Magazine Santé

CANCER: L’indirubine ou les vertus d’une plante médicinale chinoise – Cancer Research

Publié le 02 août 2011 par Santelog @santelog

CANCER: L’indirubine ou les vertus d’une plante médicinale chinoise  – Cancer ResearchCibler simultanément l'invasion tumorale et l'angiogenèse. C'est la capacité de ce composé, l'indirubine, extrait d'une plante médicinale chinoise, qui pourrait donc bloquer la migration des cellules cancéreuses vers d'autres zones du cerveau et la croissance tumorale, selon cette étude menée par des chercheurs du Centre de cancérologie de l'Ohio State University. Une recherche publiée dans l'édition en ligne du 22 juin de la revue Cancer Research.


Les chercheurs ont découvert que le composé, l'indirubine, bloque à la fois la migration des cellules de glioblastome, empêchant ainsi leur dissémination vers d'autres zones du cerveau, et celle des cellules endothéliales, les empêchant de former de nouveaux vaisseaux sanguins nécessaires à la croissance des tumeurs. Ils rappellent que le glioblastome multiforme est la forme la plus courante et mortelle des cancers du cerveau, avec une survie moyenne de 15 mois après diagnostic.


"Nous avons des procédés assez efficaces pour stopper le développement du glioblastome dans le cerveau humain, mais ces thérapies échouent fréquemment en raison de la migration des cellules tumorales à partir du site d'origine vers le reste du cerveau», explique le co-auteur, le Dr. E. Antonio Chiocca, professeur à la chaire de chirurgie neurologique et co-directeur du Centre de recherche. "Nos résultats suggèrent que l'indirubine offre une nouvelle stratégie thérapeutique pour ces tumeurs ciblant simultanément l'invasion tumorale et l'angiogenèse”.


L'indirubine est un dérivé de l'indigo, un ingrédient actif dans une préparation médicinale d'herbes chinoises appelée “Dang Gui Long Hui Wan”. Les médicaments de la famille “indirubine” peuvent améliorer la survie dans le glioblastome puisque ces agents inhibent deux des caractéristiques les plus importantes de cette tumeur maligne, confirme l'auteur principal, le Dr Sean Lawler, chef de service de Neurooncology translationnelle à l'Institut de médecine moléculaire de Leeds.


Pour démontrer cette efficacité de l'indirubine, les chrcheurs ont utilisé de multiples lignées de cellules de glioblastome sur 2 modèles animaux et concluent:


-   Lorsque les cellules humaines de glioblastome ont été transplantées dans un hémisphère du cerveau de souris, celles traitées à l'indirubine ont survécu significativement plus longtemps que les témoins, ne présentant aucune migration des cellules tumorales dans l'hémisphère opposé.


-   Dans une autre expérience, l'indirubine a réduit la migration des cellules tumorales de 40% chez les animaux traités vs témoins.


-   Les tumeurs traitées à l'indirubine ont montré une plus faible densité des vaisseaux sanguins et l'angiogenèse a été réduite par 3 dans les tumeurs.


-   Un autre test a montré que l'indirubins a réduit la migration des cellules endothéliales de 41 à 52% vs témoins non traités.


Ces résultats suggèrent que l'indirubine peut réduire à a fois l'invasion tumorale et l'angiogenèse dans ce type de tumeur du cerveau.



Source:Ohio State University Medical Center via Eurekalert “Indirubin -- Component Of Chinese herbal remedy might block brain tumor's spread” et Cancer Research doi: 10.1158/0008-5472.CAN-10-3026Indirubins decrease glioma invasion by blocking migratory phenotypes in both the tumor and stromal endothelial cell compartments(Vignette Cancer Research, voir, Visuel National Cancer Institute )


CANCER: L’indirubine ou les vertus d’une plante médicinale chinoise  – Cancer Research
Accéder à l'Espace Cancéro


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine