Magazine France

Les agriculteurs peuvent arrêter leur danse de la pluie

Publié le 06 août 2011 par Bravepatrie

Si « la terre ne ment pas », les agriculteurs en revanche en font des caisses.

Il n’est pas nécessaire de fournir un gros effort de mémoire, cela remonte à environs deux mois maintenant : sur nos petits écrans, Jean-Louis l’agriculteur, vêtu de l’inusable combinaison de travail verte et des bottes en caoutchouc marron assorties, parcourait ses champs où quelques plants rachitiques d’un végétal quelconque ne dépassaient pas la taille d’un nain de jardin
Ce que nous expliquait Jean-Louis était terrible : les temps étaient très durs pour tous les agriculteurs (mais un peu plus pour lui), tout cela à cause de conditions climatiques exceptionnelles, inédites, une situation qu’on n’avait jamais vue. Même les plus anciens du village qui avaient connu l’été 36 et mai 81 en restaient abasourdis.
C’est LA sécheresse (ou « chércheche » comme le dit Loulou avec son accent du terroir inimitable).

La Beauce en avril 2008">

La Beauce en avril 2008

">

La Beauce en avril 2008

">

La Beauce en avril 2008

Dans tous les médias, les témoignages poignants s’enchaînaient :
« J’ai dû tuer Rosseta, ma plus jeune limousine d’à peine un an, pour donner son sang à boire à mes autres bêtes. Vous auriez vu son regard…maintenant je l’entends meugler toutes les nuits. » [1] _ « A côté de ce que l’on vit actuellement, le Sahel c’est la Bretagne en novembre. » [2]
« J’envisage de me reconvertir dans l’élevage du sable parce que là, le riz y pousse plus. » [3]

A l’énoncé de ces tragédies agricoles, même la voix du grand Jean-Pierre Pernault, qui est pourtant capable d’annoncer d’un ton primesautier la prochaine foire à la découpe de nourrissons du marché de Kigali, devenait chevrotante.
Les sanglots étaient à ce moment là au bord des lèvres et la France entière, à défaut de retenir son souffle, n’allongeait plus le pastis.

Il était clair que la famine nous guettait tout cela à cause d’une météo capricieuse (et des 35 heures aussi).
Evidemment, et comme toujours, l’Europe divisée et impuissante ne pouvait pas être la solution : la Grèce peinait à reconstruire ses ruines et l’Espagne se préparait à entrer dans l’arène de la finance mondiale avec peu d’espoir de garder ses oreilles et sa queue.

Le lac de Hourtin juillet 2011">

Le lac de Hourtin juillet 2011

">

Le lac de Hourtin juillet 2011

">

Le lac de Hourtin juillet 2011

Des mesures immédiates devaient être prises et déjà les représentants du monde agricole rivalisaient d’ingéniosité pour trouver les moyens de dégager les fonds nécessaire à la survie d’un métier plusieurs fois millénaire.
Pourquoi ne pas taxer les fruits bios et autres fadaises particulièrement appréciés des bobos du VIIème arrondissement ?
Ou bien encore envahir la Pologne pour leur piquer leur fourrage ?
Certains agriculteurs désespérés ou inconscients (voire des soixante-huitards rescapés) proposaient même comme mesure irréaliste et irresponsable de légaliser le chanvrus rigoleus, plus communément appelé cannabis.

Cependant, Mère Nature a su retourner sa veste aussi promptement qu’un député centriste et depuis quelques semaines il pleut sur notre Brave Patrie avec la régularité et l’intensité d’un supporter de foot amateur de bière [4] un soir de match.
« Trop et trop tard ! » s’écrie Jean-Louis, avant d’ajouter « et puis c’est pas de la pluie de bonne qualité ».

Mais que ceux qui nourrissent la France soient rassurés : le gouvernement, conscient des graves difficultés rencontrées par les agriculteurs, saura trouver les ressources pour les indemniser.
Comment ? « Ca n’est pas un secret ! » déclare fièrement le Ministre de l’agriculture de la pêche.
« Oui mais comment ? » insiste un journaliste stagiaire du dazibao munichois Mediapart. « Ca n’est pas un secret » répond, définitif, Bruno Lemaire clouant ainsi le bec au jeune présomptueux.

Je me permettrais d’ajouter « maintenant leur pognon ils l’ont alors qu’ils arrêtent un peu de nous péter les rouleaux ».

Notes

[1] Foin et Lisier magazine 04/06/11.

[2] « Téléfoot », TF1 30/05/11.

[3] Emission « Horizons Vietcong », Radio France Camargue.

[4] Oh la belle tautologie !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bravepatrie 83 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte