Magazine France

Le mur de Berlin n’est pas encore assez tombé…

Publié le 15 août 2011 par Gédécé @lesechogaucho

Le mur de Berlin n’est pas encore assez tombé…

source

j’ai accédé à cette information grâce à l’œil acéré de melclalex, via twitter. Mon appartenance politique aurait pu me commander de la passer sous silence. C’aurait été le début d’une compromission à laquelle on honnêteté intellectuelle et mon combat se refusent.

Un parti de gauche dit merci pour le Mur, indignation en Allemagne

BERLIN – Le magazine des jeunes du parti de la gauche radicale allemande, Die Linke, qui remercie la RDA d’avoir construit le Mur de Berlin et d’avoir ainsi préservé la paix en Europe, a provoqué lundi l’indignation de plusieurs titres de la presse et des sociaux-démocrates.

A la une de son édition parue samedi alors qu’avait lieu la commémoration des 50 ans de la construction du Mur, le 13 août 1961, le journal Junge Welt (Jeune Monde) affichait un grand Merci sur fond rouge, illustré par une photo de soldats est-allemands sécurisant la construction du Mur, au niveau de la porte de Brandebourg.

Les jeunes de Die Linke remercient la RDA pour avoir ainsi préservé la paix en Europe pendant 28 ans. Ils saluent également ces 28 années sans Hartz IV (dernier volet de la réforme allemande du marché du travail) et sans chômage, où l’on trouvait des crèches et des places en jardin d’enfants et pendant lesquelles la médecine n’était pas à deux vitesses.

Cette une a provoqué l’indignation de plusieurs journaux, notamment le quotidien conservateur Die Welt, et le journal à grand tirage Bild, le plus lu en Allemagne.

Le journal de Die Linke bafoue les morts du Mur, estime Bild qui, interrogeant le directeur du mémorial de la Stasi, l’historien Hubertus Knabe, estime que l’apologie de la RDA doit devenir un délit.

Vraiment ignoble, s’exclame M. Knabe dans Bild tandis que dans Die Welt, il estime que Junge Welt est un +Stürmer+ de gauche, faisant allusion au journal nazi violemment antisémite dirigé dans les années 30 par Julius Streicher, condamné à mort au procès de Nuremberg.

De manière cynique, ce journal réhabilite la dictature de la SED, le Parti communiste au pouvoir en Allemagne de l’Est, juge l’historien.

C’est un travestissement de la réalité du plus bas niveau, a de son côté estimé le porte-parole du Sénat de Berlin, Richard Meng, dans les colonnes de Bild.

A l’approche d’élections régionales à Berlin et dans l’Etat de Mecklenbourg-Poméranie-occidentale, les sociaux-démocrates ont réclamé un non clair du parti de gauche comme condition à la formation de possibles coalitions entre les deux partis dans ces régions.

Une distanciation claire est nécessaire, a expliqué la secrétaire générale du Parti social-démocrate (SPD), Andrea Nahles, lundi à la presse.

Une responsable des Linke, Gesine Lötzsch, répond que malgré les querelles à propos du soutien des Linke au régime de la RDA, elle mise sur une coalition entre les deux partis dans le Mecklenbourg.

Notre message est qu’il n’est pas possible de bâtir un socialisme derrière des murs, s’est-elle défendue sans justifier la construction du mur.

D’après elle, l’idéal de liberté est indissociable de l’idée du socialisme.

(©AFP / 15 août 2011 18h02)

Source


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gédécé 134609 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte