Magazine Politique

Défendre l'idée de démocratie par François HOLLANDE

Publié le 15 août 2011 par Letombe

Hollande22 Dans une interview accordée le 25 juillet à l'hebdomadaire Jeune Afrique, François Hollande précise ses ambitions et ses priorités, telles que la réforme fiscale, la politique étrangère et l'immigration.

Confiant et décidé, François Hollande compte d'abord, s'il est élu président, conduire la réforme fiscale. Il réunirait également trois conférences traitant respectivement de la décentralisation vers les collectivités locales, des "réformes de l'entreprise, du droit du travail et de la protection sociale" en concertation avec les partenaires sociaux, et enfin de l'énergie.

Quant à la politique étrangère, il se tournerait d'abord vers l'Allemagne et l'Afrique, avec qui "nous devons être dans une relation de confiance mutuelle et dans la construction de projets communs. Tant de liens humains, culturels et économiques nous unissent".
Alors que Nicolas Sarkozy use avec l'Afrique de méthodes d'un autre temps en jouant sur les "rapports de domination, d'influence et d'affairisme pour les amis du pouvoir", François Hollande veut fonder ses relations avec les États africains sur trois principes. Il affirmera ainsi l'importance de la légitimité démocratique; le renforcement des relations franco-africaines; et la confiance accordée à la médiation africaine, qui "doit toujours être la procédure privilégiée pour régler les crises".

En ce qui concerne l'immigration, le candidat adoptera des principes clairs et solides, "qui ne fluctuent pas selon les circonstances". Les étudiants étrangers qui viennent en France "sont une chance pour nous" et le Parlement en lien avec les universités pourrait déterminer chaque année le nombre d'étudiants à accueillir. De même, un débat annuel au Parlement permettrait de fixer, en concertation avec les secteurs professionnels concernés, un volume pour l'immigration économique.

Enfin, François Hollande précise sa vision des fonctions auxquelles il aspire: "être un président normal ne veut pas dire être un président ordinaire, mais un président qui remettra de la stabilité, de la cohérence, de la constance, du respect et de l'exemplarité dans l'exercice de sa fonction".

Jeune Afrique n°2639, du 7 au 13 août 2011

François Hollande


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Letombe 131283 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines