; avec l'apparition "surprise" de Franck Valente l'ex-candidat qui revient au coté de Michel Aparis en 9ème position.
Voilà qui pourrait changer la donne des élections, au premier comme au second tour. Désormais avec Franck Valente, Michel Aparis (si on en croit le sondage) pourrait bénéficier de 5 points supplémentaires, soit environ 19% au premier tour, le mettant dans une situation beaucoup plus favorable.

Voir l'interview de Michel Aparis et Franck Valente sur France Locale TV

Programme de l'union de la gauche
Jeudi, la liste d'union de la gauche présentait son programme qui a commencé a être distribué dans la ville et est disponible sur leur site internet, ainsi qu'un contre bilan municipal.

Polémique
En fin de semaine, une polémique était lancée sur le blog de Jérôme Mouhot et a suscité de nombreux commentaires. Ce dimanche, Michel Gourinchas reprend le sujet sur son propre blog.
Une polémique assez stérile, sur une colistière de l'équipe municipale, habitante de Crouin qui aurait été menacée par un animateur de l'ASERC. Ce dernier aurait même reçu le soutien du directeur de la structure sociale.
Une histoire sordide si elle est vrai, un coup bas si c'est faux...
En tout cas, au delà de la vérité des événements qui ne sera probablement jamais connue, l'utilisation de cette histoire n'élève pas le débat des idées.

Promenade sur les pavés.
Profitant du beau temps, je suis parti samedi après-midi faire le tour des permanences pour jauger les actions et l'état des 3 listes candidates. Visite à St-Jacques à la permanence de la liste de Michel Gourinchas en pleine activité pour le départ des troupes pour continuer la distribution du programme tout frais dans les boîtes-aux-lettres.
Nous avons évoqué très rapidement le récent sondage. Pour Michel Gourinchas, ce sondage renforce l'idée exprimée depuis le début que les 2 listes sont à égalité et que le travail de terrain est nécessaire pour la victoire. Il constate aussi que sa liste arrive en tête chez toutes les catégories, sauf les seniors ou sa liste accuse un gros retard. La réunion senior n'a semble-t-il pas inversé la tendance. Il compte bien maintenant sur le programme et les réunions de quartiers (voir agenda) pour transformer. Il indique que sur le terrain il sent un véritable intérêt des Cognaçais pour la campagne et le thème des services publics, ainsi qu'une volonté de changement.

J'ai ensuite quitté St-Jacques pour la place du marché, direction la permanence de Jérôme Mouhot. Sur place quelques colistiers et sympathisants. J'ai pu discuter avec Denis Fougère (adjoint à l'urbanisme et cadre de vie) très agréablement, sur l'engagement politique et la citoyenneté. Il n'a pas trop voulut commenter le sondage, préférant visiblement laisser les têtes de liste s'en charger. Il m'a toutefois indiquer que le sondage en présentant les candidats avec des étiquettes politiques pouvait biaiser la vision de sondés en ajoutant une confusion enjeu national/local. et que lui-même s'engagait pour la ville sans parti, ni étiquette.

Carnet de campagne à Cognac [7] : remous
Je me suis rendu rue du XIV juillet à la permanence de Michel Aparis. J'ai croisé en chemin Michel Gourinchas qui faisait de la distribution dans la rue piétonne.
Comme je l'indique plus haut, j'ai eut la surprise de croiser Franck Valente qui sortait de la permanence de Aparis, ce qui bien évidemment m'a mis la puce à l'oreille. Quelques instants plus tard, Michel Aparis accompagné de plusieurs colistier(e)s est parti battre le pavé dans la rue piétonne à la rencontre des passants et commerçants. Après une petite hystérie de jeunes filles, esmoustillées par la caméra de France Locale TV, Michel Aparis a visité presque tout les commerces de la rue piétonne.
Concernant le sondage, il m'a indiqué ne pas être déçu et que cela réconfortait le camp de ceux qui désire du changement pour la ville, et qu'il fallait encore se battre pour barrer la route à l'équipe sortante. Il m'a dit qu'une surprise sur sa liste serait annoncé lundi... Une surprise déjà évoquée plus haut et rendue publique finalement dimanche : l'arrivée de Franck Valente.

Un peu plus loin, Michel Aparis et son équipe croise Jérôme Mouhot accompagné de Michel Jayat (adjoint à la voirie et vie quotidienne). Un échange courtois de 10 minutes et les 2 équipes se séparent.

J'ai pu discuter rapidement avec Jérôme Mouhot, interviewé par le journaliste de France TV Locale. Je n'ai eut aucun commentaire sur l'ambiance de la campagne ou le sondage. Juste m'a-t'on fait remarquer que pour un blog qui se veut objectif, j'apparaissait sur la liste de soutien de la liste Gourinchas en dernière page du programme, et le maire de chercher mon nom pendant 5 minutes pour me le montrer. En effet j'avais envoyé un soutien par email il y a quelques mois et peut être n'aurais-je pas du le faire... Mais ça restera le seul commentaire de leurs parts.
Le journaliste de France Locale TV a tenter d'avoir quelques infos sur le programme qui sera dévoilé Mardi (voir agenda) et il a finalement put récolter que le programme s'articulerait notamment autour de 3 grands projets : coeur de ville, jeunes et le Fleuve.
  • Projet cœur de ville, c'est du cinéma qu'il s'agit (programme engagé depuis 2004 et dont le financement vient d'être bouclé avec un renoncement de la ville (comme indiqué dans mon compte-rendu du conseil municipal du 23 janvier dernier).
  • Projet Jeune, c'est probablement de la maison des jeunes qu'il s'agit, projet dans les tiroirs depuis des années aussi et évoqué en conseil municipal de décembre 2006 pour la dernière fois.
  • Le projet Fleuve reste mystérieux a ce jour, Jérôme Mouhot de terminé par rappeler le rendez-vous de mardi pour l'annonce complête du programme.

Prospective sondagière à prendre avec toutes les précautions nécessaires.
Amusons-nous à imaginer quelques scénarii à partir des données du sondage Charente Libre/Ipsos.

Le sondage pour la valeur qu'il a, indique qu'une part importante des électeurs n'a pas pris encore de décision, rendant les résultats incertains et les chiffres du sondage à prendre avec des pincettes. Les résultats bruts 52% contre 48% portent donc sur un échantillon de seulement 308 électeurs sur un total d'environ 12 700 inscrits, avec une incertitude de 3 à 4 points.
il en ressort que finalement, comme observé, la liste sortante et la liste d'union de la gauche sont au coude à coude et que Michel Aparis peut jouer le trublion en détenant dans ces mains les clés du second tour si il se maintient ou pas. Il faut 10% des inscrits (environ 1270 voix) pour pouvoir se maintenir.

Scénario 1 : le duel en finale
Imaginons que les indécis ne votent pas ou qu'il votent dans les proportions des votes exprimés, et que ce sondage soit le reflet de la réalité au soir du 16 mars. Imaginons que Michel Aparis se retire au second tour sans faire d'alliance, les listes resterait donc identiques : ça fait beaucoup de conditions.

Au terme de la loi, la moitié de siège +1 pour la liste majoritaire (17 sièges). Les sièges restants répartis suivant les résultats, soit 8 sièges chacun. Soit au total :

  • 25 sièges pour la liste "En avant pour Cognac" (Jérôme Mouhot) (52%)
  • 8 sièges pour la liste "Changeons Cognac" (Michel Gourinchas) (48%)
Scénario 2 : le trio en finale
Imaginons maintenant, que fort de son potentiel (selon le sondage) de presque 20%, la liste de Michel Aparis se maintienne au second tour, que les indécis suivent le profil général et que les votes ce figent au second tour (encore là beaucoup d'hypothèses).

On obtient alors :
  • 23-24 sièges pour la liste "Changeons Cognac" (Michel Gourinchas) (42%)
  • 5-6 sièges pour la liste "En avant pour Cognac" (Jérôme Mouhot) (36%)
  • 3 sièges pour la liste "Cognac notre ville" (Michel Aparis et Franck Valente) (19%)
Autres scénarios
Bien d'autres scénarios pourrait être envisagés.
Certains parlent d'un possible ralliement de Michel Aparis avec la liste de droite au second tour : scénario délicat à envisager au vu des discours très critiques de Michel Aparis envers la majorité. Sur ce plan, un tel ralliement ne serait possible (selon la rumeur) que si Noël Belliot quitte la liste. De plus un tel ralliement demanderait un mixage des 2 listes qui semble bien difficile à imaginer : à 36% contre 19% il faudrait un vrai remaniement de liste pour établir un équilibre. Le ralliement de Franck Valente à la liste Aparis, semble éloigner encore un peu plus ce scénario.

Retrouver les prochains rendez-vous citoyens sur l'agenda citoyen de Cognac.

Post-sciptum de dernière minute en provenance du blog Le tribunal de commerce doit vivre : le journal officiel annonce la transfert de compétence du tribunal de commerce de Cognac à Angoulême, en même temps que beaucoup d'autres.
La fermeture du tribunal de commerce est donc désormais officielle.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pierre-Alain Dorange 212 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines