Magazine Cyclisme

Tony Gallopin : "Mon premier Tour"

Publié le 27 juillet 2011 par Jeanpaulbrouchon

Le coureur de Cofidis vient de boucler son premier Tour de France qu’il a terminé à la 79ème place.
À peine la ligne d’arrivée franchie sur les Champs-Élysées que Tony Gallopin, 23 ans, doit se remettre en selle pour honorer des critériums sous les couleurs de son équipe, Cofidis. Il ne s’est autorisé qu’une seule journée de repos avant le départ des critériums de Lisieux et Dijon. « Mais je me réserve quinze jours de vacances dans la famille de Marion, ma conjointe, à Fourmies, dans le Nord », dit Tony. Avec un sens de l’accueil tout naturel, le champion reçoit les visiteurs dans son petit pavillon d’Angerville, dans l’Essonne, non loin d’Etampes où il a fait ses premières armes dans le club de vélo de la ville tout en poursuivant des études de menuiserie à Brétigny-sur-Orge.
Quelques indices trahissent les trois semaines de la Grande Boucle : un bronzage de pro du vélo et des égratignures au coude, stigmates de sa chute lors de la 7e étape Le Mans-Châteauroux, le 8 juillet. Il essuie à la va-vite la chaise de son visiteur avec le maillot qu’il portait lors de la dernière étape parisienne. Tony revient sur ce Tour 2011 qui a fait peur à beaucoup de coureurs : « On a aligné des cols terribles ». Il garde un souvenir particulier de la dernière étape pyrénéenne du 16 juillet, Saint-Gaudens-Plateau de Beille. Sous une pluie battante, il s’accrochera jusqu’au bout de ses limites physiques pour finir 136eVaillant et déterminé, Tony évoque aussi ses bons moments et notamment sa 4e place dans le sprint de la cinquième étape Carhaix-Cap Fréhel. Il sait aussi être un équipier dévoué pour ses leaders. « J’ai aidé Samuel Dumoulin pour le sprint sur les Champs, mais on est parti de trop loin. Dommage. Dans l’équipe, on a eu aussi la satisfaction de placer Rein Taaramae à la deuxième place dans le classement du meilleur jeune », ajoute Tony.
S
on contrat avec Cofidis arrivant à échéance en fin d’année, le jeune champion évoque son avenir, confirmant qu’il a des pistes avec des teams majeurs, sans pour autant lâcher un nom : « Je prendrai une décision d’ici une quinzaine de jours ». Au vu de ses excellents résultats et de son riche palmarès (champion de France du contre-la-montre espoirs en 2008), Tony a toutes les chances de trouver une équipe à la hauteur de ses ambitions et de ses capacités.
Son avenir passe également par le maillot tricolore. Il a été sélectionné pour participer à la pré-olympique des JO 2012 de Londres, qui se déroulera le 14 août prochain. Le sélectionneur national, Laurent Jalabert, devra choisir neuf athlètes dans un panel de vingt participants. Sa sélection devrait sans nul doute ravir la famille Gallopin, dont son oncle, Alain, ancien coureur professionnel et directeur sportif de l’équipe RadioShack.
Toujours orphelin d’un grand champion de vélo depuis l’ère Hinault, Tony Gallopin ne veut pas se désigner comme un successeur du “blaireau”. “Il me reste encore à apprendre”, selon ses termes.

Bernard-Marie Thomas


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jeanpaulbrouchon 535 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines