Magazine

Délier la langue

Publié le 15 août 2011 par Badiejf
Délier la langue
Un des intérêts avec le multilinguisme, c’est de constater comment le rhum a tendance à diminuer l’impact inhibant du surmoi, et améliore ainsi nos habilités linguistiques. C’est ce que je me disais en me rappelant une conversation récente avec un UN (United Nations, les Nations Unies) né dans un État américain. Son anglais et mon français se valaient, la conversation quoique bigarrée a été efficace. En fait, je voulais comprendre comment la communauté internationale pouvait être aussi silencieuse dans le présent bras de fer entre le président et le parlement, alors qu’elle avait été presque bruyamment indécente lors de la période électorale. Pour la petite histoire récente, disons que les l’OEA et les américains ont poussé ce qu’il fallait pousser pour installer Martelly au pouvoir et empêcher l’Inite de contrôler les deux chambres, tant au premier qu’au deuxième tour. Depuis toutefois, un silence tel qu’on pourrait penser qu’ils ont abandonné leur poulain. « On n’a pas abandonné notre poulain, on n’en n’avait pas vraiment. Mais le vol de l’Inite était tellement obscène (grossier en anglais) lors des deux tours, qu’il était impossible de ne pas réagir. Là, la situation est plus sensible. On a un président et son parlement qui jouent le jeu de cachecache que prévoit la constitution, c’est passablement plus gênant d’intervenir. » J’ai testé avec lui la l’hypothèse qui voudrait que certains sénateurs éventuellement associés au trafic de drogue soient bouclés par les américains (ils ont fait le même genre d’interventions dans l’équipe d’Aristide en 2004), question de frapper un coup assez solide pour ébranler toutes les abeilles de la ruche et permettre à Martelly d’installer enfin son gouvernement. « Aucun avantage ! Pour le moment, ces sénateurs corrompus sont plus efficaces pour nos intérêts, si on les boucle, ils ne nous seront plus d’aucune utilité. » Et ils sont utiles à quoi lui ai-je répondu ? Son sourire m’a permis de constater que l’alcool peut faciliter nos habilités linguistiques, mais ne délie pas toutes les langues…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Badiejf 170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog