Magazine Séries

- 1 - Fringe (Saison 3)

Publié le 15 août 2011 par Delromainzika @cabreakingnews

Fringe_s3_Full_Page.jpg

{CLASSEMENT} - 1 - Fringe (Saison 3)


J'entends déjà les railleries disant que la série ne mérite pas cette première plan et moi je vais tenter de leur prouver le contraire. Fringe débutait il y a trois ans avec la marque X Files sur le dos, annoncée comme la digne descendante elle a prouvée en une année qu'elle sait faire plus que X Files et surtout à être tout aussi imaginative à trouver une inspiration propre à elle même. Puis la seconde saison divisée en deux parties, une première très hommage aux séries qui ont inspirées Fringe, de X Files à Au Delà du Réel. Et la seconde partie, très feuilletonnante qui aura proposé une toute nouvelle vision propre a elle et surtout qui aura su prouvé en quelques épisodes toute l'intensité de la série. C'est donc en toute logique que la saison 3 aura réveillée le monstre, livrant une saison extraordinaire, qui aura su géré un casting toujours aussi bon mais également des restrictions budgétaires invisibles à l'écran. Un travail d'orfèvre que l'on ne peut qu'estimer à sa juste valeur.
La première intensité de la saison on la doit à Olivia Dunham et Fauxlivia. Ces deux personnages joué par Anna Torv (Mention spéciale à Bellivia) ont eu toute leur intensité durant la saison. L'actrice aura su alterner les personnalités comme on change de chemise, elle est grande, elle mérite tellement de récompenses pour cette performance. Le personnage aura été à la fois heureux, dans la peur, la mémoire effacée (ou bien, on vient bien nous le faire croire), … Tant de développements fait autour d'elles en quelques épisodes seulement. L'autre ingéniosité de la série aura été de proposer des épisodes un coup dans notre monde, un coup dans le monde alternatif. On aura donc développé deux mondes différents, deux points de vue de la science et des évolutions, malgré les ressemblances frappantes entre nos deux mondes. Ils restent malgré tout différent. Mais c'est encore là que les scénaristes sont des génies, ils parsèment tout au long de la saison des petites différentes : la crise de l'avocat, les vortex, l'ambre…

peter-olivia-polivia-5891596-1500-1000-copie-1.jpg
Mais ce n'est pas tout, les cas développés dans chaque épisode sont très bien gérés. Ce sera aussi bien l'épisode centré sur l'ambre que celui sur ce gars fou qui peut prédire des réactions en chaîne. Il n'y a plus aucune limite à l'imagination, Fringe devient alors une série de science fiction à la parure sans failles maîtrisant son sujet du début à la fin. Et puis il y aura aussi un traitement soapesque sous-jacent. Notamment avec Peter et le triangle amoureux Olivia/Peter/Fauxlivia. Cette dernière se retrouve enceinte du malheureux, la première en est éprise avant de s'en détacher. C'est une histoire d'amour qui est traité avec plus de justesse que je ne l'aurait penser. C'est là que je vais prendre l'exemple de Battlestar Galactica et que tout le monde va me lapidé c'est ça ? J'espère pas. Fringe c'est donc le renouveau du soap de SF.
Ainsi, la saison 3 de Fringe est pour moi l'aboutissement parfait de tout ce que la série nous laisse entendre depuis le début. Comme l'apologie d'une destinée. C'était écrit, bien tenu. Comme quoi les scénaristes tant critiqués au début ont su concilier les fans de SF aux fans de X Files en leur prouvant que la relève se faisait sans copie et bien sûr les fans de science trouvant ici à chaque enquête une réponse scientifiquement plausible à tout ce qui se déroule. Cet adage de la série est toujours conservé, malgré quelques fois un peu bâclé je n'en reste pas moins fasciné. Fringe c'est un peu comme une série de chevet, c'est ma propre obsession, j'en suis fasciné et passionné. Fringe aura su en une seule saison devenir une référence culte en terme de série de science fiction.
Meilleur épisode : 3.09 "Entrada"
Plus faible épisode : 3.19 "Lysergic Acid Diethylamide"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines