Magazine

Friends With Benefits - My Review

Publié le 30 juillet 2011 par Andersonmother
Friends With Benefits - My Review
Voici un film dont je vous ai parlé à plusieurs reprises (ici et ) et ce mardi je l'ai enfin vue (sortie en salles vendredi dernier alors que les pauvres français de France devront attendre début septembre...). Et autant dire que j'ai beaucoup ri. J'aurais certainement encore plus rit si j'avais pu comprendre toutes les blagues, absence de sous-titres oblige. Néanmoins je ne regrette pas la VO. Je préfère encore ne pas tout comprendre mais apprécier les voix originales qu'un mauvais doublage. Mais j'avais sous-estimé le débit de parole des deux lead-in et les substancielles expressions new-yorkaises. Je compte bien le revoir à sa sortie en dvd, et je crois que ce sera une redécouverte.
Friends With Benefits - My Review
Cette comédie est donc vraiment TRÈS drôle. Bien meilleure que la version avec Natalie Portman et Ashton Kutcher, No Strings Attached, sortie en début d'année. Mila Kunis apporte définitivement beaucoup plus a son personnage, d'un côté la femme de caractère mais qui croit encore aux fairy tales. Justin Timberlake s'affirme quant à lui de plus en plus comme un acteur à part entière. Son jeu est beaucoup plus intéressant que dans Bad Teacher (avec Cameron Diaz, film très peu drôle) et gagne en nuances. Il devient de plus en plus intéressant à suivre. Sans parler de son prochain projet, In Time, que j'attends avec impatience. L'alchimie entre lui et Kunis est palpable à l'écran, au point que l'on pourrait croire que la réalité à rejoint la fiction. Que nenni. Ces deux acteurs avaient toutes leurs preuves à faire pour conquérir le public et prouver qu'ils pouvaient parfaitement être des lead-in. Se soutenir dans l'adversité, il n'y a pas mieux.
Friends With Benefits - My Review
L'autre force du film, c'est la grande qualité de ses seconds rôles. Encore une fois, aucune commune mesure avec le cas No Strings Attached. D'ailleurs je n'arrive à me rappeler d'aucun personnage marquant. Ils étaient beaucoup moins attachant que dans le film présentement présenté.Ici nous sommes entouré de :- Patricia Clarkson dans le rôle de la maman excentrique de Jamie. L'actrice est méconnaissable en brune totalement délurée, aux antipodes de ses rôles sérieux habituels. Sans parler du fait qu'elle est magnifique. Déçue néanmoins de ne pas avoir la scène de la bande annonce où sa fille la surprend en plein jeu comico-sado.Jenna Elfman, toujours aussi jolie et drôle. Dharma Forever!Richard Jenkins, dans le rôle du père du héros, atteint de la maladie d'Alzheimer. Il apporte la dose d'émotion au film. Comme toujours l'acteur est d'une incroyable justesse, même en slip kangourou blanc.- Woody Harrelson est très drôle dans son rôle de chroniqueur sportif gay du magazine GQ/ami de Dylan.- Un petit avant goût de Emma Stone avant de la retrouvé mardi prochain dans Crazy, Stupid, Love. (sortie aujourd'hui) avec Ryan Gosling. J'ADORE cette actrice, de quoi me faire virer un peu lesbienne. Je l'a trouve absolument irrésistible. Elle est drôle, elle a son franc parler. En bref elle est géniale. Pas étonnant que Hollywood lui fasse de plus en plus les yeux doux. J'attends également avec pas mal d'intérêt de la découvrir dans The Help (d'après le roman éponyme de Kathryn Stockett) en août prochain et l'année prochaine dans The Amazing Spider-Man.- Petite apparition clin d'œil de Masi Oka (Hero de la défunte série Heroes).- Enfin, le très charmant Bryan Greenberg qui joue ici le rôle du salopard de docteur que l'on ne peut que détester avec "son défis des 5 dates". Sans parler de sa chemise et coupe de cheveux qui sont véritablement anti-sexy, en bref indigne de Mister Greenberg.
Friends With Benefits - My Review
Tout ce casting est servi par un scénario qui s'est se montrer plus que divertissant comparé aux comédies romantiques habituelles. Les scénaristes Will Gluck (réalisateur), Keith Merryman, David A. Newman ont su faire preuve de fraîcheur et trouver des dialogues qui font mouche comme notamment la discussion sur leur tatouages respectifs. Dylan explique alors que l'éclair du sien est lié à son côté geeky fan de super héros, et en rien relier à "Gay Potter". De quoi vous ruiner l'image du petit sorcier binoclard, mais avec le sourire. Ou encore la petite pique lancé aux autres comédies romantiques notamment celles de Katherine Heigl qui sont une insulte pour la gent féminine qui ne peut être que frigide, carriériste, seule et incroyablement coincé. D'ailleurs, nous avons le droit ici à plus de nudité (et beaucoup plus de parties de jambes en l'aire) que dans un film américain habituel donc YES, surtout quand il s'agit de fesses masculines (beaucoup trop rares sur grand écran), ce qui est toujours rafraîchissant.
Friends With Benefits - My Review
Enfin, le lieu géographique où prend place l'histoire se trouve évidemment à New-York, comme 90% des comédies américaines made in oncle sam. Mais cependant ici, elle est encore plus magnifié que d'habitude au travers du personnage de Mila Kunis qui aime sa ville plus que tout et joue la grande séduction auprès du perso de Timberlake pour le faire accepter le poste au magazine GQ. Pour cela, elle use et abuse de la ville. Ses habitants font montre, certes, d'une certaine agressivité, mais la ville elle n'a jamais été aussi belle. Au passage, c'est également le spectateur qu'elle conquit. Personnellement, je n'avais pas besoin de ça pour aimer NYC (comme je l'ai témoigné à moultes reprises sur mon Tumblr) mais je dois bien avoué que la visite sur le toit d'un immeuble à deux pas de l'Empire State Building encore plus magnifique tout de couleurs vêtu est tout simplement magique. Sans parler des balades en bateau sur l'Hudson River, les mash-up sur Times Square ou dans Grand Central.
Friends With Benefits - My Review
En conclusion, si vous voulez passer un bon moment devant une comédie pétillante peuplé d'acteurs/personnages aussi attachants qu'agréables à l'œil, avec un scénario de quoi vous fendre la poire sans que cela devienne gnangnan, vous savez ce qu'il vous reste à faire.
BONUS : Une vidéo où Justin et Mila délivrent un important message, l'absence de "friends with benefits" statut sur Facebook. Pour soutenir leur "cause", allez donc faire un tour sur la page du film. Pour vous aussi dire : I will be silent no longer! I support a "Friends With Benefits" relationship status option on all social networking sites. Click the link to join me. Did you know there is no option to choose "Friends With Benefits" as your relationship status? Click the link to donate your status and go see the film "Friends With Benefits" on 7/22/11!Vous pouvez également faire un petit jeu avec les deux stars pour trouver votre propre friend with benefits qui s'intitule FWB4ME?.

Invité pour la promo du film dans le Late Night with Jimmy Fallon, le 19 juillet dernier, ces deux-là ont réitéré leur medley de chansons hip-hop que vous pouvez découvrir ci-dessous (ou ici, la vidéo YouTube avec la liste des chansons reprises). Pour voir, ou revoir, leur première performance du 29 septembre 2010, je vous en avais déjà parlé ici. Ne boudez vraiment pas votre plaisir. Sérieusement, moi je me la suit passé en boucle pendant un bout de temps.Et en bonus ultime, la parodie de Timberlake et ses guys du clip de Beyonce Single Lady durant l'émission Saturday Night Live : culte.

History of Rap Part 2 with Justin Timberlake par buzzenlol

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Andersonmother 237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte