Magazine

Nîmes...suite

Publié le 16 août 2011 par Moqueplet

Nîmes...suite

La fondation de Nîmes remonte à l'Antiquité.

Ville à la fois romaine et hispanique, camarguaise et cévenole,

provençale et languedocienne, fief protestant historique,

elle s'enorgueillit d'une culture et d'une histoire

particulièrement riches et reste une ville à forte identité.

Ci-dessous.....La Porte d'Auguste (Années 16 -15 av. J.-C.)
Dite également « porte d'Arles », la porte d'Auguste est une des portes principales de l'époque romaine de la ville. Elle s'ouvrait sur la Voie Domitienne et faisait partie des remparts. D'après certains érudits, une borne milliaire y fixait le point de départ de la Via Domitia de Nîmes à Beaucaire. Elle fut redécouverte au moment de la démolition du château royal durant la période révolutionnaire et échappa de peu aux coups de pioches. Elle était flanquée à l'origine de deux puissantes tours.

Nimes-0160.JPG

Ci-dessous .....La Maison carrée Construite entre l'an 4 et 5 ap. J.-C., ce temple romain, exceptionnel et inégalé par son état de conservation incroyable, dominait le forum de la ville antique.
Dédié à Caius et Lucius César, petits-fils et fils adoptifs de l’empereur Auguste, la Maison Carrée est le seul temple du monde antique entièrement conservé
et dont les façades viennent d'être entièrement restaurées.
La Maison Carrée est entourée d'une colonnade, élevée sur un podium et marquée dans son architecture classique par une influence grecque.
101_0125.JPG
Ci-dessous.....Le sommet des piliers

Nimes-0171.JPG
Ci-dessous .....Le square Antonin
Aménagé durant la seconde moitié du XIXe siècle sur les plans de l'architecte Henri Révoil à l'emplacement du bassin terminal du quai de la Fontaine, le square Antonin témoigne de l'attachement des nîmois à leur passé antique. La statue monumentale dédiée à Antonin, érigée au centre du square en 1874, est l'œuvre du sculpteur Auguste Bosc. La grille extérieure en fer forgé est quant à elle l'œuvre de Marius Nicolas, serrurier nîmois. Sur le piédestal de la statue, près de la dédicace, se trouvent ces quelques vers du poète nîmois Jean Reboul :
Le Nimois est à demi Romain,
Sa ville fut aussi la ville aux sept collines,
Un beau soleil y luit sur de grandes ruines,
Et l'un de ses enfants se nommait Antonin. 

Nimes-0180.JPG


......à bientôt pour la suite


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Moqueplet 749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte