Magazine Humeur

La corrida, c'est beau comme une fosse commune remplie de républicains

Publié le 16 août 2011 par Taomugaia

TORO

Nous voyons ici (le 13 août 1950) Francisco Franco, caudillo d'Espagne par la grâce de dieu, tailler une bavette en ces termes aux trois tueurs Luís Miguel Dominguín, Pepe Dominguín et José Martorell .
-Messieurs, notre pays peut être fier de compter sur des hommes comme vous, figures solaires de l'héroïsme, promoteurs infatigables du culte du sang et de la douleur, ennemis de la mollesse et de l'oisiveté. Grâce à vous, messieurs, notre nation, cette nation que j'éclaire autoritairement de toute ma sagesse, adopte les valeurs du fascisme, éloignant pour de bon le modèle décadent de ces tarlouzes de communistes. A ce propos, ma journée n'est pas terminée, je vais devoir vous laisser : j'ai un anarchiste à faire garroter. 

garrot
 
  

 

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Taomugaia 1219 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines