Magazine Séries

True Blood [4x 07 & 4x 08]

Publié le 16 août 2011 par Lulla

66765209

Cold Grey Light Of Dawn // Spellbound

5 190 000 tlsp. // 5 140 000 tlsp.

44030377

vlcsnap_2011_08_16_01h16m44s182
 
vlcsnap_2011_08_16_01h17m47s51

    Mes craintes de voir True Blood reprendre ses mauvaises habitudes après l'apogée que représentait l'épisode 6 n'étaient finalement pas totalement fondées. Cette saison semble s'articulait de façon beaucoup plus efficace que les précédentes, avec des rebondissements hâletants tout du long et une bonne utilisation des nombreux personnages, même si tous ne sont pas logés à la même ancienne. Mais, clairement, tout finira par se rejoindre d'une manière ou d'une autre. Je n'en veux donc pas totalement à Alcide et Debbie d'exister, mais mon Dieu... ils ont vraiment cassé le rythme de Spellbound avec leur nouveau "pack" dont on se contrefout ! Là où ça devient enfin intéressant, c'est d'une part que le chef de leur meute, Marcus, se trouve aussi être l'ex de Luna, la nouvelle petite amie de Sam (ou en bonne voie de le devenir du moins). Je ne sais pas bien ce que ça peut donner mais cette connexion est quand même la bienvenue. Et puis Alcide vient sauver, une nouvelle fois, Sookie, sous les yeux de sa dulcinée à qui il avait pourtant promis qu'il ne l'approcherait plus. Je reste toujours persuadé qu'Alcide n'aurait jamais dû exister et qu'il vient tout compliquer inutilement quand ça arrange les scénaristes, ou, au contraire, tout faciliter de la même façon, mais il est là et il faut bien faire avec. Du coté de Sam, j'avoue avoir eu beaucoup de peine et pour lui et pour Tommy, même s'il a pris la meilleure décision. Des au-revoirs déchirants, mais certainement pas des adieux. Tommy dans la peau de Maxine, ça valait son pesant de cacahuétes ! La série n'oublie jamais ses petits moments comiques, sans doute mes préférés au bout du compte.

   Si j'étais "over the moon" de voir Sookie et Eric enfin croquer la pomme, je suis beaucoup moins fan de leurs niaiseries dégoulinantes qui ont suivies. Ce ne sont pas les situations, dont le romantisme fantasque m'emporte toujours, qui m'ont gêné mais les dialogues, pas inspirés et redondants. J'espérais mieux. Mais la guerre contre les sorcières et leur décision de rejoindre les forces de Bill devraient les faire se sortir les doigts du cul, littéralement, pour nous divertir autrement dans les prochains épisodes... jusqu'à ce qu'Eric redécouvre qui il est vraiment. Sa période fleur bleue "j'ai tout oublié" nous a bien amusés et attendris mais je crois qu'il est temps que le vrai lui nous revienne... Désormais, Marnie et ses amis jouent dans la cour des grands et ne se contentent plus de théories et de sorts insipides. Marnie m'éclate toujours autant, je dois dire. Mais je regrette tout de même que la défense de Bill (très impressionnante - j'ai tout particulièrement adoré la scène où Pam est enfermée dans son cercueil avec la serveuse hilarante qui se frotte dessus tout en criant toujours plus fort - surréaliste) ait aussi bien fonctionné. Sérieusement ? Un seul vampire mort !? Décevant. Mais j'ose espérer que cela n'était qu'une mise en bouche et que le combat va s'intensifier par la suite... Assez content de voir que Tara a choisi son camp, qui est celui opposé à Sookie, et j'aimerais que Marnie exécute sa promesse et lui apprenne les rudiments de la sorcellerie (avant qu'elle ne passe de vie à trépas car c'est de toute façon son destin). 

   Jessica, la divine Jessica, était plus que jamais au centre de ces deux épisodes et je suis ravi du chemin que les scénaristes ont décidé de prendre pour elle. Il grandit le petit... mais il ne résistera sans doute pas longtemps. C'était plutôt intelligent de nous montrer dans un premier temps en rêve la rupture de Jessica et Hoyt, vue par Jessica. Cela rendait la réalité de cette rupture encore plus déchirante : c'est Hoyt qui a chassé Jessica et pas l'inverse. C'était violent, mais pas autant que si elle lui avait explosé la tête contre le mur. La vampirette se retrouve donc dans une situation bien plus difficile qu'elle ne l'avait imaginée... Bon et puis sinon la poupée maléfique s'est calmée mais son fantôme, qui chante une version alternative de "Fais dodo, Colas mon petit frère", s'est emparé du corps de Lafayette. Pas très fan de ce rebondissement, qui fait redite. Mais je suis vraiment curieux de voir où cela va nous mener.

vlcsnap_2011_08_16_01h19m45s206
 
vlcsnap_2011_08_16_01h15m50s155

// Bilan // La tragi-comédie horrifique (Pam), la comédie grotesque (Tommy/Maxine), le romantisme cucul la praline (Sookie/Eric), l'ennui intersidéral (Alcide/Debbie), la magie fantastique (Marnie & co), le drame sensible (Jessica/Hoyt/Jason)... tous les genres sont désormais représentés dans True Blood, chacun étant maîtrisés à la perfection. Reste quelques maladresses dont la série ne se débarrassera de toute façon jamais.  


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines